Motocross des Nations - Mantova

Jeffrey Herlings : “Je ne pouvais pas faire mieux que de remporter mes deux manches”

Jeffrey Herlings : “Je ne pouvais pas faire mieux que de remporter mes deux manches”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Jeffrey Herlings est beau joueur. Le tout nouveau leader du classement provisoire MXGP n’a pas gagné les Nations ce week-end avec ses coéquipiers Glenn Coldenhoff et Roan Van De Moosdijk mais il reste positif au terme d’un week-end qu’il termine sur deux victoires personnelles.

La Hollande n’est pourtant pas passé loin de reconduire son titre. Il lui a manqué un point face à des Italiens sans doute opportunistes à domicile, à qui la manoeuvre de Lupino, qui a coupé la piste sans la reprendre là où il l’avait quittée comme le prévoit le règlement, aurait pu coûter la victoire. Sans regrets inutiles, Herlings se félicite de son score personnel et a déjà l’esprit tourné vers la suite de la saison MXGP, dès le week-end prochain en Allemagne.

“Plusieurs pilotes ont préféré renoncer à disputer les Nations cette année”, commente l’officiel KTM, “personnellement, je tenais à rouler et je ne regrette vraiment pas de l’avoir fait. C’était un excellent entraînement en vue de la suite de la saison MXGP que j’attends évidemment avec impatience.”

“Bien sûr, j’aurais préféré offrir à mon pays un second titre sur les Nations, c’est râlant de s’incliner pour un petit point, mais c’est comme cela”, poursuit le champion néerlandais. “Je tiens à féliciter l’Italie pour sa victoire. Personnellement, je ne pouvais pas faire plus que de gagner les deux manches auxquelles j’ai participé. Individuellement, c’était une belle journée pour moi.”

Vainqueur du GP de Riola Sardo le week-end avant le Motocross des Nations à Mantova, Jeffrey Herlings avait détrôné par la même occasion Tim Gajser, blessé, de son leadership au classement provisoire du championnat MXGP. Il arrivera dimanche prochain à Teutschenthal avec 1 point d’avance sur Gajser et 4 sur Febvre.

A LIRE EGALEMENT  Yamaha, Kawasaki, Suzuki : les géants japonais boudent le Salon de Bruxelles

 

 

Vos commentaires

Plus de motocross