EnduroGP - Italie

Enduro : Jérémy Herinne au pied du podium, malgré la douleur

Enduro : Jérémy Herinne au pied du podium, malgré la douleur
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

A nouveau, les pilotes belges ont fait bonne figure ce week-end sur le deuxième round du championnat EnduroGP à Edolo, en Italie. Outre évidemment les deux 3èmes places d’Antoine Magain en Enduro 1 et les résultats encourageants d’Erik Willems en Juniors (10ème et 14ème des deux journées italiennes) après des débuts dans la douleur au Portugal, on peut aussi se réjouir dans le clan belge des prestations des nôtres dans la Coupe du monde Open.

En Open 2-temps, Maxime Warenghien revient à la compétition par la grande porte. Il s’impose en effet dans les deux journées. En 4-temps, Jérémy Herinne prend à deux reprises la 4ème place, juste devant son coéquipier chez Sherco Gordano Natale.  Des prestations qui offrent à la Belgique de remporter au soir des deux journées la “Coupe des Nations Open”.

Jérémy Herinne était accompagné en Italie de son suiveur Cédric Clippe et de son ami Jérémy Coen, venu le suivre sur ce deuxième rendez-vous EnduroGP de la saison tout en lui prodiguant de précieux conseils. Après des débuts plus que prometteurs au Portugal, Jérémy Herinne abordait ce GP italien avec un objectif en tête : monter sur le podium. Un objectif ambitieux, compte tenu d’une blessure à la cheville droite ramenée du Portugal une semaine plus tôt. Et pourtant, il s’en est fallu de peu pour que notre compatriote y parvienne.

Il faut souligner le fait que Jérémy a eu la chance de bénéficier des services de Fabrice Lambert, le kiné d’Antoine Magain, qui lui a consacré le temps nécessaire pour lui placer un taping qui lui permette de rouler dans de bonnes conditions. Malheureusement, si un podium paraissait envisageable, une grosse chute dans la “cross test” dans le deuxième tour qui l’a handicapé pour le reste du week-end et les bouchons provoqués sur certains passages par le nombre important de pilotes locaux inscrits en Italie l’ont forcé à se contenter de la 4ème place le samedi, malgré une bonne vitesse de pointe et quelques très bons chronos.

Le dimanche, Jérémy est handicapé par la chute de la veille. Il ne roule pas à 100% et se bat pour rester malgré tout au contact des hommes de tête. Plusieurs petites fautes lui coûtent à nouveau la 3ème marche du podium.

 

 

Vos commentaires

Plus d’enduro