Motocross MXGP – Valkenswaard | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Jonathan Barragan a donc refait parler de lui ce dimanche à Valkenswaard en s’imposant dans la 4ème épreuve du championnat MXGP et en remontant à la 4ème place du classement provisoire. Antonio Cairoli a démontré une fois encore qu’il n’aurait pas besoin d’une année de transition pour figurer parmi les candidats au titre tandis que Ken De Dycker espérait plus dans le sable hollandais. En MX2, Rui Goncalves et son coéquipier Shaun Simpson imposent leurs KTM aux deux premières places tandis que Nicolas Aubin accède à son premier podium de la saison.

Comment enfin ne pas évoquer les malheurs de Steve Ramon qui s’est gravement blessé ce dimanche et qui voit donc ainsi ses espoirs de titre s’évanouir complètement pour cette année. Saluons en tous cas son courage car, du courage, il en fallait certainement pour participer à la deuxième manche avec une vertèbre cervicale fracturée…


MX1

Jonathan Barragan: “Je suis tombé lourdement en première manche mais je suis parvenu à revenir dans la course. Ma vitesse et mes trajectoires étaient bonnes. Je suis resté concentré et je suis parvenu à remonter aux avant-postes. La seconde manche a été nettement plus facile. J’étais bien parti et je me suis battu avec Steve et David. Je n’ai eu aucun problème à rester concentré jusqu’à la ligne d’arrivée. J’espère que c’est la première de nombreuses autres victoires! Je me réjouis d’avance des deux GP qui viennent et qui auront lieu au Portugal et en Espagne, sur des terrains en dur. Je connais le terrain de Bellpuig comme ma poche et je pourrai compter sur le soutien de mes amis et de ma famille!”

Kevin Strijbos: “En première manche, après avoir pas mal roulé les dix premières minutes, j’ai connu un passage à vide et j’ai été dépassé par plusieurs pilotes. J’ai alors commencé à être nerveux et j’ai attrapé mal aux bras. En seconde manche, j’étais bien parti mais Nagl est tombé devant moi et je n’ai pas pu l’éviter. Je suis pratiquement reparti de la dernière position mais j’ai vraiment roulé très vite pour remonter. Ma quatrième place me faisait vraiment plaisir mais ma remontée encore plus. C’était vraiment dur, ici. Je sens que les choses se mettent en place pour moi et je suis certain que cela va encore aller en s’améliorant.”

Ken De Dycker: “Hier, jusqu’à ce que je tombe, les choses n’allaient pas trop mal et mon dos ne me faisait pas trop souffrir. Après ma chute, j’ai eu à nouveau très mal au dos et je n’avais plus la force pour rouler vite. En première manche, j’ai commencé lentement afin de pouvoir rouler plus ‘facile’. En seconde manche, après la chute du départ, j’ai dà» forcer pour revenir dans le top-dix. J’y suis arrivé mais j’en ai payé le prix. En plus, lors de la chute du départ, McKenzie m’a touché à l’épaule, ce qui m’a occasionné des crampes. Je verrai cette semaine comment tout cela évolue…”

Steve Ramon (évidemment avant de connaître le diagnostic des médecins, Ndlr): “C’est clair que cela fait du bien de repartir d’ici avec des points parce que, une heure avant de courir la seconde manche, je n’étais pas certain de pouvoir y participer. J’ai fait le choix de rouler et les choses ne se sont pas mal déroulées au début. Je souffrais beaucoup et les choses se sont encore aggravées par la suite, ce qui m’a forcé à ralentir. Passer les sauts était pénible et dès que tu baisses ton rythme, les tours deviennent de plus en plus pénibles. C’est vraiment dommage, ce qui m’est arrivé. Une erreur en passant le double saut et tu paies cash. En fait, je suivais Marc de Reuver dans les ornières quand la moto a opéré une ruade qui a fait qu’elle a basculé vers l’avant sur le saut. Je suis passé alors au-dessus de mon guidon et ma tête a violemment heurté le sol.”

Marc de Reuver: “La première manche a dépassé toutes mes espérances. Je n’aurais jamais pensé que j’allais être capable de faire la course en tête. J’avais ici la même confiance en mes moyens que l’an dernier à Lierop. J’ai commis une faute stupide en première manche et j’ai vraiment dà» forcer pour revenir. Lorsque je suis arrivé dans les cinq premiers, la lutte pour la victoire était terrible. En seconde manche, j’occupais la cinquième ou sixième position et j’avais Philippaerts devant moi. J’ai pensé que si je pouvais le suivre, on verrait bien ce qui se passerait. Malheureusement, je suis tombé au même endroit que Pourcel. Après, je ne me souviens plus de rien.”

Max Nagl (a remporté la manche qualificative le samedi, Ndlr): “J’étais vraiment gonflé à bloc. La moto marchait du tonnerre et j’étais super-motivé. En première manche, j’ai réussi un bon départ et je me battais avec Barragan et Josh Coppins dans le premier virage lorsque j’ai été percuté par un troisième pilote. Cela m’a fait perdre plusieurs places. Ensuite, j’ai commencé à mal rouler et je me sentais très fatigué. En seconde manche, j’étais en quatrième position mais j’ai fait une mauvaise chute en me retrouvant au point mort juste avant une grosse bosse. Je suis alors passé bon dernier. J’ai mis les gaz à fond pour revenir et j’ai d’ailleurs realisé quelques bons temps. C’est alors que, subitement, je me suis retrouvé complètement ‘vidé’. Je ne comprends pas.”

Clément Desalle: ” J’espérais plus de ce week-end. J’ai connu des problèmes techniques en manche qualificative qui m’ont placé dernier sur la grille de départ. En première manche, un bon départ m’a toutefois permis de gagner quelques places. Ensuite, j’ai chuté alors que je me trouvais en compagnie de Coppins et je termine neuvième. En seconde manche, mon rythme était bon et je suis remonté jusqu’à la septième place. C’est alors que de Reuver a chuté dans une descente et m’a percuté. Je repars très vite. J’ai toutefois eu des problèmes à retrouver le bon rythme et je termine huitième.”

Cédric Melotte: “Rien n’a fonctionné normalement durant tout le week-end. Je connais encore des problèmes de respiration et d’asthme, sans parler de mon dos. En première manche, j’ai pu accompagner les premiers pendant dix minutes puis mon dos m’a fait souffrir. J’ai voulu continuer mais je souffrais trop que pour prendre part à la seconde manche. C’est la même douleur que je ressentais en Bulgarie. Je suis bien allé voir un médecin mais cela ne va pas mieux. Je vais repasser une visite. Les perspectives pour la suite du championnat ne sont pas bonnes mais nous verrons. En tous cas, j’avais certainement la vitesse, ce week-end.”

MX2

Rui Goncalves: “C’est ma première victoire en GP depuis que j’ai rejoint un team d’usine. J’ai bien failli remporter un GP l’an dernier mais je n’y suis pas arrivé. C’est une belle récompense pour tout le travail effectué par le team. J’ai commis quelques erreurs à la mi-course mais j’ai terminé second et cela m’a mis en confiance pour la seconde manche que j’ai remportée avec une belle avance. Je ne peux rien souhaiter de mieux. Nous allons maintenant nous rendre au Portugal et je bénéficierai du soutien de mes amis et de ma famille. Ce serait génial de gagner chez moi!”

Shaun Simpson: ” En première manche, je me suis retrouvé second derrière Kromhof. Je l’ai passé et j’ai gardé la situation sous contrôle, sans commettre d’erreurs. Ce circuit est génial et il ressemble beaucoup à ceux sur lesquels on s’est entraîné avec le team. Mes problèmes à l’épaule sont pratiquement résolus mais ils ne m’ont pas permis de m’entraîner beaucoup. Cela explique pourquoi j’étais fatigué lors de la seconde manche. Maintenant, il faut que je me batte pour d’autres podiums. Il faudra pour cela s’entraîner dur et se battre. Si je suis régulier, je suis certain que je peux me battre avec les pilotes de tête.”

Jeremy Van Horebeek: “Hier, lors de la manche qualificative, j’ai bien roulé mais, aujourd’hui, je me sentais fatigué du fait que mes problèmes à l’épaule ne m’ont pas permis de beaucoup m’entraîner ces dernières semaines. En première manche, j’ai à nouveau été malchanceux au départ et je suis encore une fois tombé. Joël (Roelants) avait chuté devant moi et j’ai été percuter sa moto. Le temps de la relever et le carburateur était noyé. En seconde manche, je suis un peu mieux parti et j’ai vite pu acquérir un bon rythme. J’ai également attaqué, ce qui m’a permis de remonter à la sixième place. J’ai maintenu cette position afin de ne pas gaspiller trop d’énergie parce que je savais que ce serait difficile d’aller jusqu’au bout. Je suis alors arrivé en cinquième position mais, après vingt minutes, j’étais complètement épuisé. J’ai maintenu ma position uniquement sur le caractère. J’étais heureux que ce soit fini car j’étais ‘vidé’. Mon épaule me fait encore un peu mal mais ne m’empêche pas de rouler bien. Il faut maintenant que je roule plus afin de tenir toute une manche.”

Joel Roelants: “En première manche, je suis tombé dans les dix premières minutes et je n’ai terminé que 17ème . Cela n’allait pas; je n’arrivais pas à acquérir un bon rythme. En seconde manche, je suis parti aux environs de la vingtième place et, au début, je n’arrivais pas à suivre. Au fil du temps, les choses se sont arrangées et j’ai commencé à garder un bon rythme. J’ai finalement terminé sixième. Je ne suis pas vraiment content de mon week-end.”

Photos: FVH, Ray Archer

Vos commentaires

Plus de motocross