Les 12 Heures de la Chinelle - Franchimont

Une Chinelle “light” pour sauver l’épreuve

Une Chinelle “light” pour sauver l’épreuve
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

S’il y aura bien une Chinelle cette année, il ne s’agira pas des 12 Heures de la Chinelle telles qu’on les a connues sur les 40 éditions précédentes. Les organisateurs ont dû opter pour une formule allégée, avant tout pour sauver coûte que coûte la plus célèbre des épreuves d’endurance tout-terrain.

 

Avec très peu de temps pour préparer leur épreuve étant donné le contexte sanitaire et l’arrivée tardive des autorisations, les organisateurs des 12 Heures de la Chinelle ont dû se résoudre à revoir leur copie. Afin d’alléger la charge d’organisation d’une part mais aussi afin de réduire les coûts.

Pour cette raison, tout le programme de nuit passe cette année à la trappe. Old-timers et Mini-Chinelle sont au programme du samedi tandis que c’est à 11h00 dimanche que les pilotes engagés sur la 41ème édition de la Chinelle s’élanceront pour 6 heures de course seulement.  Le circuit sera lui aussi raccourci, passant de 7 à 5 kilomètres. Quant au public, il ne sera pas autorisé sur le site. Chaque pilote pourra être accompagné d’une seule personne.

 

Une Chinelle en mode mineur dont l’objectif principal n’est autre que d’assurer l’avenir de l’épreuve. Une second annulation consécutive après celle de 2020 aurait en effet entraîné pour l’organisateur EventSee la perte pure et simple du permis lié à l’épreuve. Ce qui n’aurait vraisemblablement signifié rien d’autre que la mort de l’épreuve.

“Pour être honnête”, confiait David Rossomme, directeur d’EventSee, lors d’une conférence de presse donnée la semaine passée, “le risque financier que nous prenons cette année et les restrictions liées à la situation sanitaire auraient fait en sorte que nous n’organisions pas cette année s’il n’y avait pas eu cette question de permis.”

A LIRE EGALEMENT  Il y aura-t-il un salon à Bruxelles en janvier 2022 ?

 

 

Avant d’ajouter malgré tout “après un an et demi d’arrêt complet, nous sommes fiers de pouvoir proposer cette épreuve aux pilotes, on espère que cela leur fera plaisir de venir rouler à Franchimont.” En attendant évidemment le retour à de “vraies” 12 Heures de la Chinelle.

Vos commentaires

Plus d’enduro

  • Antoine Magain s’impose sur l’enduro de Verdun

    Antoine Magain s’impose sur l’enduro de Verdun

    Après les épreuves de Lierneux et d’Epernay, le championnat de Belgique d’enduro se poursuivait ce dimanche avec sa troisième épreuve disputée au départ d’Erize-la-Petite, en France. Le Moto Club de …
  • Testez les Husqvarna cross et enduro 2022 à Vitrival !

    Testez les Husqvarna cross et enduro 2022 à Vitrival !

    Comme chaque année, les ingénieurs Husqvarna ont collaboré étroitement avec les pilotes et le staff des teams officiels de la marque engagés sur les championnats les plus relevés de la …
  • BOXC : le calendrier 2021 modifié

    BOXC : le calendrier 2021 modifié

    Le calendrier BOXC 2021 évolue. Non seulement avec le changement de date de l’épreuve de Bêche, avancée au 24 octobre suite à l’annulation de l’enduro FMB de Walcourt, mais aussi …
  • L’enduro de Walcourt annulé

    L’enduro de Walcourt annulé

    Le club de Dinant s’apprête à recevoir les pilotes du championnat de Belgique d’enduro le 19 septembre prochain. Une épreuve un peu plus courte que d’habitude, avec seulement deux spéciales …