Les 12 Heures de la Chinelle - Franchimont

Le clan Husqvarna revient sur une 40ème Chinelle qui lui a échappé de peu

Le clan Husqvarna revient sur une 40ème Chinelle qui lui a échappé de peu
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Les teams officiels Husqvarna Belgique ont joué les premiers rôles ce week-end sur la 40ème édition des 12 Heures de la Chinelle. L’expérience et la vitesse du trio composé de Kevin Fors, Wietse Brackman et Jilani Cambré a placé au terme d’une course-poursuite haletante la Husqvarna FE450 2020 à la deuxième place, à moins de 25 secondes des vainqueurs Magain, Dewulf et Grobben. Husqvarna monte également sur la 3ème marche du podium grâce à la très belle course signée par Jérôme Martiny, Matthew Vanoevelen et Erik Willems.

Il est minuit précise lorsque les 64 équipages engagés prennent le traditionnel départ de type « Le Mans » sur l’esplanade de Franchimont. Pour Cambré et ses coéquipiers, la course-poursuite est lancée. De la 30ème place, Jilani remonte jusqu’en 8ème position à la fin du premier tour.

Kevin Fors, quatre fois vainqueur à la Chinelle, a ensuite sorti le grand jeu pour replacer la Husqvarna #22 dans la course à la victoire dès le milieu de la nuit. Plus rapide durant la journée, Brackman a de son côté sur mettre sous pression le leader Grobben en fin de matinée avant de laisser Cambré donner l’offensive finale. Mais face à son public, Magain était tout simplement intouchable ce week-end.

L’autre Husqvarna sur laquelle comptait le manager Wim Vanderheyden pour se mêler à la lutte pour la victoire, était confiée à Jérôme Martiny, Erik Willems et Matthew Vanoevelen. Un trio qui a montré être lui aussi un sérieux candidat à la victoire, menant même un moment la course mais qui a malheureusement perdu Erik Willems prématurément.

Le Brabançon a chuté lourdement dans son 2ème relai, a perdu de précieuses minutes à réparer sa moto, avant de devoir laisser Martiny et Vanoevelen poursuivre seuls la course, la douleur à la jambe étant trop forte. Le trio monte malgré tout sur la troisième marche du podium de la 40ème Chinelle.

Ils ont dit…

Jilani Cambré: “Nous nous sommes donnés au maximum mais Magain était visiblement un cran au-dessus. Kevin (Fors) a roulé une superbe course. Dans mon dernier relai, je me suis donné à 100%, je n’avais rien à perdre. J’ai d’ailleurs failli chuter à deux reprises. Malheureusement, cela n’a pas suffi. C’est dommage mais la Chinelle reste une course difficile, pleine de surprises.Chaque édition apporte son lot d’imprévus. »

Wietse Brackman: “Je suis à la fois frustré et satisfait. Cette année, on n’a pas eu vraiment beaucoup de chance. Si l’on considère notre mauvais départ, deux changements de roue et puis finalement échouer très près de la victoire… C’est finalement pas mal ! L’année prochaine, peut-être. Le team a parfaitement fonctionné, personne n’a rien à se reprocher. Quoi qu’il en soit : respect à Magain et Dewulf. Ils ont roulé à deux jusqu’à 2 heures de l’arrivée. Chapeau !”

A LIRE EGALEMENT  Nouveauté : le repose-moto SCAR 404

Kevin Fors: “Je suis très déçu. J’ai roulé une excellent Chinelle. Lors de mes relais, j’ai à chaque fois été le plus rapide en piste et j’ai vraiment tout donné. Je suis d’autant plus frustré que je suis persuadé que nous pouvions gagner. Tout ne s’est pas vraiment passé comme prévu pour nous et cela ne nous a pas empêchés de terminer sur les talons des vainqueurs. Mais nous n’avons pas pu nous imposer, hélas. On m’a demandé d’assurer le dernier relai mais je souffrais beaucoup de crampes après avoir repoussé mes limites dans mes précédents relais. »

Erik Willems:
“Nous avons pris un bon départ. Mes temps étaient comparables à deux de Jeffrey (Dewulf), Fors était le seul à être un peu plus rapide. Dans mon deuxième relai, j’ai chuté lourdement. Cela nous a coûté 5 à 6 minutes. Ensuite, j’ai tenté de continuer mais je souffrais trop de la jambe.J’ai dû écourter mon 3ème relai et laisser Jérôme (Martiny) et Matthew (Vanoevelen) poursuivre la course sans moi. Bravo à eux car évidemment, à deux, ce n’est pas évident . »

Matthew Vanoevelen : “Tout avait bien commencé pour nous puisque nous étions en tête vers 4 heures du matin. Mais la Chinelle ne laisse la place à aucun soucis si on veut avoir une chance de la gagner et malheureusement nous en avons connu quelques-uns : changements de roue arrière à cause de filet de protection, chute d’ Erik qui se blesse dans sa cabriole et ne pourra repartir dans la matinée… Résultats : plusieurs longues minutes de perdues dans l’aventure et des adversaires qui s’échappent. Je suis content malgré tout qu’on ait pu se maintenir le podium. Un énorme merci à mes équipiers, à Stefaan Minne et Wim vanderheyden de m’avoir fait confiance en me permettant de participer à la plus belle course de Belgique dans des conditions exceptionnelles.”

Jérome Martiny: “Nous sommes contents de monter sur le podium, même si nous ne sommes pas parvenus à nous mêler à la lutte pour la victoire. C’est décevant. J’étais là pour gagner et je ne peux être satisfait de la façon dont j’ai roulé ce week-end. Je ne me suis jamais senti vraiment à l’aise sur la piste, je n’ai jamais trouvé mon rythme, au contraire de Matthew. Cette Chinelle fut éprouvante pour les organismes mais nous serons à nouveau au départ l’an prochain pour viser la victoire ! »

 

Vos commentaires