Motocross

Florent Lambillon : “Un rêve de gosse !”

Florent Lambillon : “Un rêve de gosse !”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Florent Lambillon participait le week-end dernier à l’épreuve d’ouverture du championnat EMX Open. Le Namurois a pour la première fois tenté sa chance au niveau européen, sur l’une des plus belles pistes de la saison puisque c’est le tracé de Maggiora, haut lieu du motocross mondial s’il en est, qui accueillait cette première épreuve Open de la saison. Une première expérience européenne riche en enseignements pour Florent Lambillon. Il ne compte d’ailleurs pas en rester là.

“Au niveau de l’ambiance, c’est vraiment incroyable. On roule pratiquement dans les mêmes conditions que les pilotes du mondial : même stand, même grille de départ, même parc fermé, même week-end, même circuit,… cette expérience à Maggiora m’a permis de vivre un rêve que j’avais depuis tout petit”, entame le pilote namurois. “J’ai décidé de m’engager à Maggiora car pour moi c’est l’un des plus beaux circuits d’Europe. De plus, c’était le retour du mondial là-bas. Rouler sur ce circuit est juste exceptionnel.”

L’EMX est très différent d’un championnat national habituel”, poursuit-il. “Le départ est compliqué car tout le monde sort bien et n’hésite pas à venir au contact au premier virage, tout le monde va vite, les écarts sont minimes, le rythme est constant et soutenu, personne n’a peur du contact et les pilotes prennent plus de risques. Beaucoup d’entre eux ont déjà marqué des points en GP, dans des championnats relevés ou étaient en bagarre avec des pilotes de GP lors des courses de préparation.”

“Avant les essais libres, j’étais stressé par rapport aux sauts qui étaient vraiment grands et au niveau général mais aussi par rapport à mon propre niveau en comparaison à celui des autres. En effet, il était difficile de m’évaluer puisque je n’avais plus eu l’occasion de disputer de course depuis longtemps”, explique Florent. “Mais je me suis senti à l’aise sur la moto. Je termine à la 26e place, à 6 secondes du premier, cela m’a d’emblée rassuré. Ensuite, pour les essais chronos, le terrain avait été fort arrosé. Il fallait faire son temps vers la fin. J’effectue mon meilleur temps dans le dernier tour, mais celui-ci n’est pas très bon, j’ai fait beaucoup d’erreurs. Je termine à la 29e place à 0,2 seconde de la 24e. Je suis déçu mais rassuré car je sais que je peux faire beaucoup mieux et que la vitesse est là.”

A LIRE EGALEMENT  Amandine Verstappen entame la saison mondiale avec un top-5

C’est donc en confiance que Florent prend le départ de la première manche. Une manche qui s’achèvera malheureusement sur une grosse chute pour le pilote Suzuki. “Je prends un très mauvais départ: en passant le panneau holeshot, je suis dernier. Après la mi-course, je suis quand même 26ème au contact avec 3 ou 4 pilotes. Je fais ensuite une grosse chute, mon guidon est plié et je rentre avec une grosse douleur à l’épaule. Le personnel médical me dit que j’ai une luxation de l’épaule et que j’ai de la chance qu’elle ne soit pas déboîtée. On me dit également que les risques en cas de roulage sont de me déboîter l’épaule. Je décide quand même au dernier moment de participer à la 2ème manche.”

“Le tour de chauffe n’était pas rassurant”, indique Florent. “Je décide quand même de prendre le départ. Sans réelle surprise, mon départ ainsi que mes 4 premiers tours sont très mauvais. Lors de ceux ci, je descends dans le classement. Malgré la douleur omniprésente, je remonte petit à petit et passe de la 30ème à la 24ème position.”

“Je tenterai ma chance à Lommel en EMX250.”

Un week-end qui se termine donc dans la douleur mais avec également un sentiment de satisfaction. “Malgré cette chute et cette blessure, ce fut un week-end positif. Je n’étais pas loin : 6 secondes au tour du 1er et 3 secondes du 6ème. De plus, la vitesse était bonne et l’amusement était présent. Je participerai à Oss en Open où l’objectif sera de me qualifier, à Loket en Open où l’objectif sera de marquer des points au vu des résultats de ce week-end, et enfin à Lommel en 250 où l’objectif sera de me qualifier, même si cela s’annonce compliqué dans le sable et au guidon d’une 250 qui n’est pas ma moto de prédilection et sur laquelle j’ai très peu d’expérience.”

A LIRE EGALEMENT  Jorge Prado s'impose à Loket, Antonio Cairoli comble une partie de son retard

“Merci à ma famille de m’avoir permis de vivre cette expérience dont je rêvais depuis longtemps, à ma copine qui m’a suivi jusqu’en Italie, à mon partenaire GFButtpatch, et enfin à Marvin Godry, de MxRent, qui est venu comme mécanicien et qui a remis tout en ordre sur ma moto en même pas 15 min pour que je puisse prendre le départ de la deuxième manche.”

Le week-end prochain, Florent Lambillon sera au départ de la 19ème édition du MX Master Kids, sur la piste de Rozoy-sur-Serre, en France.

Vos commentaires

Plus de motocross