Essai KTM 2009 | KTM sur tous les fronts!

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Des nouvelles 50 et 65cc pour les kids, des 250 et 450 SX-F plus “ready to race” que jamais, la réapparition de la désormais légendaire 400 EXC dans la gamme enduro, des moteurs et des chà¢ssis peaufinés pour tous les modèles,.. pour 2009, KTM n’a oublié personne.

Chez KTM, on n’a pas l’habitude de se reposer sur ses lauriers. Après des millésimes 2007 et 2008 qui avaient révolutionné les gammes cross et enduro du constructeur autrichien, celui qui vient d’être présenté en Suède est, comme on s’y attendait, plus modeste en termes d’évolutions techniques. Il n’empêche que le département R&D de Mattighoffen a profité de l’hiver pour développer de toutes nouvelles 50 et 65 pour les champions en herbe, tandis que le reste de la gamme évolue sur de nombreux points afin de gagner en performances comme en fiabilité. Afin de répondre à la demande de nombreux fidèles de la marque qui regrettaient la 400 EXC, qui avait disparu une seconde fois du catalogue l’an passé avec l’apparition de la nouvelle 450, celle-ci renaît une nouvelle fois de ses cendres pour venir compléter une gamme enduro on ne peut plus complète, avec à présent pas moins de 8 modèles proposés!

La 65cc en vedette!

Une fois n’est pas coutume, LA grande nouveauté dans la gamme autrichienne est une 65cc! Exit l’ancien modèle motorisé par les Italiens de chez Beta et place aujourd’hui à une machine nouvelle à 100%, développée et produite par KTM.
Après 10 années de présence sur le marché des minis, KTM en est aujourd’hui devenu le leader incontesté et entend bien le rester. Cette nouvelle 65cc a donc fait l’objet de toute l’attention des ingénieurs autrichiens, qui se sont appliqués à développer une machine qui surclasse tous les standards actuels de la catégorie.
Leurs recherches ont abouti dans la mise en production d’un bloc moteur dont la conception originale vise à rencontrer 2 objectifs: la centralisation des masses d’une part, l’obtention d’une puissance maximale record de l’autre.


Une architecture originale

Positionné beaucoup plus haut que sur un moteur conventionnel, le villebrequin du nouveau bloc 65cc est en fait placé exactement sur le centre de gravité de la machine, ce qui favorise sa maniabilité.
Cette architecture, en combinaison avec la nouvelle valve à l’échappement brevetée par KTM et baptisée PCEV Powervalve (pour Pressure-Controlled Exhaust Valve), participe également à offrir des performances époustouflantes à la petite 65cc en optimisant l’angle d’attaque du flux d’admission. Le gain de couple est significatif à bas régime et rend la KTM beaucoup plus facile à utiliser, d’autant plus que la boîte 6 vitesses à elle aussi été revue pour permettre aux minots d’exploiter au mieux le potentiel du nouveau moteur.

Le moteur de la 50cc subit les même évolutions que celui de la 65cc et se voit en outre équipé d’un système d’embrayage centrifuge complètement nouveau, lequel n’est plus monté directement sur le villebrequin mais bien sur un mécanisme intermédiaire, ce qui permet de diviser par 2 la vitesse de rotation de l’embrayage et réduire de la sorte non seulement la température de fonctionnement de l’ensemble mais aussi la perte de puissance.

Ces nouveaux moteurs sont bien sà»r logés dans un chà¢ssis lui aussi revu de fond en comble. Sur le cadre chrome-molybdène construit à partir des mêmes standards que ceux du reste de la gamme KTM, viennent se greffer des suspensions en provenance de chez Marzocchi pour la fourche et de chez White Power pour l’amortisseur arrière. Sur la 65cc, la fourche présente 20 crans de réglage, tandis que l’amortisseur est réglable en compression (12 clicks) et en détente (20 clicks).
Enfin, on notera l’habillage complètement nouveau, la déco 2009 intégrée dans les plastiques (In Mould Technology), le guidon signé Pro Taper ou encore les jantes anodisées noires hyper résistantes.

Pour la 85cc, on se contente de nouveaux stickers, d’une nouvelle boîte à clapets V-Force, d’une boîte de vitesse optimisée sur ses 3ème, 4ème et 5ème rapports et de settings de suspensions (WP) revus sur une machine qui avait de toute façon un belle longueur d’avance sur ses concurrentes.

Des SX-F suréquipées

Pour les “grands”, KTM propose, à défaut de réelle nouveauté, des 250 et 450 SX-F suréquipées au look plus “racing” que jamais. Outre le kit déco qui lui va bien, cette série spéciale (qui sera en fait la seule disponible en Europe) présente un sabot moteur en alu, des protège-mains, un mousse de guidon, une selle issue du catalogue SXS et, enfin, des tés anodisés oranges du plus bel effet. Si la fourche noire disparaît, les jantes restent en revanche anodisées en noir, tandis que les plaques numéros sont désormais blanches, comme sur l’ensemble de la gamme cross.

De nombreuses modifications sont d’ailleurs communes à toutes les SX 2009, de la 125 à la 450 (la 505 XC-F ne sera pas importée chez nous). Sur le chà¢ssis, on remarquera les nouveaux settings de suspension, le nouvel étrier de frein avant moins agressif que par le passé, la selle redessinnée plus légère de 150 grammes, la chaîne Regina et les nouvelles ouïes de radiateurs, qui réduisent la largeur des machines de plus de 10mm à leur extrêmité.

Les motorisations 4-temps reçoivent quant à elles de nouveaux arbres à cames, censés améliorer la réponse sur l’ensemble de la plage d’utilisation et un carburateur Keihin FCR dont le système de démarrage à froid a été optimisé. Sur la 250, on a également fiabilisé la boîte de vitesses, tandis que la 450 voit son échappement s’équiper d’une chambre de résonnance (HPRS, pour Header Pipe Resonator System), ce qui permet de réduire les émissions sonores et ainsi répondre aux normes imposées par la FIM tout en conservant un niveau de performances maximum.

Du neuf pour les 2-temps également

Chez KTM, on n’oublie pas le 2-temps, qui reste une part importante des ventes du constructeur autrichien, et les SX 125 et 150 (qui est en fait la 144 apparue l’an passé mais qui change uniquement de dénomination commerciale) reçoivent donc de nouveaux cylindres et de nouvelles valves afin de gagner encore en puissance maxi, de nouveaux pistons et, enfin, un carburateur Keihin PWK qui passe de 39 à 38mm, afin d’améliorer la réponse à l’accélération.
La 150 SX reçoit aussi une nouvelle cartographie d’allumage, réglable sur 2 positions en fonction des désiderata du pilote, comme sur l’ensemble de la gamme KTM 2-temps.

Enfin, on apprécie la qualité générale de l’équipement de l’ensemble de la gamme KTM cross, avec notamment des jantes Excel, un guidon Renthal sans barre, les freins Brembo, la nouvelle chaîne Regina ou, enfin, l’embrayage hydraulique Magura, sur lequel est désormais monté un levier “Flex” de la marque, capable de pivoter jusqu’à plus de 90° par rapport au guidon et donc pratiquement incassable en cas de chute.

En piste, on retrouve des machines partiquement identiques à celles présentées l’an passé, c’est-à-dire difficiles à prendre en défaut. Les 250 et 450 SX-F continuent à cumuler les qualités, tant au niveau des performances (réellement exceptionnelles pour les 2 motorisations) que de l’agrément. Bizarement, les settins de la fourche plaisent moins que ceux de l’an passé, celle-ci semblant avoir retrouvé un léger “point dur” à mi-course qui la rend parfois inconfortable et fatigante dans les trous de freinage. L’amortisseur WP et le système PDS sans biellette font en revanche du super travail en gardant la roue arrière collée au sol en permanence.

SX 150: pour les bons!

Face à ces SX-F pratiquement irréprochables, les 125, 150 et 250 2-temps ont parfois bien du mal à tenir la comparaison. Si la 125 reste à n’en pas douter le huitième de litre le plus performant du marché, la 150 profite de ses quelques centimètres cubes supplémentaires pour placer la barre encore un pleu plus haut et tenter de rivaliser avec la 250 SX-F.

Pratiquement aussi performante en puissance pure, la 150 se montre pratiquement aussi rapide, quoique plus exigeante, lorsque les conditions d’adhérence sont bonnes. En revanche, une fois que les trajectoires deviennent plus glissantes, comme c’était le cas sur notre circuit d’essai qui avait tendance à devenir “béton” en fin de journée, la 150 manque de motricité pour pouvoir tenir tête à la 250 SX-F. Une machine à réserver aux pilotes de bon niveau qui sauront tirer parti de son incroyable légèreté et de la vivacité de son chà¢ssis pour faire la différence face à une 250 4-temps beaucoup plus accessible.


Le retour de la 400 EXC


Dans la gamme enduro, la nouveauté 2009 n’en est pas vraiment une puisqu’il s’agit en fait de la 400 EXC, qui réapparaît une nouvelle fois au catalogue de la marque autrichienne. On croyait que la nouvelle 450, apparue l’an dernier avec un bloc moteur toujours aussi puissant mais sensiblement plus facile que l’ancien, avait définitivement sonné le glas pour la 400 EXC mais les amoureux de la marque n’en démordent pas: ils veulent continuer à rouler sur cette machine qui allie un agrément incomparable à une facilité de prise en main déconcertante.

Toujours à l’écoute de son réseau, KTM a donc décidé de réintroduire le modèle pour 2009. Une décision que l’on ne peut qu’approuver, tant la 400 EXC s’avère être le compromis idéal pour l’enduriste qui recherche une moto capable de tout faire, sans fatiguer excessivement son pilote et sans jamais le déstabiliser. A l’aise partout, moins exigeante que la 450 EXC, plus facile que la 250 EXC-F, beaucoup plus accessible que la 125 ou la 250 EXC, la 400 fait toujours l’unanimité, auprès des novices comme des pilotes confirmés.
Dans le même esprit, on apprécie également la 200 2-temps. Très joueuse, elle est très plaisante dans le technique grà¢ce à son poids réduit et à sa faible inertie, tout en offrant davantage de couple et d’agrément qu’une 125, qui demande plus de finesse pour être emmenée à bon rythme sur un vrai parcours d’enduro.

Plus puissante mais malgré tout relativement accessible, la 300 EXC joue également la carte de l’homogénéité. Puissant et léger, le gros 2-temps se laisse emmener à la façon d’un 4-temps mais se montre beaucoup plus facile à manier dans le technique. De plus, son démarreur électrique, toujours utile, même sur un 2-temps, en fait une alternative plus qu’intéressante par rapport à une 450, certes plus puissante mais aussi plus lourde et donc moins agile.

Sur le plan technique, ces modèles n’ont évolué que sur des points de détails (mis à part l’esthétique, qui se teinte très fort de noir…) afin d’optimiser des solutions techniques qui ont fait leurs preuves ces dernières saisons.

La “Six Days” disponible toute l’année

Autre nouveauté pour 2009 dans le catalogue KTM enduro, la traditionnelle version “Six Days” qui est désormais disponible toute l’année. Une version, comme son nom l’indique, prête à prendre le départ des prochains 6 Jours, avec notamment une selle contenant une pochette pour la carte de pointage, un réservoir translucide qui permet d’évaluer en permanence l’autonomie de la machine, des protège-mains de type motocross, des protections de cadre, un sabot moteur (plastique sur les 4-temps, alu sur les 2 temps), ou encore un axe de roue avant à changement rapide.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, KTM entamera donc la saison 2009 avec des gammes cross et enduro largement remaniées qui devraient permettre au constructeur autrichien de conserver sa place de leader incontesté sur le marché de l’off-road. Toutes ces petites merveilles sont actuellement en route vers votre concessionnaire KTM et les premières machines devraient donc être livrables d’ici peu…

Texte: Olivier Evrard | Photos: KTM


Fiches techniques

>> Modèles SX 50-65-85
>> Modèles SX-SXF
>> Modèles EXC-EXCF

Liste des prix 2009

MOTOCROSS
50 SX 3,210.00 €
65 SX 3,990.00 €
85 SX 17″/14″ 4,790.00 €
85 SX 19″/16″ 4,790.00 €
125 SX 6,750.00 €
150 SX 6,890.00 €
250 SX 7,390.00 €
250 SX-F 7,990.00 €
450 SX-F 8,590.00 €
ENDURO
125 EXC 7,190.00 €
125 EXC Six Days 7,790.00 €
200 EXC 7,340.00 €
250 EXC 7,760.00 €
250 EXC Six Days 8,360.00 €
300 EXC 8,300.00 €
300 EXC Six Days 8,900.00 €
250 EXC-F 8,660.00 €
250 EXC-F Six Days 9,260.00 €
400 EXC 8,760.00 €
450 EXC 8,860.00 €
450 EXC Six Days 9,460.00 €
530 EXC 9,110.00 €
530 EXC Six Days 9,710.00 €

Vos commentaires

Plus de motocross

Plus d’enduro

  • Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    L’avant-dernière épreuve du championnat de Belgique d’enduro se disputait ce dimanche à Dinant. Un parcours plus court que d’habitude, deux spéciales par tour seulement au lieux de 3 les années …
  • Daymond Martens chez Honda Wonderbike

    Daymond Martens chez Honda Wonderbike

    Après la saison cross passée au guidon d’une Kawasaki, Daymond Martens change de couleur pour la saison de sable. C’est en effet au guidon d’une Honda du team Dafy Michelin …
  • Antoine Magain s’impose sur l’enduro de Verdun

    Antoine Magain s’impose sur l’enduro de Verdun

    Après les épreuves de Lierneux et d’Epernay, le championnat de Belgique d’enduro se poursuivait ce dimanche avec sa troisième épreuve disputée au départ d’Erize-la-Petite, en France. Le Moto Club de …
  • Testez les Husqvarna cross et enduro 2022 à Vitrival !

    Testez les Husqvarna cross et enduro 2022 à Vitrival !

    Comme chaque année, les ingénieurs Husqvarna ont collaboré étroitement avec les pilotes et le staff des teams officiels de la marque engagés sur les championnats les plus relevés de la …