Motocross des Nations 2009 – Franciacorta | Les USA remportent le MXDN pour la 20ème fois!

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Avant le départ de la troisième et dernière manche, la France semblait avoir toutes les cartes en main pour empêcher les USA de repartir outre-Atlantique avec le trophée Chamberlain pour la 5ème année consécutive. Une chute collective au dernier départ en a décidé autrement et le trio Dungey/Tedesco/Weimer a offert au team US son 20ème succès dans l’épreuve la plus attendue de la saison. La France et la Belgique doivent à nouveau se contenter de les accompagner sur le podium.

Un podium qui reste identique année après année, la France devançant la Belgique pour la 3ème fois consécutive. Si les Belges peuvent se satisfaire de monter à nouveau sur un podium qui ne leur a plus échappé depuis 1995, il est évident que Desalle, Ramon et Roelants arrivaient à Franciacorta avec d’autres ambitions. “Mon père m’a appris à ne pas me contenter d’une 3ème place”, explique Joël Roelants. “Je suis donc un peu déçu et même si Joël (Smets, ndlr) nous a dit de profiter du moment, je ne peux m’empêcher de penser qu’on aurait pu mieux faire. Mais bon, on a fait des erreurs, c’est la course!”

De leur côté, les pilotes US savourent une victoire qui fut loin d’être facile. “Gagner ici aujourd’hui est magnifique”, se réjouit Ryan Dungey, qui participait en Italie à son premier MXDN. “On m’avait dit pas mal de choses sur la course avant mon départ des USA. Et cette course est encore plus gigantesque que ce que j’avais pu imaginer. Le circuit, l’ambiance, l’organisation, tout est vraiment énorme et, après mon titre US, je suis vraiment heureux de pouvoir m’imposer ici avec le team US.” Quant à Jake Weimer, lui aussi pour la première fois sur le MXDN, il ne manque pas de saluer le niveau des pilotes européens: “Avant de venir ici, je savais qu’on allait devoir se battre face à des pilotes très rapides. Le niveau européen actuel est très bon, même sur une piste typée “SX” comme celle-ci.”

Cairoli résiste à Chad Reed

La première manche, qui opposait les pilotes MX1 et MX2, a rapidement tourné au duel entre le champion du monde MX1 Antonio Cairoli et l’Australien Chad Reed. Partis devant, les 2 hommes ont rapidement creusé l’écart sur le duo Ryan Dungey/Clément Desalle, en lutte pour la 3ème place. Dans le 5ème tour, Desalle chute sur un saut et perd prise avec Dungey. Barragan (3ème au premier passage) repasse alors devant le pilote LS Motors avant de chuter à son tour.

Tandis que Joël Roelants se bat dans le peloton pour remonter de la 23ème à la 15ème place malgré 2 petites chutes, c’est Marvin Musquin qui se montre le meilleur pilote MX2 et termine 5ème derrière Desalle. Son coéquipier Steven Frossard effectuera quant à lui un beau retour de la 24ème jusqu’à la 14ème position qu’il prendra à Roelants dans les toutes dernières minutes de course. Guarneri arrive quant à lui juste derrière les 2 hommes en 16ème position.

Avec la 3ème place de Dungey et la 8ème de Weimer, les USA occupent la tête du classement au terme de la première manche devant l’Italie, la France et la Belgique.

Victoire autoritaire de Gautier Paulin

Dans la seconde manche MX2/Open, Gautier Paulin confirme sa rapide adaptation à la 450 en menant toute la manche devant Ivan Tedesco et David Philippaerts. Suite au rythme imposé par Paulin en début de course, l’Américain va ensuite faiblir pour entrer sous le menace immédiate de David Philippaerts dans les derniers tours. Dans l’ultime boucle, devant des tifosi en délire, l’ancien champion du monde MX1 multiplie les attaques et finit par trouver l’ouverture au bout de la ligne droite des stands, à quelques centaines de mètres à peine de l’arrivée. “Je suis un peu frustré de m’être fait dépasser dans les derniers mètres par Philippaerts mais j’étais fatigué; j’ai commis quelques petites erreurs et il m’a attaqué à l’intérieur dans un virage. Je n’ai rien pu faire”, expliquait Tedesco.

Une seconde place d’autant plus importante pour les Italiens que leur pilote MX2, Davide Guarneri, a quant à lui été éliminé dès le second tour après s’être accroché à la réception d’un gros saut avec l’Australien Mike Byrne. Sans compter que les Français, outre la victoire de Paulin, peuvent à nouveau compter sur Marvin Musquin pour terminer premier pilote MX2 à la 5ème place, derrière Tanel Leok, ce dernier étant malheureusement bien esseulé dans l’équipe estonienne…

Côté belge, Steve Ramon s’est laissé enfermer dans le peloton dans le premier virage avant de chuter dans la premier tour mais il a ensuite fait preuve d’énormément de maîtrise pour revenir en fin de parcours à la 7ème place entre Nagl et Roczen alors que Joël Roelants, plutôt bien parti puisque le pilote KTM était pointé en 9ème position au premier passage, termine à la 11ème place.

Avant le départ de la 3ème manche, la France occupe la tête du classement par nations avec 25 points devant la Belgique (37 points) et les USA (39 points). Un classement qui ne tient pas compte du plus mauvais résultats, qui sera retiré en fin de journée pour établir la hiérarchie finale.

Paulin et Cairoli chutent, les USA triomphent

Alors qu’elle pensait déjà à la victoire, la France voit Gautier Paulin chuter lourdement au premier virage de la dernière manche. C’est l’abandon pour le pilote Kawasaki qui sera évacué vers l’hôpital. Quelques secondes plus tôt, c’est l’Italie qui avait vécu pareil drame avec la chute, quelques mètres seulement après l’abaissement de la grille. Dans la chute dans le premier virage, sont également impliqués Chad Reed et Clément Desalle. Celui-ci relève sa Honda avec un levier d’embrayage cassé et il ne pourra défendre valablement ses chances dans cette dernière manche.

Devant, c’est Barragan qui mène la danse durant les 7 premiers tours avant de baisser pavillon face à Ryan Dungey puis face à Steve Ramon qui ne parviendra pas à inquiéter le pilote US. “Je roulais bien mais Ryan était juste un tout petit peu plus rapide que moi et je n’ai rien pu faire”, expliquera Ramon.
Derrière les 2 leaders, Philippaerts fait le forcing pour revenir mais il doit se contenter de la 3ème place devant Barragan et un excellent Steven Frossard.

Texte: Olivier Evrard | Photos: Yannick Bernard

Résultats

MANCHE 1 (MX1/MX2)

1 Cairoli, Antonio ITA Yamaha; 2 Reed, Chad AUS Suzuki; 3 Dungey, Ryan USA Suzuki; 4 Desalle, Clement BEL Honda; 5 Musquin, Marvin FRA KTM; 6 Coppins, Joshua NZL Yamaha; 7 Searle, Tommy GBR KTM; 8 Weimer, Jake USA Kawasaki; 9 Swanepoel, Gareth RSA Kawasaki; 10 Roczen, Ken GER Suzuki; 11 Mackenzie, Billy GBR Honda; 12 Barragan, Jonathan ESP KTM; 13 Rattray, Tyla RSA Kawasaki; 14 Frossard, Steven FRA Kawasaki; 15 Roelants, Joel BEL KTM;

MANCHE 2 (MX2/Open)

1 Paulin, Gautier FRA Kawasaki; 2 Philippaerts, David ITA Yamaha; 3 Tedesco, Ivan USA Honda; 4 Leok, Tanel EST Yamaha; 5 Musquin, Marvin FRA KTM; 6 Nagl, Maximilian GER KTM; 7 Ramon, Steve BEL Suzuki; 8 Roczen, Ken GER Suzuki; 9 Metcalfe, Brett AUS Honda; 10 Rattray, Tyla RSA Kawasaki; 11 Roelants, Joel BEL KTM; 12 Columb, Scott NZL Suzuki; 13 Simpson, Shaun GBR KTM; 14 Tonus, Arnaud SUI KTM; 15 Campano, Carlos ESP Yamaha;

MANCHE 3 (Open/MX1)

1 Dungey, Ryan USA Suzuki; 2 Ramon, Steve BEL Suzuki; 3 Philippaerts, David ITA Yamaha; 4 Barragan, Jonathan ESP KTM; 5 Frossard, Steven FRA Kawasaki; 6 Coppins, Joshua NZL Yamaha; 7 Tedesco, Ivan USA Honda; 8 Nagl, Maximilian GER KTM; 9 Reed, Chad AUS Suzuki; 10 Simpson, Shaun GBR KTM; 11 Leok, Tanel EST Yamaha; 12 Bill, Julien SUI Aprilia; 13 Leok, Aigar EST TM; 14 Mackenzie, Billy GBR Honda; 15 Correira, Luis POR Yamaha;… 27 Desalle, Clement BEL Honda;

CLASSEMENT FINAL

1. USA; 2. FRANCE; 3. BELGIQUE; 4. ALLEMAGNE; 5. GRANDE-BRETAGNE; 6. ITALIE

Vos commentaires

Plus de motocross