Enduro FMB | La fédération s’est réunie….

Suite à  un précédent article fustigeant clairement la position de la fédération par rapport aux actes manqués de certains de ses représentants, il me parait utile de faire un état des lieux, un mois après les faits…

A la suite de l’enduro d’Hautrage, plusieurs réclamations furent déposées, et un buz parti du forum de fdavid, semait l’opprobre quant aux compétences des officiels du jour.  En effet, de part les erreurs commises, certains pouvaient se voyaient offrir un titre indà»ment et d’autres pouvaient le perdre sur le tapis vert! Sans compter le faux classement scratch du jour…
Comment allait réagir la fédération face à  ces attaques légitimes et aux nombreuses réclamations déposées? 

La réponse nous est venue mercredi soir, à  la suite de la réunion d’officialisation des résultats de l’année 2010 et reprenant divers points à  l’ordre du jour.

Concernant les manquements évidents, manifestes et avérés des officiels du jour, la technique de l’autruche fut de mise…  2/3 questions savamment éludées, des réponses bien étudiées et préparées à  grand renfort de preuves plus étonnantes les unes que les autres, l’affaire vu vite entendue et classée, malgré l’acharnement de certains membres présents.  Une seule réclamation (sur 5, si les officiels n’avaient pas trébuché!!!) fut jugée recevable, et c’est donc Kevin Gauniaux qui remporte l’épreuve d’Hautrage, ce qui ne modifie en rien le classement scratch final.

Pour le reste, ce fut une réunion on ne peut plus normale et pour une fois, constructive.  En effet, il semble qu’une prise de conscience collective quant à  la nullité de la saison 2010 au niveau classements, réclamations, application des règlements ai enfin eu lieu, l’electrochoc engendré par le “tapage” susmentionné fut salvateur, au point que diverses mesures furent abordées, et voire même avalisées, comme l’utilisation des transpondeurs dès l’année prochaine (ce qui devrait permettre des résultats enfin fiables et crédibles!), restant a en fixer les différentes modalités d’utilisation, dont le coà»t.

Le plus important et significatif reste cependant la confirmation de TKO dans le rôle de promoteur, la reconnaissance du travail effectué cette année et l’assurance d’un soutien accru de la fédération envers les futures actions entreprises…  Thierry Klutz poursuivra donc le travail entamé cette année, avec pour objectifs majeurs l’uniformisation des épreuves du BEC. Il y aurait donc création d’un cahier des charges encore à  déterminer en collaboration avec les futurs organisateurs et impératif à  respecter afin d’assurer une homogénéité dans les organisations, un mode de fléchage spectateur et parcours communs à  toutes les épreuves, des transpondeurs…). Le but avéré est la poursuite de la professionnalisation progressive du BEC déjà  entreprise cette année, avec une visibilité jusque là  jamais atteinte et pléthore de partenaires intéressés à  notre sport.

A défaut d’autre chose, nous ne pouvons que faire confiance à  la fédération et en ses promesses, puisque personne ne semble vouloir contester l’omnipotence de certains de ses membres… 

Les bases jetées semblent bonnes mais si les résultats ne comblent pas les attentes, on saura définitivement vers qui se tourner.

Messieurs les représentants fédéraux, la balle est dans votre camp!

F. Sente