Motocross MXGP

Livia Lancelot : “un nouveau challenge !”

Livia Lancelot : “un nouveau challenge !”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Livia Lancelot s’apprête à se lancer dans un nouveau challenge. Après de nombreuses années passées sur la piste avec notamment 2 titres mondiaux à la clé, la Française officiera désormais depuis la pitlane. A la nouvelle structure Honda MX2 de Giacomo Gariboldi, Livia apportera non seulement son expérience sportive mais aussi celle qu’elle a acquise ces dernières saisons en mettant sur pieds sa propre structure sur le mondial féminin.

Championne du monde en 2008 puis en 2016, Livia Lancelot espérait pouvoir s’offrir une ultime couronne face à son public à Villars-sous-Ecot où se disputait le mois dernier la finale de la saison MXGP. “D’un côté, oui, je suis triste car je n’ai manqué le titre que pour un point”, réagissait-elle quelques heures après le dernier podium de sa carrière, “et je sais aussi que j’aurais pu à nouveau rouler devant l’an prochain car j’ai prouvé que j’étais encore très compétitive. J’ai connu pas mal d’ennuis mécaniques cette année et il y avait sur le mondial féminin quatre top-pilotes qui roulaient toutes pour le titre.”

Livia est passée tout près d’un 3ème titre mondial…

“Mais d’autre part, je suis quelqu’un qui s’ennuie assez rapidement et j’ai envie de passer à autre chose”, poursuit celle qui a roulé durant 10 ans avec Kawasaki et qui compte encore faire quelques courses de sable cet hiver au guidon de sa KX250F. “J’ai arrêté durant quelques années pour disputer les X Games aux USA et faire les courses de sable car j’en avais assez du championnat du monde. Je suis revenue avec comme objectif de remporter d’autres titres. Je l’ai manqué en 2015 à cause d’ennuis mécaniques (lire notre article) et cette saison, sans la casse moteur du GP d’Indonésie, les choses auraient certainement été très différentes. Mais tout ce dont j’ai envie à présent, c’est de travailler sur quelque chose de différent.”

“L’an prochain, ce sera un tout nouveau job pour moi, quelque chose de nouveau à apprendre”, explique-t-elle. “Même si j’ai déjà une certaine expérience dans le domaine grâce au fait que j’ai décidé en 2014 de monter ma propre structure. Cela a été une super expérience, qui m’a permis aussi de soutenir d’autres pilotes, notamment en 85cc. Tout ne tournait pas uniquement autour de moi. Je sais que ce sera un travail exigeant mais c’est ce que je veux faire. Je vais tout donner et je sais que j’ai beaucoup d’énergie !”

Livia Lancelot sera le team manager l’an prochain du jeune et prometteur Australien Hunter Lawrence et du Hollandais Bas Vaessen, lesquels rouleront au guidon de la toute nouvelle Honda CRF-250R 2018.

Vos commentaires