Essai Yamaha 250 YZ-F 2010 | La Yamaha 250 YZ-F fait peau neuve

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Pour 2010, la Yamaha 250 YZ-F fait peau neuve. Un nouveau look qui fait son apparition en même temps qu’une foule d’évolutions techniques qui permettent à la 250 YZ-F de se repositionner dans une catégorie où elle fait depuis un petite dizaine d’années déjà office de référence.

Depuis son lancement en 2001, la Yamaha 250 YZ-F a su évoluer au fil des années pour rester au top d’une catégorie sur laquelle elle a longtemps régné seule. Deux fois championne du monde aux mains d’Antonio Cairoli, la petite Yamaha a vu son moteur remanié à de nombreuses reprises mais l’évolution la plus flagrante a été l’arrivée du cadre alu en 2006. Depuis, on restait un peu sur notre faim en matière d’évolutions majeures sur les Yam 4-temps, sur le plan technique comme esthétique.

Il semble toutefois que les ingénieurs de la marque aux 3 diapasons soient enfin sortis de leur torpeur cet été puisque, non contents de nous présenter pour la rentrée une 450 révolutionnaire, ils arrivent également avec une 250 YZ-F remaniée de fond en comble. Au premier coup d’oeil, c’est évidemment le nouvel habillage qui saute aux yeux. Exit les formes galbées de l’ancien modèle qui laissent place à une ligne beaucoup plus agressive qui donne à la 250 YZ-F un sérieux coup de jeune.

Nouveau cadre alu façon Honda CR-F

La cadre alu sur lequel est monté cet habillage inédit est lui aussi 100% nouveau puisqu’il s’agit désormais d’un cadre à poutre bilatérale comme celui qui équipe les Honda CR-F. Une technologie qui permet à la Yamaha de gagner en rigidité. Le moteur et de nombreux éléments comme le réservoir d’essence ont été repositionnés pour abaisser le centre de gravité de la machine, alors que l’angle de chasse à pour sa part été modifié pour gagner en maniabilité et en précision en entrée de virage.
Les suspensions sont elles aussi nouvelles, la fourche recevant de nouveaux composants internes afin d’améliorer sa capacité d’amortissement tandis que l’élément arrière est abaissé de 29mm.

Côté moteur, le petit bloc japonais évolue vers davantage de souplesse à bas et moyens régimes grà¢ce notamment à une nouvelle boîte à air, un nouvel échappement, des ressorts de soupapes plus légers, une carburation modifiée et une courbe d’allumage revue.

Notons aussi que, si de nombreuses pièces ont été allégées, l’équipement d’origine de la petite Yamaha est encore une fois de très bon niveau avec, entre autres, un guidon Pro Taper sans barre de renfort monté sur un té supérieur offrant 4 positions, une housse de selle antidérapante ou encore des jantes anodisées en noir sur la version blanche comme sur la version bleue.

Un caractère moteur retrouvé

En piste, la nouvelle Yam tient toutes ses promesses. Sans être radicalement différente de la version qu’elle remplace, la 250 YZ-F 2010 s’en distingue essentiellement par un bloc moteur qui fait preuve d’un caractère nettement plus marqué. Remarquablement silencieux l’an dernier mais aussi un peu “effacé”, le bloc Yam retrouve cette année les caractéristiques que l’on avait appréciées sur les modèles antérieurs avec un comportement qui reste très linéaire et donc efficace mais qui offre en même temps un coffre appréciable à bas et mi-régimes.

Tout en haut, l’évolution est tout aussi sensible avec un moteur qui monte bien plus volontiers dans les tours et qui ne s’effondre pas une fois arrivé dans la zone rouge. Bref, la Yamaha a retrouvé tout son caractère mais n’a rien perdu de son efficacité et de sa facilité d’utilisation.

Facile, la partie-cycle l’est également. Parfaitement équilibrée, la Yamaha allie remarquablement stabilité et maniabilité hors pair. L’impression de légèreté est flagrante et la 250 YZ-F se place où l’on veut avec une facilité déconcertante. La position de pilotage est parfaite, assis comme debout, et la nouvelle selle ultra-plate et l’ergonomie exemplaire du nouvel habillage favorisent les déplacements sur la machine.

Digne héritière de celle qui fut en 2001 la première machine d’une catégorie qui a incontestablement aujourd’hui le vent en poupe, la nouvelle 250 YZ-F évolue donc sensiblement pour 2010 et devrait briller l’an prochain en mondial MX2 aux mains de Gautier Paulin. D’ici-là, vous pouvez d’ores et déjà vous la procurer chez votre dealer officiel Yamaha pour un prix (à la hausse) fixé à 8 390 €.

Texte: O. Evrard | Photos: E. Tanghe

Vos commentaires

Plus de motocross