Motocross

Fred Vialle : “Tom m’a surpris par la maturité dont il a fait preuve”

Fred Vialle : “Tom m’a surpris par la maturité dont il a fait preuve”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Frédéric Vialle reste l’un des pilotes les plus appréciés des fans français. Il faut dire qu’il n’a jamais ménagé ses efforts au guidon d’une moto de cross et que son pilotage très engagé en a fait l’un des pilotes les plus spectaculaires du pack 125cc dans les années 90. Aujourd’hui, celui qui a inscrit à son nom pas moins de 12 GP, veille sur la carrière de son fils Tom.

En quelques mois, l’officiel KTM est passé du statut d’espoir du cross français à celui de ténor du mondial MX2. Un championnat sur lequel il a signé une entrée remarquée l’an passé et dont il occupe au terme des 2 premiers GP disputés cette année la tête du classement provisoire.

A la fin de la saison 2018, la signature de Tom Vialle pour devenir officiel KTM sur le mondial MX2 avait surpris pas mal de monde. Le Français venait de terminer le championnat EMX250 à la 8ème place. “Nous avons nous-mêmes été très surpris”, confie Frédéric Vialle. “Signer avec KTM était une chance incroyable pour nous. Il y a pas mal d’éléments qui ont fait en sorte que leur choix se porte sur Tom.”

“Je comprends les réactions que le choix de Tom a suscitées à l’époque. Mais avec le recul, on peut constater que KTM avait raison.”

Un choix qui, effectivement, avait de quoi surprendre. Et pourtant, très vite, il est devenu évident que KTM avait pris la bonne décision. “Tom était en compétition avec plusieurs pilotes pour cette place évidemment très convoitée. Il a testé la moto et il était le plus rapide lors des tests”, poursuit Frédéric Vialle. “Avec le recul, on peut constater que Joël Smets avait raison de le choisir. Mais je comprends évidemment la réaction que ce choix a suscité dans le milieu. Il est également important de garder en tête que Tom roulait avec une Husqvarna standard en championnat d’Europe. Il a remporté une manche et est monté sur plusieurs podiums. J’étais convaincu qu’avec une machine du niveau de la KTM Factory et une équipe solide derrière lui, Tom obtiendrait de bons résultats. Il a prouvé que beaucoup de gens se trompaient et il m’a impressionné chaque jour par son envie et son travail.”

A LIRE EGALEMENT  MX Master Kids : une année pour rebondir

“Ce qui m’a le plus surpris chez Tom”, ajoute-t-il encore, “c’est la maturité incroyable dont il a su faire preuve en début de saison passée. Tout était nouveau pour lui mais on avait vraiment l’impression qu’il avait toujours fait partie du team KTM officiel. En tout cas, il a fait le job !” Après être monté très vite sur son premier podium, Tom passe encore un cap important un peu plus tard en remportant en Suède son premier GP MX2. “Ce fut une course incroyable car le circuit n’était pas favorable à Tom”, se souvient son papa, ” mais il a très bien adapté son pilotage. Pour moi, c’est bien plus fort que mes propres victoires en GP. Cela a été un grand moment pour toute la famille. Surtout lorsqu’on repense au chemin accompli par Tom.”

Une première saison qui affirme Tom dans sa position de pilote officiel au sein de l’un des teams le plus convoités du paddock, au cours de laquelle le jeune Français dépasse toutes les attentes en terminant la saison en 4ème position. “L’objectif de KTM pour Tom était de terminer dans le top-10 du championnat. Personnellement, je visais plutôt le top-7 mais à la fin de l’année il m’a vraiment surpris. C’était incroyable de le voir si proche de Prado.”

Devenir pilote officiel dans une structure telle que KTM, cela signifiait aussi pour Frédéric d’accepter de faire un pas de côté dans le coaching de son fils. “Je voulais que Tom travaille avec quelqu’un d’autre que moi. Dans cette optique,  Joël était la personne idéale. Je suis heureux d’avoir pu prendre un peu de recul, Tom en avait besoin pour sa progression. Bien sûr, je continue à l’aider pendant la semaine et je suis très présent également le week-end sur les GP. Cela fonctionne bien et je me sens très à l’aise avec la façon dont ça se passe.”

A LIRE EGALEMENT  MXGP à Kegums : les pilotes engagés

Actuellement détenteur de la plaque rouge après avoir remporté le GP de Valkenswaard en mars dernier juste avant l’interruption du championnat à cause de la pandémie de coronavirus, Tom abordera donc la reprise en leader, prêt à se battre pour un premier titre mondial. “Bien sûr, l’objectif est le titre mondial MX2. Mais le championnat n’est pas simple car il y a beaucoup de bons pilotes expérimentés. Quoi qu’il arrive, nous resterons concentrés sur ce que nous faisons.”

Interview: Andy McKinstry

Vos commentaires

Plus de motocross

  • Photos : le championnat MXGP s’installe à Kegums

    Photos : le championnat MXGP s’installe à Kegums

    Jusqu’ici, tout va bien ! Le GP très atendu de Lettonie a débuté aujourd’hui dans des conditions estivales plutôt agréables. Bavo Swijgers a déjà fait pour nous une ronde dans …
  • MXGP : le live timing du GP de Kegums

    MXGP : le live timing du GP de Kegums

    Suivez chaque manche du championnat MXGP en live ! Timing et classements en direct, Tweet box, horaires complets du week-end, liens utiles, … tout ce qu’il faut pour suivre un …
  • Les départs façon “Arminas Jasikonis”

    Les départs façon “Arminas Jasikonis”

    Si vous avez déjà croisé Arminas Jasikonis, vous avez alors déjà pu apprécier la carrure pour le moins imposante du Lituanien. Avec son mètre 96, l’officiel Husqvarna est le pilote …
  • MXGP à Kegums : les pilotes engagés

    MXGP à Kegums : les pilotes engagés

    L’heure de la reprise a sonné ! Ces 9, 12 et 16 août, les pilotes MX2 et MXGP seront en action dans le sable de Kegums. Une triple GP Letton …