Circuits permanent | Circuits permanents: mobilisons-nous!

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Si les choses bougent en ce qui concerne la création de nouveaux circuits permanents, le combat est loin d’être gagné. Chargé de la problématique depuis bientôt 3 ans à  la Communauté Française, Thierry Klutz se veut confiant (écouter son interview) mais appelle néanmoins à  la mobilisation générale pour témoigner au Ministre des Sports, André Antoine, notre soutien dans son projet de financement des infrastructures à  mettre en place.

L’annonce faite par le ministre début septembre n’est pas passée inaperçue parmi les amoureux de la moto tout-terrain, pas plus qu’auprès de ses détracteurs. Ces derniers mettent en effet aujourd’hui tout en oeuvre pour faire pression sur le cabinet du Ministre des Sports afin d’étouffer le projet.

A son tour, Klutzy nous invite donc dans le courrier repris ci-dessous à  nous mobiliser afin de témoigner de notre soutien au Ministre en lui faisant comprendre que la création de sites permanents répond à  un réel besoin. Plus nous serons nombreux à  le faire, plus nous aurons du poids face à  nos opposants.

Aussi, nous vous invitons à  nous transmettre vos marques de soutien au projet du Ministre Antoine à  l’adresse circuits@motocrossmag.be. Vos mails lui seront ensuite transmis.

A vos claviers!

“A tous les pilotes de moto tout-terrain,

Lorsqu’il y a bientôt trois ans de cela, j’annonçais que j’étais engagé par la Communauté Française pour créer des circuits de motocross, de (très) nombreuses personnes se sont posé la question de savoir s’il ne s’agissait pas d’un ènième coup d’épée dans l’eau.

En effet, alors qu’il ne restait plus que deux circuits permanents de motocross (Rognée et Hélécine) en Wallonie et compte tenu de tous ceux qui avaient été fermés ces dernières années (Perwez, Trooz, Retinne, Mortier, Haillot, Stockem, Flémalle…) et/ou qui n’ont jamais vu le jour, il pouvait être légitime de penser cela.

J’avoue qu’après plus de deux ans de démarches dans tous les sens, de contacts avec les différentes administrations telles que la DNF (Département Nature et Forêt, DGA (Département Général de l’Agriculture), Urbanisme, DGE (Département Général de l’eau), DPA (Département Prévention Autorisation) et j’en passe, j’ai dà» admettre que les choses n’évolueraient pas si je n’obtenais pas un réel soutien du Ministre des Sports.

J’ai donc pris l’initiative de contacter l’attaché de Cabinet du Ministre des Sports en début d’année pour faire le point sur la situation. J’ai alors sollicité un soutien plus important de la part du ministre, sans quoi je risquais de ne pas pouvoir atteindre ma mission qui consiste à  créer des circuits permanents dédiés à  la pratique de la moto tout-terrain en Wallonie.

Ma demande a été entendue par le ministre et il m’a alors demandé de travailler sur un appel à  candidatures qui serait envoyé à  toutes les communes de la Communauté Française.
Cet appel à  candidatures permettrait de déterminer quel site obtiendrait – après le vote de 8 personnes dont je ferais partie- une aide financière pour la création d’un site dédié à  la pratique de la moto, l’objectif étant de subsidier sur les 4 prochaines années au minimum 1 circuit par an.

Alors que nous étions dans une situation où tous les circuits fermaient les uns après les autres, nous voilà  donc dans une situation ou un ministre prend ses responsabilités et nous ouvre une porte qu’il était bien  facile de fermer car il est évident que dans l’ère ‘pro-écologique’ que nous traversons actuellement, initier un tel projet est osé.

Cependant, suite à  l’annonce faite par le Ministre des Sports qui signalait il y a deux mois que de l’argent public allait être débloqué pour la moto tout-terrain (on parle de plusieurs millions d’euros rien que pour nous), de nombreux détracteurs se sont empressés d’envoyer à  son cabinet du courrier hostile à  ce projet!

Alors que le but est de canaliser les nuisances que notre sport peut engendrer, une fois de plus, certaines personnes veulent nous empêcher de vivre notre passion.

En d’autres mots, des opposants sont en train de faire pression contre ce projet !

Ne pensez-vous pas que de telles réactions ont assez duré ? Ne serait-il pas temps de faire également entendre notre voix en envoyant au Ministre des Sports un mail ou un courrier qui lui confirme que son choix de nous soutenir est une très bonne chose ?

Plus il y aura de lettres ou de mails qui lui seront envoyés, et plus cela donnera du poids à  notre sport. Que vous soyez pilote de cross, enduriste, trialiste ou même amateur de balades tout-terrain, vous êtes concerné et votre soutien compte.

Les circuits permanents forment la base de la pyramide. Tout pourra être envisagé dès qu’ils verront le jour: des entraînements individuels, des stages d’initiation et de perfectionnement, mais aussi le développement du sport-études avec orientation motocross, trial ou enduro, etc.

A partir de ces circuits permanents, il est tout à  fait possible de développer différents parcours les réunissant les uns aux autres via des chemins et abords autoroutiers. Les amateurs de balades et les enduristes trouveront alors enfin de quoi assouvir leur passion en toute légalité.

Je ne peux donc mieux vous conseiller que d’envoyer un courrier ou un mail au Ministre des Sports pour démontrer que nous sommes très nombreux à  pratiquer la moto tout-terrain et pour lui signaler que son choix de nous soutenir est une très bonne chose pour la discipline.

A vos plumes et à  vos claviers… La balle est dans notre camp !

J’ai assisté ce mardi 23 novembre à  la présentation publique du projet de création d’un circuit de motocross permanent à  Bertrix. Pour ceux qui ne connaissent pas l’endroit, le site se situe dans une zone affectée au plan de secteur qui autorise une telle activité,. Il est entouré d’arbres et la première maison se trouve à  1.200 mètres. Plus de 50 personnes étaient présentes. J’ai bel et bien eu la confirmation que les opposants, eux, prennent la peine de se déplacer pour montrer qu’ils existent et qu’ils sont prêts à  avancer des arguments parfois non justifiés pour mettre à  mal l’aboutissement d’un tel projet !

A notre tour de nous mobiliser pour montrer avec calme que nous existons et que les projets de circuits permanents sont là  pour répondre à  la demande d’un nombre très important de personnes.
Quel que soit votre à¢ge, votre niveau, que vous rouliez en motocross, en trial, en enduro, en supermotard, vous devez prendre un tout petit peu de votre temps pour envoyer un mail ou un courrier au Ministre des Sports pour lui montrer que vous êtes là  et que vous soutenez ce projet.

Importateurs, dealers ou autres commerçants qui touchez de près ou de loin à  la moto tout-terrain, nous avons également besoin de vous. Un petit mail ou une petite lettre pèsera énormément dans la balance.

Faites circuler le message !

Merci d’avance.”

Thierry Klutz

 

Vos commentaires

Plus de motocross

Plus d’enduro

  • Vidéo : interview Erik Willems

    Vidéo : interview Erik Willems

    Yves Utens interroge Erik Willems au terme d’une manche de championnat de Belgique d’enduro à Dinant durant laquelle le pilote Husqvarna a été le seul à pouvoir maintenir Antoine Magain …
  • Antoine Magain : “Je ne suis pas encore à 100%”

    Antoine Magain : “Je ne suis pas encore à 100%”

    De retour de blessure, Antoine Magain vient de remporter les deux dernières épreuves disputées dans le cadre du championnat de Belgique, à Verdun puis à Dinant. L’officiel Sherco n’est pas …
  • Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    L’avant-dernière épreuve du championnat de Belgique d’enduro se disputait ce dimanche à Dinant. Un parcours plus court que d’habitude, deux spéciales par tour seulement au lieux de 3 les années …
  • Daymond Martens chez Honda Wonderbike

    Daymond Martens chez Honda Wonderbike

    Après la saison cross passée au guidon d’une Kawasaki, Daymond Martens change de couleur pour la saison de sable. C’est en effet au guidon d’une Honda du team Dafy Michelin …