Interview Cyril Despres | “Un souffle nouveau sur le Dakar!”

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Cyril Despres, tout comme Marc Coma, est impatient de se lancer dans la grande aventure du Dakar. Même s’il adore l’Afrique, le Français est persuadé que le changement de continent donnera un souffle nouveau à la prestigieuse épreuve…

Tu es maintenant en train de terminer ta préparation pour le Dakar 2009. Comment se sont déroulés tes entraînements en France et quelle a été l’importance de ta victoire aux Emirats Arabes Unis (UAE Desert Challenge) dans ce travail de préparation?

Cyril Despres: “Les tests en France se sont bien déroulés. Nous savions que la nouvelle 690 rallye était une moto bien née de sorte, qu’en fin de compte, il nous a seulement fallu nous concentrer sur des réglages un peu pointus. La victoire aux Emirats fut importante à plusieurs titres. D’abord, c’est toujours important de remporter une victoire, spécialement lorsque tes principaux rivaux étaient présents! C’était également une bonne mise en condition pour le Dakar, même si le terrain en Amérique du Sud sera différent. Enfin, c’était l’occasion pour le team d’être ensemble et de régler les problèmes de dernière minute. Les ‘Emirats’ ont en fait permis de constater que tout fonctionnait bien.”

Sur le plan personnel, comment t’es-tu préparé pour ce premier Dakar en Amérique du Sud ? Tu sembles entretenir une relation particulière avec l’Afrique à travers ton soutien aux enfants et aux écoles?

Cyril Despres:”C’est évident que l’Afrique va me manquer, même en sachant que je serai peu de temps après le Dakar en Afrique afin de visiter les gosses et les écoles. En ce qui concerne l’organisation du Dakar en Amérique du Sud, je suis vraiment impatient que l’épreuve débute. Les paysages seront splendides et la course sera aussi éprouvante que n’importe quel Dakar auquel j’ai participé par le passé. En ce qui concerne ma préparation, elle se déroule au mieux. Je m’entraîne dur, comme toujours. En même temps, je m’efforce de rassembler un maximum d’informations sur les terrains que nous allons traverser.”

Il est évident qu’il y aura pas mal de nouveaux défis à relever lors de la traversée d’une grande partie de l’Argentine et du Chili. A quoi t’attends-tu en ce qui concerne l’épreuve, les conditions de course et ton classement personnel?

Cyril Despres: “Les organisateurs ont été très clairs en déclarant que nous aurions une course dure et je n’ai aucune raison de ne pas les croire. Je pense que nous aurons droit à pratiquement tout ce que nous rencontrions en Afrique, y compris de nombreuses dunes. La différence principale résultera du fait de la variété du terrain ainsi que du fait qu’il y aura moins de pierres, comme c’est le cas au Maroc. En ce qui concerne mon classement personnel, j’ai fermement l’intention de terminer sur la plus haute marche du podium.”

Comme il est très improbable que les organisateurs ne puissent plus organiser l’épreuve en Afrique à l’avenir pour des raisons de sécurité, considères-tu qu’on est en train d’entamer une nouvelle ère en ce qui concerne le Dakar? En clair, es-tu optimiste quant à l’avenir du Dakar?

Cyril Despres: “Il ne fait aucun doute que toutes les personnes impliquées dans le Dakar ont la nostalgie de l’Afrique mais, en ce qui me concerne, j’ai le sentiment que lorsque les concurrents et les organisateurs seront rentrés à la maison après le Dakar et qu’ils auront vu ce que pouvait offrir l’Amérique du Sud, ils auront envie d’y retourner. Le fondateur du Dakar, Thierry Sabine, avait l’habitude de dire que le Dakar devrait visiter d’autres continents et d’autres déserts. C’est ce que nous faisons et, en un sens, nous sommes en train d’exaucer ses vÅ“ux. Personnellement, je pense que ce changement de continent va apporter un nouveau souffle au Dakar et que ce dernier deviendra encore plus fameux que par le passé.”

Considères-tu que Marc (Coma) sera encore ton plus grand rival sur le Dakar 2009?

Cyril Despres: “Même si les circonstances de course vont changer, il est assez logique de considérer que Marc continuera à être en effet mon adversaire le plus coriace. Où que nous roulions dans le monde, cela se joue généralement entre lui et moi. Je ne vois pas pourquoi il en irait différemment sur le prochain Dakar. Cela ne me dérange pas non plus. Nous nous battons proprement et nous avons le plus grand respect qui soit l’un pour l’autre.”

Tu as déjà roulé par le passé en Argentine ou au Chili? Quelle est la plus grosse différence entre rouler en Amérique du Sud et rouler en Afrique?

Cyril Despres: “J’ai participé une fois au Los Pampas Rally au Chili. Je crois qu’à part la différence de paysages, la grosse chaleur et l’altitude élevée, j’imagine que le plus gros changement viendra de nos contacts avec les populations locales. Les Sud Américains sont des fanatiques des sports mécaniques et il y aura beaucoup plus de monde sur les spéciales que nous en avions au milieu du Sahara!”

Outre le Dakar 2009, quels sont tes projets et tes objectifs pour la saison 2009?

Cyril Despres: “Bien que tout ne soit pas encore finalisé, il semblerait que nous participerons à pas mal de courses dans le désert l’an prochain. Cela me convient parfaitement. La 690 a besoin d’un peu d’espace pour pouvoir parfaitement s’exprimer et n’importe quelle course avec des grands espaces est dès lors parfaite pour nous. Et, évidemment, je ferai de mon mieux lors de chaque épreuve à laquelle je participerai. Mais le Dakar, d’abord…”¨

Photos: J. Edmunds & T. Khalek

Vos commentaires

Plus d’enduro

  • Vidéo : interview Erik Willems

    Vidéo : interview Erik Willems

    Yves Utens interroge Erik Willems au terme d’une manche de championnat de Belgique d’enduro à Dinant durant laquelle le pilote Husqvarna a été le seul à pouvoir maintenir Antoine Magain …
  • Antoine Magain : “Je ne suis pas encore à 100%”

    Antoine Magain : “Je ne suis pas encore à 100%”

    De retour de blessure, Antoine Magain vient de remporter les deux dernières épreuves disputées dans le cadre du championnat de Belgique, à Verdun puis à Dinant. L’officiel Sherco n’est pas …
  • Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    L’avant-dernière épreuve du championnat de Belgique d’enduro se disputait ce dimanche à Dinant. Un parcours plus court que d’habitude, deux spéciales par tour seulement au lieux de 3 les années …
  • Daymond Martens chez Honda Wonderbike

    Daymond Martens chez Honda Wonderbike

    Après la saison cross passée au guidon d’une Kawasaki, Daymond Martens change de couleur pour la saison de sable. C’est en effet au guidon d’une Honda du team Dafy Michelin …