Motocross AMA – Millville | Dungey maître chez lui!

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Ryan Dungey l’a emporté hier chez lui, à  Millville, dans le Minnesota devant Ryan Villopoto et Trey Canard qui a à  nouveau livré une superbe performance alors qu’il effectuait sa rentrée après sa fracture du fémur. Chad Reed s’est fait peur en deuxième manche et il doit se contenter de la cinquième place au général.

En 250, le team Monster Energy Pro Circuit Kawasaki a une nouvelle fois trusté les places d’honneur. C’est cette fois à  Tyla Rattray que revient la victoire au général après que ce dernier ait battu Dean Wilson dans la deuxième manche. Ce dernier a ‘échoué’ sur la deuxième marche du podium du général pour la sixième fois consécutive. On imagine que Wilson aspire à  remporter enfin une victoire d’autant qu’il mène avec seize points d’avance au classement provisoire. Blake Baggett termine quant à  lui troisième, place qu’il occupe également au provisoire.

Motocross 450

C’est Reed qui était le premier à  s’extirper de la grille dans la manche inaugurale et il précédait dans l’ordre Dungey, Canard, Alessi, Metcalfe,Weimer et Villopoto. Très vite, Villopoto prenait le dessus sur son coéquipier Weimer. Un trio de tête se formait et était composé de Reed, Dungey et Canard. Ce dernier semblait en forme et il avait d’ailleurs réalisé le meilleur temps aux entraînements. A la mi-course, Dungey se mit à  imposer son rythme mais il manquait toutefois de chuter dans une section sablonneuse et quittait même le circuit, ce qui permettait à  Reed de creuser un trou. Quant à  Villopoto, il se portait à  l’attaque de Canard pour le gain de la quatrième place et il parvenait assez vite à  ses fins. A ce moment de la course, l’écart entre le premier et le troisième était de dix-sept secondes.

Reed continuait à  mener un tain d’enfer devant Dungey qui commençait à  faiblir dans les derniers tours au point de compter neuf secondes de retard lorsqu’il franchissait la ligne d’arrivée derrière Reed qui remportait sa septième manche de la saison. Villopoto avait quant à  lui soufflé la troisième place à  Alessi mais il ne semblait toutefois pas satisfait de sa performance.

A la reprise, c’est ce même Villopoto qui s’offrait le holeshot devant Reed, Weimer et Dungey. Après avoir dépassé Villopoto pour s’emparer de la tête de la course, Reed s’offrait sans doute sa plus grande frayeur de la saison en se loupant sur un saut, ce qui l’expédiait à  dix mètres en l’air. Reed atterrissait sur la descente du saut et semblait dans un premier temps sérieusement blessé mais, heureusement, l’Australien se relevait soudain et sautait sur sa machine pour repartir sous les applaudissements des spectateurs.

Devant, Villopoto avait plus de quatre secondes d’avance sur Dungey et il avait l’air costaud. Canard était toujours en troisième position alors que Weimer et Metcalfe se battaient tous deux pour la cinquième place. Le plus déterminé sur le circuit était toutefois Reed qui était rentré dans les vingt premiers afin d’engranger le plus de points possibles suite à  sa terrible chute. Dans les derniers tours, L’écart entre Villopoto et Dungey s’était réduit comme peau de chagrin suite à  une erreur de Villopoto.

Dungey et Villopoto commencèrent à  se battre guidon contre guidon mais chaque tentative de Dungey pour passer était immédiatement contrée par Villopoto. Dungey se décidait alors à  effectuer sa manÅ“uvre la plus agressive de la saison en réalisant un block-pass très rude sur Villopoto qui le plaçait en tête de la course et lui permettait finalement de remporter la manche et sa deuxième victoire au général de la saison. Villopoto terminait donc second devant un Canard qui en a épaté plus d’un à  l’occasion de sa rentrée.

Le terrible accident de Reed avait laissé l’Australien visiblement choqué mais toutefois pas assez que pour l’empêcher de remonter jusqu’à  la quatorzième place, ce qui lui permettait de terminer cinquième au général. Le championnat reste évidemment passionnant puisque dorénavant, Reed précède Villopoto de seument six points tandis que Dungey n’est qu’à  un point de Villopoto.

250

C’est Kyle Cunningham qui s’offrait le holeshot en première manche mais Wilson s’emparait toutefois immédiatement de la tête de la course. Les deux hommes de tête étaient suivis par Rattray, Sipes et Baggett. Ce dernier mettait tout de suite la pression sur Sipes pour le gain de la quatrième place alors que devant, Rattray n’était pas loin de Wilson. Alors qu’il restait exactement dix-huit minutes de course, Rattray restait à  plus de treize secondes derrière Wilson qui augmentait le rythme chaque fois qu’il voyait que Rattray se rapprochait.

Dans la seconde moitié de la manche, Tomac commençait à  mettre la pression sur Sipes pour le gain de la cinquième place. Justin Barcia se battait pour une place dans les premiers mais il chutait dans la section des whoops et était annoncé avec un nez fracturé. Baggett, quant à  lui, se battait avec Cunningham et finissait par le dépasser pour s’emparer de la troisième place. Dans les derniers tours, Rattray parvenait à  se rapprocher dangereusement de Wilson mais celui-ci finissait par remportait sa quatrième manche de la saison devant un Rattray très méritant dans des conditions difficiles. Baggett montait sur la troisième marche du podium sans avoir pu mettre en danger les deux premiers. Cunningham et Swanepoel clôturaient le top-cinq.

A la reprise, rebelote pour Cunningham qui réalisait à  nouveau le holeshot devant Rattray et Barcia. Peu de temps après, Wilson, revenu de nulle part, s’emparait ni plus ni moins de la troisième place devant Alex Martin les parents duquel sont justement propriétaires du circuit. Pour Baggett, parti en dehors des vingt premiers, il allait falloir se battre pour remonter. Rattray prenait ensuite la tête de la course au détriment de Cunningham qui se faisait pratiquement aussitôt dépasser par Wilson. On allait donc assister à  une autre bataille entre pilotes du team ‘vert’!

Wilson était immédiatement dans la roue de Rattray probablement avec l’espoir de remporter sa première victoire au général de la saison. Les deux hommes de tête se battaient avec rage et c’est sans doute pour cette raison que Cunningham perdait pied peu à  peu. Baggett quant à  lui, zigzaguait entre les pilotes pour remonter finalement à  la quatrième place. Pour la victoire finale, il était écrit que ce serait la journée de Rattray. En effet, le Sud-Africain terminait avec plus de neuf secondes d’avance sur Wilson et remportait ainsi également le général. Wilson était évidemment déçu de n’avoir pu enfin une victoire au général. C’est Baggett qui montait avec lui sur la troisième marche du podium pour le consoler.

Résultats

450

1. Ryan Dungey (Suzuki) 2-1 ; 2. Ryan Villopoto (Kawasaki) 3-2 ; 3. Trey Canard (Honda) 5-3 ; 4. Mike Alessi (KTM) 4-4 ; 5. Chad Reed (Honda) 1-14 ; 6. Brett Metcalfe (Suzuki) 6-5 ; 7. Jake Weimer (Kawasaki) 8-6 ; 8. Andrew Short (KTM) 7-9 ; 9. Justin Brayton (Yamaha) 12-7 ; 10. Kevin Windham (Honda) 11-10 ; 11. Jimmy Albertson (Honda) 10-11 ; 12. Tye Simmonds (KTM) 9-12 ; 13. Michael Byrne (Suzuki) 13-13 ; 14. Tommy Hahn (Yamaha) 33-8 ; 15. Fredrik Noren (Honda) 14-17 

250

1. Tyla Rattray (Kawasaki) 2-1 ; 2. Dean Wilson (Kawasaki) 1-2 ; 3. Blake Baggett (Kawasaki) 3-3 ; 4. Kyle Cunningham (Yamaha) 4-4 ; 5. Alex Martin (Honda) 7-5 ; 6. Broc Tickle (Kawasaki) 6-9 ; 7. Wil Hahn (Honda) 9-8 ; 8. Gareth Swanepoel (Yamaha) 5-12 ; 9. Gannon Audette (Yamaha) 15-10 ; 10. Jason Anderson (Suzuki) 14-11 ; 11. Martin Davalos (Suzuki) 10-15 ; 12. Justin Barcia (Honda) 36-6 ; 13. Eli Tomac (Honda) 29-7 ; 14. Darryn Durham (Honda) 8-33 ; 15. Malcolm Stewart (Suzuki) 11-31

CLASSEMENT PROVISOIRE (7 épreuves)

450

1. Chad Reed, 300 ; 2. Ryan Villopoto, 294 ; 3. Ryan Dungey, 293 ; 4. Brett Metcalfe, 209 ; 5. Kevin Windham, 93 ; 6. Davi Millsaps, 173 ; 7. Andrew Short, 156 ; 8. Mike Alessi, 151 ; 9. Jake Weimer, 140 ; 10. Christian Craig, 119

250

1. Dean Wilson, 305 ; 2. Tyla Rattray, 289 ; 3. Blake Baggett, 284 ; 4. Kyle Cunningham, 199 ; 5. Eli Tomac, 190 ; 6. Broc Tickle, 170 ; 7. Justin Barcia, 152 ; 8. Gareth Swanepoel, 148 ; 9. Martin Davalos, 128 ; 10. Darryn Durham, 122

Vos commentaires

Plus de motocross