Motocross - Olmen

Des solutions pour sauver le Honda Park à Olmen ?

Des solutions pour sauver le Honda Park à Olmen ?
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le retrait des autorisations au Honda Park par le Conseil d’Etat met en péril l’ensemble des circuits dédiés aux sports mécaniques en Flandre. Les enjeux liés au dossier sont donc importants. La ministre Zuhal Demir estime que des solutions peuvent être trouvées pour relancer l’activité à Olmen. Mais leur mise en oeuvre prendra vraisemblablement du temps.

Il y a quelques mois, le Conseil d’Etat, interpellé par l’association VALK (Aktiegroep Leefmilieu Kempen) a pris la décision de retirer le permis d’environnement du Honda Park à Olmen, estimant que les normes de bruit à respecter par une telle infrastructure ne pouvaient pas bénéficier d’une dérogation mais devaient au contraire être semblables aux normes générales en vigueur en Flandre. Des normes évidemment impossibles à respecter pour un site dédié aux sports mécaniques. Une décision qui a pour conséquence de mettre à l’arrêt le circuit limbourgeois depuis plusieurs mois.

A en croire la ministre compétente, Zuhal Demir (N-VA), tout n’est pas perdu pour autant. Sans apporter de précisions quant aux solutions envisagées, la ministre a en effet indiqué que plusieurs pistes sont sur la table et qu’il est probable qu’une solution pour sauver le Honda Park puisse être trouvée. Le dossier est complexe, cela prendra du temps. On sait que le dénouement de la situation actuellement passera notamment par la concertation avec les comités de quartier aux alentours du circuit. Une première enquête avait permis de montrer que la grande majorité des riverains n’avaient finalement aucune objection à la poursuite des activités du Honda Park.

L’enjeu est important pour le monde des sports mécaniques au nord du pays puisque, sans solution, les autres sites dédiés aux sports mécaniques, qui profitent de la même dérogation par rapport à la norme générale d’émissions sonores, pourraient également se voir retirer par le Conseil d’Etat leurs autorisations.

A LIRE EGALEMENT  Victoire et plaque rouge pour Lucas Coenen à Romagné

 

Vos commentaires

Plus de motocross