Satisfaction pour Mike Herman à Florennes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Comme c’est devenu une tradition depuis quelques années, c’est à Florennes, et plus précisément à la base militaire aérienne, que se tenait la première manche de notre championnat national de Supermoto. Contrairement à l’enduro où le team se compose de trois pilotes, côté bitume seul Mike Herman dispute le championnat au guidon d’une Yamaha YZF450 dans la catégorie reine de la discipline, la catégorie Prestige.

La météo nous a joué de bien vilains tours lors de cette joute, entre soleil, petites averses et grosses ondées, il manquait la neige et nous aurions connu toutes les conditions météorologiques possibles sur une seule et même journée. Malgré ces conditions quelque peu déroutantes, cette première épreuve était comme de coutume très bien organisée, un beau tracé et à nouveau un public présent malgré la météo.

Mike Herman : “Il y a toujours une bonne ambiance à Florennes avec beaucoup de public et une piste très technique ou le pilotage fait la différence. Après avoir fait le huitième temps chrono, le weekend a été mouvementé par la météo avec tantôt de la pluie tantôt du soleil Cela nous a donné du travail et obligé à prendre des décisions cruciales sur le choix des pneus. Le bon choix en première manche car nous avons laissé les pluies alors que la piste avait tendance à sécher, alors qu’en milieu de course une légère pluie est tombée rendant la piste très légèrement humide. Dans cette course je suis le peloton de tête juste derrière P Debroux , E Delannoy, M Fraikin, JM Gaillard, L Derrider et R Fryns. Je termine 7éme. Assez satisfait de ma yamaha totalement d’origine mais qui néanmoins marche très bien.

Je suis rassuré sur ma vitesse et sur ma capacité à rouler avec les tops pilotes. Par contre entre la première et la deuxième manche, nous avons pris la décision de rouler en slick malgré le ciel menaçant, la piste est totalement sèche. Malheureusement, la pluie va commencer à tomber alors que les pilotes prennent place sur la grille, cette averse va complètement détremper le circuit. Beaucoup de pilotes ont le temps de changer sur le grille de départ leur jante équipée de slick par une jante équipée de pneu pluie, mais comme écrit plus haut faute de moyen nous ne disposons que d’une seule roue arrière, impossible pour nous de changer de pneu, je dois donc me résigner à partir en slick sous la pluie. Après le départ je ne pouvais pas faire de tour rapide avec cette pluie, je n’ai pas voulu prendre de risque et j’ai juste roulé pour assurer quelques points.

Ce manque de moyen nous a coà»té chère ce week-end mais ce n’est la faute de personne, nous ne pouvions pas prévoir cette grosse averse, c’est dommage. Je suis néanmoins satisfait car j’ai la vitesse pour être dans les huit meilleurs au championnat et sans cette pluie en deuxième manche je serais très content du week-end.”

Résultats :

1ère manche : 1. Fraikin M. 2. Deridder L. 3. Debroux P. 7. Herman M.
2ème manche : 1. Gaillard JM. 2. Debroux P. 3. Delannoy E. 17 Herman M.
Général : 1. Fraikin M. 2. Debroux P. 3. Gaillard JM. 11. Herman

Nous vous fixons d’ores et déjà rendez-vous ce dimanche 28 juin à Erpe Mere pour la seconde manche supermoto nationale mais également à Mons pour la suite du Championnat d’enduro.

Michaël

Vos commentaires

Plus d’actu