Motocross MXGP

Lucas Coenen : « Je me sens plus fort ! »

Lucas Coenen : « Je me sens plus fort ! »
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

La période des courses de pré-saison a bien démarré pour Lucas Coenen, double vainqueur dimanche dernier de l’épreuve d’ouverture du championnat d’Espagne à Talavera de la Reina. Ce week-end, le pilote Husqvarna sera à Mantova pour la finale des Internationaux d’Italie, où il s’alignera face à plusieurs de ses futurs rivaux sur le championnat du monde MX2.

« Nous sommes entrés dans les courses d’avant-saison mais je reste avant tout concentré sur le fait d’être prêt pour le premier GP de la saison en Argentine. C’est là seulement que je pourrai juger du niveau de mes concurrents », explique le pilote belge. « Après le Motocross des Nations l’année dernière, je n’avais qu’une envie : laisser la moto un peu de côté. Mais à présent, après un long hiver, c’est génial d’être enfin à nouveau occupé à faire le testing des motos. La machine 2024 est super, elle est incroyablement rapide. »

 

« Je me sens mieux que la saison passée », poursuit Lucas Coenen. « En 2023, je crois que j’ai trop fait attention aux autres pilotes. Cette année, je me concentre davantage sur moi-même. Je fais mon chemin avec mon frère et j’essaie de l’aider également. Il m’aide aussi et nous sommes clairement plus forts ensemble. Je vais donc éviter les erreurs de l’année passée et je pense que tout ira bien ainsi. J’ai beaucoup appris l’an dernier. J’ai parfois manqué de chance, mais c’est la course ! Je compte cette année travailler sur ma régularité et apprendre autant que je peux. Mettre le focus sur moi-même sans me soucier de ce que les autres font, je pense que c’est la meilleure manière de travailler. »

A LIRE EGALEMENT  Micha Boy De Waal devant Wesly Dieudonné et Mattéo Puffet à Lommel

« Cet hiver, j’ai pris du bon temps évidemment et je suis resté actif autant que possible. Cela peut paraître très distant du motocross mais j’ai aussi fait du golf. Je dois apprendre à être plus patient car cela peut m’aider en course. Et c’est précisément une qualité que le golf aide à développer. Bien sûr, la préparation physique et l’entraînement à moto autant que possible sont aussi importants. Tout est une question d’équilibre… », conclut Lucas Coenen.

 

Vos commentaires