Motocross

Le politique fait un geste pour le circuit de Lierneux

Le politique fait un geste pour le circuit de Lierneux
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Jean-Luc Crucke, ministre wallon des infrastructures sportives, et Pierre-Yves Jeholet, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ne sont pas resté insensibles à la problématique posée par le circuit de Lierneux. Pour rappel, le circuit avait été fermé aux entraînements cet été suite au recours d’un riverain. Une fermeture d’autant plus facile à obtenir pour le riverain que le circuit de Lierneux n’a jamais reçu le permis d’environnement nécessaire, faute de budget pour réaliser les études d’incidence préalables à l’obtention d’un tel permis.

Mais les lignes bougent ces dernières semaines et, une fois n’est pas coutume, elles bougent dans la bonne direction. Les deux hommes politiques ont en effet décidé d’offrir au gestionnaire du circuit, André Mathieu, la somme de 30 000 Euros. Une somme qui devra permettre de réaliser les études nécessaires pour faire du site de Lierneux un site dédié à la pratique de la moto tout-terrain et à la formation des jeunes pilotes, dans le respect des prescriptions urbanistiques, des normes environnementales et de sécurité.

Le site de Lierneux a été identifié par nos représentants politiques comme un projet susceptible de rencontrer toutes ces exigences et d’obtenir l’adhésion des acteurs locaux. Croisons les doigts pour que ceci se vérifie.

Vos commentaires

Plus de motocross