Interview Clément Desalle | “Teutschenthal restera toujours spécial pour moi”

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Ce week-end à Teutschenthal, où se prépare la 9ème manche du championnat MXGP, Clément Desalle retrouvera un circuit qu’il connaît particulièrement bien. En plus des GP disputés là-bas, le pilote LS Motors s’y est en effet déjà illustré en championnat d’Allemagne. Vu l’état de forme actuel de notre jeune compatriote, on peut donc s’attendre de nouveau à de belles performances de sa part ce week-end.

Clément, ton avis sur la piste de Teutschenthal?

Clément Desalle: “C’est un circuit qui n’a subi que peu de modifications ces dernières années et l’on sait donc à quoi s’attendre là-bas. D’après ce que j’ai entendu, il semblerait toutefois que le circuit ait été légèrement aménagé pour le GP de cette année. Je suis curieux de découvrir ces modifications! Le sol de Teutschenthal est très dur et il est souvent difficile de faire la différence. Néanmoins, je crois qu’on devrait bien s’y amuser!”

Teutschenthal reste un circuit un peu particulier pour toi, non?

Clément Desalle: “Exactement! C’est là en effet que j’ai marqué en 2006 mon tout premier point en GP. Pour un jeune pilote, marquer ses premiers points, c’est très important et Teutschenthal aura donc toujours quelque chose de spécial pour moi…”

A Ernée, tu as chuté à 2 reprises dans le même tour. Un peu d’impatience de ta part?

Clément Desalle: “Je savais que j’étais capable de revenir assez vite aux avant-postes, puis j’ai fait 2 erreurs en moins de 200 mètres! Je ne crois pas que cela soit dà» à un manque d’expérience. C’est le genre de chose qui peut arriver dans les sports mécaniques. David Philippaerts a fait lui aussi pas mal de fautes à Ernée. Je crois que si même le champion du monde en titre fait des erreurs, cela peut arriver à tout le monde, non?”

Le samedi à Ernée, tu as signé ta première “pole”. Aujourd’hui, l’objectif est sans doute une victoire de manche ou un GP?

Clément Desalle: “Signer sa première pole, c’est bien. Mais gagner un GP, c’est autre chose. C’est complètement différent. Finalement, cette pole, c’est purement symbolique, cela ne donne droit à aucun point supplémentaire! Mais c’est clair que quand tes résultats s’améliorent, le gens ont tendance à attendre de plus en plus de toi. Personnellement, je ne sais pas quand je gagnerai ma première manche ou mon premier GP. Je ne sais même pas si cela sera pour cette saison mais, ce qui est certain, c’est que je ferai le maximum pour réaliser une telle performance!”

Tu es actuellement le premier pilote privé au championnat. Tu ne regrettes jamais de ne pas être dans une équipe d’usine?

Clément Desalle: “Non, finalement, ce n’est pas si important. De plus, c’était un choix personnel de rouler dans un team privé. La structure LS Motors/Honda me plaît bien. L’équipe travaille dur pour que j’aie le meilleur matériel possible. Je crois que la différence entre une moto d’usine et une moto privée n’est pas si grande que cela…”

Vos commentaires

Plus de motocross