Enduro

Les 95èmes Six Jours Internationaux d’Enduro prennent leur envol ce lundi

Les 95èmes Six Jours Internationaux d’Enduro prennent leur envol ce lundi
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Ce lundi prochain, un an plus tard que prévu, la 95ème édition des International Six Days of Enduro, ou ISDE en abrégé, prendra son envol en Italie. L’événement est à l’enduro ce que représente le MX des Nations au motocross et est à ce titre le plus grand événement au monde dans la discipline. Plus de 600 pilotes issus des quatre coins du monde sont attendus pour en découdre au cours de 6 longues journées d’enduro. Parmi eux, une délégation belge composée de 15 pilotes mais aussi de nombreux (ex-)crossmen.

Beaucoup crossmen actifs ou jeunes retraités sur la liste des 620 participants à ces 95èmes ISDE en effet, avec le polyvalent Ryan Sipes et les anciens top-pilotes Davide Guarnieri, Rui Goncalves, Luis Olievra et Toomas Triisa. Le Canadien Tyler Medaglia a quant à lui été sélectionné tant pour les Six Jours que pour le MX des Nations.

Notre sélection belge compte également un grand nombre d’anciens pilotes de cross avec Dietger Damiaens et Erik Willems comme les plus connus, mais Ludovic Bral, Gauthier Lillo, Dante Nijs, Henson Lievens et Mika Vanderheyden ont également fait leurs armes en MX. Ce sont nos sept sélectionnés pour le classement par pays. Les quatre premiers dans l’équipe Trophy, les autres chez les juniors (moins de 23 ans). Ce doit être la plus jeune sélection belge qu’on ait eu sur les Six Jours. Cinq des sept pilotes ont moins de 23 ans. Ce qui a longtemps été considéré comme un sport pour les pilotes sur le chemin du retour évolue rapidement.

A LIRE EGALEMENT  Amandine Verstappen et Todd Kellett dominateurs en Argentine

La Hollande a également opté pour le rajeunissement avec un mélange de valeurs établies et de jeunes talents. Pour la première fois depuis des années, les Pays-Bas envoient également une équipe junior.

Ces derniers jours, l’exploration des spéciales bat son plein. Il y aura au total 9 épreuves chrono d’une moyenne de 5 km alors que la plus longue s’étend sur un peu moins de 10 km. Celles-ci sont toutes parcourues plusieurs fois, car c’est à présent la seule voie possible. Reconnaître les spéciales est pour les pilotes une tâche physique et mentale difficile. Parfois, vous devez choisir entre la parcourir à pied une fois de plus et l’avoir vraiment bien en tête ou y renoncer et arriver un peu plus frais sur la semaine de compétition.

Pendant cette course, les pilotes sont responsables de l’entretien et de la réparation de leur machine, l’assistance n’est autorisée que pour le ravitaillement et l’appoint d’autres liquides. Changement de pneus, filtres, chaîne et autres réparations, tout le travail revient au pilote dans un délai déterminé. Après chaque journée de course, le pilote dispose de 15 minutes pour tout faire, puis la moto prend place au parc fermé.

Voici un aperçu de ce que les pilotes consomment en moyenne sur les ISDE :

  • 4 filtres à air/jour
  • 20 l d’essence/jour
  • 1 jeu de pneus/jour
  • Le jour 3 : changement d’huile
  • 2 à 3 sets de mousses intérieures
  • 2 jeux de plaquettes de frein
  • 6 l d’eau potable/jour

La plupart emportent dans leur sac outils, leviers d’embrayage et de frein,  levier de vitesses, pédale de frein, cadenas, fil de fer, des attaches, gants propres, papiers et téléphone.

Vos commentaires