Motocross MXGP

MXGP : un calendrier “plan B” dans les cartons

MXGP : un calendrier “plan B” dans les cartons
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le calendrier MXGP 2021 a déjà subi de nombreux changements. Récemment, les annulations des GP de Suède et de Finlande ont été annoncées, alors que le GP de Lettonie avait déjà été reporté. Avec la crise sanitaire liée au Covid-19, le promoteur Infront Motor Racing doit jouer serré pour mener à bien la saison mondiale de motocross.

Les limitations appliquées aux voyages internationaux, les politiques de quarantaine et les nouveaux variants du Covid-19 qui émergent rendent très difficile pour Infront de mener la suite de la saison comme prévu. Il va sans dire que cela entraîne également de nombreuses frustrations et des coûts supplémentaires pour le promoteur.

Par exemple, il y a actuellement beaucoup de spéculations à propos du GP du Portugal fin octobre et sur les trois courses overseas en Argentine, Indonésie et Bali en novembre et décembre. Bien que ces courses soient encore assez éloignées dans le temps et que certains pays assouplissent les mesures sanitaires, il semble que le MXGP devra comme l’année passée finir par disputer deux ou trois rounds aux mêmes endroits.

 

Le premier “double GP” sera celui de Turquie à Afyonkarahisar le 5 septembre, suivi du GP d’Afyon au même endroit trois jours plus tard. Cela permettra d’atteindre le cap des 9 épreuves de championnat du monde. Infront a indiqué qu’ils espèrent toujours pouvoir mener à bien une grande partie du calendrier prévu après la Turquie. Ce calendrier comprend la Sardaigne, l’Allemagne, la France, l’Espagne, le Portugal et l’Italie, avant que le championnat n’entame ses trois dernières épreuves hors Europe. Pourtant, il semble que le GP de Trentino à Pietramurata, dans le nord de l’Italie, le 31 septembre, devrait à nouveau accueillir plus d’un round.

A LIRE EGALEMENT  Il y aura-t-il un salon à Bruxelles en janvier 2022 ?

“Pour Trentino, nous envisageons d’augmenter le nombre de courses”, a déclaré le PDG d’Infront Motor Racing, David Luongo, lors d’une conversation. “Pour les autres sites, nous nous concentrons toujours sur le” Plan A “, mais nous devons faire face aux règles imposées par les gouvernements et nous devons évaluer de semaine en semaine. Par exemple, la décision du gouvernement finlandais n’est intervenue que la semaine dernière. En Finlande, il n’est désormais possible d’organiser des événements qu’avec 50 personnes. Impensable évidemment pour un GP.”

“Nous sommes dépendants des décisions du gouvernement”, a souligné Luongo, “à la fois pour les restrictions sur les rassemblements publics et pour les règles de quarantaine en place dans le paddock MXGP. Il est probable que nous aurons encore quelques changements avant la fin de la saison, mais nous ferons tout notre possible pour organiser 19 événements. L’important est d’avoir une saison correcte avec un titre qui a une vraie valeur. C’est d’ailleurs ce sur quoi nous travaillons depuis près de deux ans maintenant.”

Photos : Gino Maes

Vos commentaires

Plus de motocross