Husqvarna Museum

Photos : en visite au Husqvarna Museum

Photos : en visite au Husqvarna Museum
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le marketing pratiqué par Husqvarna met régulièrement en avant le côté “pionnier” de la marque. A juste titre. Dans de nombreux domaines, les ingénieurs du fabricant suédois n’ont pas hésité à explorer de nouvelles voies. Et ce, dans de nombreux domaines. Une petite visite du Husqvarna Museum suffit à s’en convaincre.

Dans la petite ville de Huskvarna, dans le sud de la suède, un lieu consacre la fabuleuse histoire de la marque qui a fait la réputation de la localité. Saviez-vous que la marque a été fondée en 1689 ? Au départ concentrée sur la fabrique d’arme, l’usine suédoise explore ensuite de nombreux domaines. En vous promenant dans les salles du Husqvarna Museum, vous tomberez donc nez à nez avec des armes, des motos de route, de motocross et d’enduro, des vélos, des machines à coudre, des tronçonneuses, des tondeuses,… Car oui, Husqvarna, c’est tout cela à la fois.

La première moto Husqvarna a été produite en 1903. Et elle était équipée d’un moteur belge ! De notre fameuse “Fabrique Nationale” très exactement. Dans les années 20 et 30, Husqvarna brille déjà en enduro mais c’est surtout dans les années 70 que la marque suédoise explose sur le marché du tout-terrain, ses machines remportant notamment un grand succès commercial aux Etats-Unis.

En 1993, on se souviendra évidemment que c’est au guidon d’une Husqvarna 4-temps que Jacky Martens devient champion du monde de motocross 500cc, devant ainsi le premier pilote à remporter le titre mondial au guidon d’une machine à soupapes depuis le titre de Jeff Smith en 1965.

A LIRE EGALEMENT  Photos : le circuit de Mantova prêt à accueillir le Motocross des Nations

Passée en 1987 dans le giron du groupe italien Cagiva, la division moto d’Husqvarna changera de mains en 2007 pour passer sous le contrôle des Allemands de BMW qui abandonnent rapidement le projet pour céder la marque au groupe de Stefan Pierer, le CEO de KTM dès 2013. La production rejoint alors les chaînes de Mattighofen, le fief de la marque autrichienne.

 

Vos commentaires

Plus de photos et de vidéos