EnduroGP - Requista

Matthew Vanoevelen revient sur son GP de France

Matthew Vanoevelen revient sur son GP de France
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Engagé sur le championnat EnduroGP cette saison dans la classe Juniors 2, Matthew Vanoevelen a donc disputé le week-end passé en France son premier GP de la saison. Une reprise évidemment compliquée par le manche de roulage mais malgré tout prometteuse pour le pilote Husqvarna qui attend à présent avec impatience le second round du championnat ce week-end, en Italie.

“En Italie, les choses pourraient être très différentes”, se réjouit le Nismois. “La météo ne sera a priori pas la même qu’en France et le parcours sera vraisemblablement plus technique. Les Italiens nous ont habitués à nous proposer des courses très techniques.En France le week-end passé, ce n’était pas vraiment le cas.”

“Dès les reconnaissances le mercredi avant la course, j’ai compris que ce serait compliqué”, poursuit Matthew. “Les trois spéciales tracées par le club se ressemblaient très fort et n’avaient rien de vraiment technique. Même la spéciale extrême n’était pas particulièrement difficile. Il était évident que tout le monde allait rouler très vite dans ces conditions, surtout si le temps restait sec.”

“Le samedi, je suis resté à la 4ème place du classement J2 presque jusqu’à la fin mais j’ai perdu in extremis cette place dans le dernier tour de la journée. Samedi soir, de gros orages se sont abattus sur la région, ce qui a rendu la piste très humides dans le premier tour du dimanche. Des conditions qui sont plutôt à mon avantage. D’ailleurs, après les deux premières spéciales, j’étais 3ème. Ensuite, j’ai malheureusement commis certaines petites fautes qui m’ont fait descendre du podium provisoire, sans toutefois jamais en être très loin. Du moins, jusqu’à la fin du deuxième tour. Ensuite, la piste sèche et mes adversaires reprennent inévitablement le dessus. Comme la veille, je termine la journée en 5ème position.”

A LIRE EGALEMENT  Kay De Wolf en MX2 dès le week-end prochain

“Un résultat plus qu’honorable étant donné le manque de roulage avec lequel j’arrivais en France”, analyse Vanoevelen. “Sans compter que la classe J2 présente un très bon niveau cette année. Le podium du J2 dimanche aurait joué dans le top-7 en Elite ! Rendez-vous ce week-end en Italie.”

Vos commentaires

Plus d’enduro