Interview Steve Ramon | “Je voulais rouler au Touquet depuis longtemps”

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Avancé cette année au week-end des 29 et 30 janvier, l’Enduropale du Touquet, reste la plus célèbre des courses de plage et devrait accueillir encore une fois les meilleurs spécialistes des courses de sable, auxquels viendront se mêler quelques pilotes de GP. Des anciens, comme Mickaël Pichon (vainqueur l’an dernier après le déclassement d’Yves Deudon) ou Stefan Everts (qui serait sur le point de confirmer) ou d’autres encore en activité, comme Steve Ramon. Notre compatriote vient en effet de nous confirmer qu’il sera bien au départ du Touquet le dernier week-end de janvier. En tant que favori?

Cela faisait longtemps qu’un crossman de ton niveau n’avait plus pris le départ du Touquet…

Steve Ramon: “Tout simplement parce que, jusqu’à  cette année, l’Enduropale tombait très mal pour les pilotes de GP, juste avant les courses de pré-saison. Le Touquet figure sur la liste des courses que je souhaite disputer depuis très longtemps, c’est une course que j’ai toujours rêvé de disputer. Ces dernières années, je me suis contenté de la regarder derrière ma télévision… Je suis donc très heureux de pouvoir enfin en prendre le départ!”

Plus de 100 000 personnes le long de la côte, près de 1000 participants, 3 heures de course dans le sable avec souvent beaucoup de vent et de la pluie,… Tu as une idée de ce qui t’attend?

Steve Ramon: “J’ai l’expérience des petites courses de plage. Je viens de m’imposer à  Berck puis à  Dunkerke. Bien sà»r, rouler dans le sable ne me pose aucun problème mais la durée de la course risque bien de changer beaucoup de choses. La Ronde des Sables dure 2h30 et le Touquet est encore 30 minutes plus long! C’est en fait une course très spécifique, dans laquelle je vais devoir me mesurer à  des pilotes qui ont énormément d’expérience dans l’Enduropale. La préparation est également primordiale, notamment au niveau mécanique.”

Tu te places immédiatement parmi les favoris?

Steve Ramon: “Ce serait normal mais je préfère garder les pieds sur terre. Nous allons préparer la course au mieux avec le team et on partira évidemment au Touquet dans l’espoir d’en revenir avec un bon résultat. J’irai m’entraîner en janvier régulièrement à  Dunkerke… et ce sera tout! Il faut comprendre que le Touquet n’est pas mon objectif principal en 2011. Les spécialistes des courses de plages ont davantage de pression que moi sur les épaules. De mon côté, je vais avant tout au Touquet pour le plaisir.”

Comment se déroule ta préparation pour la saison 2011?

Steve Ramon: “Bien, le train est déjà  parti! Je suis actuellement en train de terminer un stage de préparation physique de 2 semaines au Portugal. J’ai pris une petite pause en ce qui concerne l’entraînement à  moto car j’avais besoin de recharger mes batteries après la saison. Depuis le Motocross des Nations, je n’ai participé qu’aux courses de Berck et de Dunkerke.”

 

Vos commentaires

Plus de motocross