Published On: 13 avril 2023

La septième manche du championnat du monde FIM de motocross se disputera en France. Cette année, ce sera Villars sous Ecot qui accueillera l’événement. Six ans après la dernière manche de la saison 2017, les pilotes découvriront les 20 et 21 mai un nouveau tracé qui a été présenté cette semaine aux médias locaux, aux partenaires et aux autorités politiques.

La France a toujours fait partie du championnat du monde de motocross, et depuis vingt ans, le GP de France est principalement organisé sur trois sites différents : Ernée, Saint Jean d’Angely et Villars sous Ecot. Créé en 1968, le club de Villars a une longue histoire puisqu’il a organisé son premier GP en 1982. Depuis, il a organisé six autres GP et le Motocross des Nations en 1988.

Après deux éditions réussies du championnat de France Elite en 2021 et 2022, le club souhaitait accueillir à nouveau une manche du championnat du monde. « Merci à Infront, à la FIM et à la FFM qui ont pris notre demande en considération », déclare le président Luc Pellier, membre du club depuis de nombreuses années.  » Nous avons 50% de nouveaux membres dans le comité directeur du club, et la plupart d’entre nous voulaient organiser à nouveau un GP ; c’était formidable d’organiser le championnat de France deux années de suite, c’était une bonne occasion pour nous de préparer ce GP  » poursuit Luc qui explique les principales nouveautés par rapport au dernier GP de septembre 2017. « Grâce au soutien de Pays de Montbeliard Agglomération, de la Région Bourgogne Franche Comte et du Département du Doubs, nous avons changé 80% du tracé pour offrir une piste neuve et moderne aux pilotes. Et pour une meilleure couverture de l’événement, la fibre optique est désormais opérationnelle sur le circuit pour les médias ».

Pour David Luongo, Directeur Général d’Infront Moto Racing, revenir à Villars sous Ecot est une bonne nouvelle. « La France est un pays de passionnés de motocross, et nous avons un accord avec la Fédération Française pour organiser chaque année un GP sur différents circuits. C’est un plaisir de revenir à Villars sous Ecot, qui fait partie de la longue histoire du motocross français. Villars est idéalement situé à proximité de l’Allemagne, de la Suisse et de la Belgique, et nous sommes sûrs que de nombreux fans viendront de toute l’Europe pour ce GP. Il est certain que pour organiser un GP, il faut investir beaucoup d’énergie et d’argent pour accueillir dans de bonnes conditions les fans, les concurrents et les médias et je tiens à remercier les autorités politiques pour leur soutien. »

A lire également :   Yamaha dévoile sa gamme cross 2025

Septième manche du championnat, le GP réunira cinq catégories puisque, en marge des classes mondiales MXGP et MX2, le mondial féminin, l’Euro 125 et l’e-motocross junior se disputeront également à Villars.

A lire également :   MXGP : Brent Van Doninck de retour pour le GP de Loket !