12 Heures de la Chinelle - Franchimont

Antoine Magain visera une première victoire aux 12 Heures de la Chinelle

Antoine Magain visera une première victoire aux 12 Heures de la Chinelle
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Ce week-end se dérouleront les 12 heures de La Chinelle, la plus grande course d’enduro de Belgique, à Franchimont, en Wallonie. Parmi les candidats à la victoire sur cette quarantième édition, nous retrouvons la solide équipe engagée par KTM Belgique. Elle est composée d’Antoine Magain, Jeffrey Dewulf et Cedric Grobben.

La Chinelle a vu le jour en 1980, sur une idée de Joël Robert. Au fil des années, cette course atypique n’a rien perdu de son lustre. La formule est néanmoins simple. Une équipe est composée de trois pilotes qui se relaient au guidon de la même moto. Une fois le départ donnée, à minuit précise le samedi, un seul objectif : faire le plus de tours possible jusqu’à ce que le drapeau à damiers ne tombe dimanche midi. Chaque année, plus de 30 000 spectateurs suivent avec enthousiasme l’événement depuis le bord de la piste.

Aux côtés de dizaines d’amateurs, les pilotes professionnels rêvent également de remporter au moins une fois La Chinelle. Dans le clan KTM Belgique, Antoine Magain est assurément l’étoile montante de l’enduro belge. Magain a assurément la vitesse et l’expérience nécessaires pour s’imposer à Franchimont. Après être monté à plusieurs reprises sur le podium de La Chinelle, il veut plus que tout monter sur la plus haute marche dimanche. Les crossmen Cedric Grobben et Jeffrey Dewulf se joindront à l’ambitieux enduriste pour l’occasion. Ils ont participé le week-end dernier au GP de Belgique de motocross. En tant que pilote privé, Dewulf s’y est fait remarque en se classant 12ème de la deuxième manche.

A LIRE EGALEMENT  Antoine Magain se blesse en Suède

« Je roulerai pour la victoire et rien d’autre ! »

« Je suis serein, je me sens bien. Tant  physiquement que psychologiquement, l’équipe me fait confiance et ça me permet d’arriver sur l’épreuve dans de bonnes conditions », explique Magain. « Mes équipiers sont en forme eux aussi. Je connais Jeffrey depuis l’année passée et je sais qu’il est très motivé lui aussi à effacer notre contre-performance de l’an passé (une 6ème place, NDLR) . Quant à Cédric, je le connais depuis peu et il a l’air de mettre du gaz ! »

Pour affronter le parcours de La Chinelle, les trois hommes ont fait le choix de la KTM 350 EXC-F. Une machine qui allie une agilité hors pair à une puissance impressionnante. Des caractéristiques qui la rendent redoutable tant pour se jouer des pièges des parties boisées du circuit que lorsqu’il s’agit d’aborder à toute vitesse les grandes boucles en prairie.

« Notre KTM est au top. Nous sommes prêts jusque dans les moindres détails. Cela me met en confiance », poursuit Magain. « Je n’ai peur de personne, même si je sais que les candidats à la victoire sont nombreux et que nous aurons vraisemblablement fort à faire avec quelques concurrents particulièrement rapides. Je pense notamment aux pilotes des machines officielles engagées par Husqvarna. J’ai terminé à trois reprises sur la deuxième marche du podium. J’espère enfin gagner La Chinelle. Je crois que, plus que jamais, tous les éléments sont réunis. Et nous roulerons avec le dossard numéro 40 sur la 40ème Chinelle. C’est un signe, celle-ci sera la bonne !»

Vos commentaires

Plus d’enduro