Championnat de France des Sables - Saint-Léger de Balson

Cyril Genot face à Kellett et Potisek : acte 2 dans le sable de Saint-Léger ce dimanche

Cyril Genot face à Kellett et Potisek : acte 2 dans le sable de Saint-Léger ce dimanche
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Une semaine après la plage et les longues lignes droites d’Hossegor-Capbreton, c’est un tout autre défi que s’apprêtent à relever les pilotes du CFS. St-Léger et son interminable succession de virages au coeur de la forêt : voici le théâtre de la 5ème épreuve de la saison. Est-ce la course la plus éprouvante du Championnat de France des Sables 3AS Racing ? Certains vous diront que oui. Et on a hâte de reprendre l’histoire là où elle s’est arrêtée dimanche dernier chez les Motos : une arrivée dans un mouchoir de poche entre les 3 favoris, notre compatriote Cyril Genot en tête devant Todd Kellett et Milko Potisek. 

De retour de blessures, les deux officiels Yamaha Dragon Tek ont tout de suite retrouvé le chemin vers le haut du classement, mais pas encore retrouvé la clé du succès. Avec une semaine de plus dans les jambes, on peut penser que Todd Kellett sera un candidat sérieux à la victoire. Il est en tout cas le tenant du titre à Saint-Léger de Balson.

Potisek, de son côté, ne raffole pas de l’Endurance des Lagunes et reste sur une chute dans le premier virage l’an dernier, qui avait bien contrarié la suite de sa saison. Reste Cyril Genot, le nouveau prince charmant du CFS, qui considère sa victoire à Hossegor comme son premier grand succès dans le sable sous les couleurs de Honda SR Motoblouz. En raison de la présence de ses deux adversaires majeurs, évidemment. Tout autre vainqueur dimanche serait une sacrée surprise, tant ces 3-là dominent les débats. Pour le podium ou le top 5, on citera évidemment Lars Van Berkel et Jérémy Hauquier, les frères Miot, les 2 Martens ou le prometteur Mattéo Puffet. Réponse demain dimanche à partir de 13h30.

A LIRE EGALEMENT  Adrien Van Beveren sur l´Enduro del Verano : "Je me suis pris au jeu, comme avant !"

 

Vos commentaires