Motocross MXGP – Kegums | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Antonio Cairoli a réalisé un sans faute hier en Lettonie. Ce n’est pas une surprise car les derniers GP avaient montré que Tony montait en puissance. Ce qui nous chagrine, c’est de constater qu’en même temps que le champion italien allie performance et régularité, rien ne va plus pour son challenger déclaré, Clément Desalle. En effet, depuis son accident au championnat de Belgique voici trois semaines, le Belge qui n’a que son courage à  opposer à  la poisse qui le touche. Ainsi, ce week-end, après une encourageante manche qualificative le samedi qui l’avait vu terminer deuxième, Desalle s’est fait percuter en première manche par la moto de Frossard de façon tout à  fait fortuite, a chuté seul dans le dernier tour puis, en deuxième manche, s’est fait percuter sur une table par Bobryshev et s’est à  nouveau fait mal à  son épaule déjà  endolorie. Dans la mesure où on voit mal comment Clément pourrait résorber son retard (42 pts) sur Cairoli alors qu’il ne reste que dix manches à  disputer, on ne peut que conseiller à  notre compatriote de prendre les courses comme elles viennent, le motocross étant une discipline où l’incertitude est reine.En MX2, rien de nouveau avec un Roczen qui ‘déroule’ littéralement et dont la seule menace pour lui est toute mathématique et vient de son coéquipier Herlings qui n’est qu’à  vingt-sept points de Roczen au classement provisoire.

Rendez-vous dans quinze jours sur le circuit de Lommel!

MX1

Tony Cairoli (1er): “Cela a été un week-end fantastique. Chaque fois que je me trouvais sur le circuit, j’étais devant. C’était un sentiment extraordinaire. Je suis chaque week-end plus fort. Ma vitesse s’améliore. Je me suis bien amusé dans les deux manches. En première manche, j’ai mené dès le départ mais Frossard était fort sur la fin et j’ai été gêné par un attardé. Finalement, j’avais suffisamment d’avance pour l’emporter. En seconde manche, j’ai réalisé un bon départ et j’ai contrôlé la course.”

Steven Frossard (2ème): “Je suis mal parti en première manche et pendant une vingtaine de minutes, je n’ai pas eu de bonnes sensations sur le circuit en même temps que j’avais mal aux bras. J’ai cherché des meilleures trajectoires et cela m’a permis d’aller plus vite et de rouler plus coulé. Je suis très bien remonté même si ce n’était pas facile de dépasser. Je suis presque revenu sur Antonio (Cairoli) mais ce n’était pas assez que pour essayer de l’attaquer. Peu importe, j‘étais content et je me sentais d’attaque pour la seconde manche. J’ai dépassé Antonio dès le premier tour mais il m’a repris. Je commençais à  observer les trajectoires et j’étais toujours avec lui lorsque j’ai entendu des bruits bizarres sur la moto. Je me suis alors contenté d’assurer ma seconde place. Ce week-end, j’ai été capable de jouer sur la moto et de bien m’amuser sur le circuit. J’espère qu’il en sera de même dans deux semaines à  Lommel dans le sable.”

Evgeny Bobryshev (3ème): “Je suis très heureux d’être à  nouveau sur le podium mais je ne suis pas capable de penser pour le moment car mon cerveau est en ébullition tellement il faisait chaud sur le circuit. En plus, le rythme était vraiment très rapide. Je me sens bien sur le podium désormais et je veux y être toutes les semaines!”

Rui Goncalves (4ème): “C’est vraiment un bon résultat et je suis donc très heureux de la manière dont j’ai roulé en seconde manche lorsque j’ai dà» remonter dans le peloton. J’ai vraiment roulé à  l’aise en laissant les choses se passer. C’est ainsi que je roule le mieux. Il y a juste en première manche que cela a été un peu plus laborieux mais dans l’ensemble, cela a été une bonne journée.”

David Philippaerts (5ème): “Je suis heureux de ma journée car l’an dernier, j’avais trouvé le circuit très difficile alors que cette année, j’ai été rapide. Je pense que j’aurais pu terminer sur le podium en seconde manche mais j’ai commis une erreur avec Nagl au départ. Après cela, mes temps ont été bons même si l’état du circuit ne rendait pas les choses faciles. Ce n’est pas mon GP favori de sorte que je suis content dont les choses se sont passées. J’ai pris des risques pour dépasser et j’ai dépassé de nombreux pilotes, ce qui constitue aussi un élément positif. Ma condition est bonne et c’est important avant des GP comme Lommel et Loket. La moto fonctionnait vraiment bien aujourd’hui. Avec Fabio, nous avons apporté quelques modifications aux suspensions et cela s’est avéré bénéfique. Nous allons maintenant avoir un week-end sans GP mais nous serons en Belgique pour nous préparer dans le sable.”

Max Nagl (6ème) : “Je suis plus en confiance pour le moment et je sais que je peux aller aussi vite que des pilotes comme Tony car j’ai pu rester avec eux lors de la première manche. Mon pilotage n’a posé aucun problème et les choses vont beaucoup mieux depuis qu’on a modifié certains réglages.”

Steve Ramon (8ème): “C’était un peu une journée frustrante. En première manche, je suis mal parti et cela a été difficile de trouver le bon rythme. Je ne pouvais pas pousser et je me sentais comme si je n’avais pas d’énergie. Je roulais en me traînant et j’avais l’impression d’être paresseux. Un meilleur départ en deuxième manche m’a aidé et comme le circuit devenait vraiment difficile, il a fallu que je me concentre et que je sois prudent. Je ne roulais pas mal et je n’étais pas loin des hommes de tête. J’ai même vu qu’une troisième place était possible et j’ai essayé d’attaquer mais j’ai alors commencé à  être fatigué et à  faire des erreurs. La vitesse était là  mais il faut que je travaille pour être en meilleure condition physique.”

Clément Desalle (9ème): “En première manche, j’étais rapide et je suis parti en troisième position. Frossard m’a bien dépassé mais je ne voulais pas prendre de risques. J’étais sur le point de le redépasser mais il a fermé la trajectoire et j’ai chuté lourdement. Heureusement, je n’ai pas été blessé. J’étais sixième lorsque je suis à  nouveau tombé dans un virage lors du dernier tour et j’ai ainsi terminé huitième. C’était vraiment mauvais. En deuxième manche, j’étais dans le top-cinq dans le premier virage mais Bobryshev m’a touché en me dépassant au-dessus d’une table. J’ai eu un choc à  l’épaule car ma moto a échappé à  tout contrôle. Après cette manÅ“uvre, j’ai eu un peu peur et je ne me sentais plus à  l’aise sur la moto. J’ai commencé en outre à  mal rouler. On va retourner à  la maison maintenant et on va essayer de soigner mon doigt blessé en vue de Lommel.”

Davide Guarneri (11ème): “Plusieurs choses se sont passées qui m’ont empêché de réaliser un meilleur résultat ce week-end. Un point positif, toutefois : ce la faisait longtemps que je n’avais pas fini les deux manches. Cette semaine, on a travaillé sur les suspensions et je me sentais déjà  bien sur la moto dès samedi. J’ai d’ailleurs terminé quatrième des essais chronométrés et septième de la manche qualicative. Mon premier départ n’a toutefois pas été bon. En effet, j’étais dix-neuvième et j’ai dà» me battre pour remonter à  la onzième position, tout près de Ramon. En seconde manche, je suis parti en onzième position puis je suis remonté à  la neuvième place où je me suis battu avec Philippaerts. J’ai toutefois dà» sans doute attaquer trop fort car je suis devenu fatigué dans les cinq dernières minutes et j’ai perdu trois places. Le résultat n’est pas génial mais c’était un progrès car ma vitesse était bonne et j’avais de bonnes sensations sur la moto.”

Xavier Boog (14ème): “Cela fait quelques semaines que je ne suis pas content de mes résultats et je ne connais pas les raisons pourquoi cela ne va pas mieux. Cela a encore été le cas ce week-end. Je me suis qualifié en neuvième position samedi et lors de la première manche, j’ai effectué un départ satisfaisant mais j’ai ensuite perdu quelques places dans le premier tour et je n’ai terminé que neuvième. Je sais qu’il y a beaucoup de gens qui seraient satisfaits de ce résultat mais Kawasaki est en droit d’attendre mieux de moi. Lors du deuxième départ, j’ai touché des roues d’autres pilotes avant le premier virage et je suis tombé. J’ai à  nouveau chuté dans la section des whoops et je suis rentré au paddock lorsque j’ai vu que je n’avais plus la moindre chance de rentrer dans les points. Je m’attendais à  beaucoup plus mais nous allons continuer à  travailler et à  préparer les prochains GP.”

MX2

Ken Roczen (1er) : ‘’C’était assez bizarre parce que je n’arrivais à  trouver un bon rythme lors des entraînements et j’avais beau pousser, pas moyen de faire de bons temps. J’ai ensuite remporté la première manche avec une belle avance, ce qui m’a permis de garder pas mal d’énergie pour la seconde manche. En seconde manche, j’ai réalisé un bon départ et j’ai laissé passer Jeffrey (Herlings) afin d’examiner ses trajectoires. Ensuite, alors qu’il restait une quinzaine de minutes, je me suis mis à  l’attaquer et je l’ai ensuite dépassé pour aller prendre de gros points.”

Jeffrey Herlings (2ème) : ‘’J’ai démontré que j’avais la vitesse et j’ai terminé second. Je suis donc satisfait. J’ai certes perdu des points par rapport à  Ken (Roczen) mais pas par rapport à  Tommy (Searle). Ma blessure ne m’inquiétait pas trop. Je n’ai pas gagné parce que j’ai commis quelques erreurs.”

Tommy Searle (3ème): “A nouveau troisième en Lettonie! C’était OK mais le circuit était devenu vraiment dangereux en deuxième manche. J’avais une méchante ampoule à  une main depuis le début de la première manche et cela a rendu mon pilotage vraiment pénible en seconde manche de sorte que je ne peux pas me plaindre avec mes seconde et troisième places qui se traduisent par de très bons points au classement. En seconde manche, je me suis battu avec les trajectoires sur ce circuit qui était certainement le plus sautillant de la saison et sur lequel ce n’était certainement pas amusant de rouler. Le samedi, ce n’était pas trop mauvais mais c’était facile de commettre des erreurs Aujourd’hui, j’ai failli tomber plusieurs fois et je suis content dès lors content d’être sur le podium. Mes départs n’ont pas été extraordinaires et je ne sais pas pourquoi je n’arrive pas à  m’extraire plus rapidement de la grille. Avant, j’y arrivais et cela rendait les choses évidemment plus faciles par la suite. On ne roule pas le week-end prochain et cela me permettra de soigner ma main. Il faudra toutefois que je roule dans le sable afin de me préparer pour Lommel. Je sais comment rouler dans le sable profond mais j’ai besoin de quelques jours d’entraînement afin d’avoir de bonnes sensations dans le sable.”

Max Anstie (4ème): “C’était une course difficile. Il faisait vraiment chaud et je continue à  parfaire ma condition. Mon tour le plus rapide a été accompli lors du dernier tour de la seconde manche et je n’ai pas terminé loin de Tommy (Searle). C’est dommage d’avoir à  nouveau terminé quatrième car c’est en effet la quatrième fois que je rate le podium pour une place! Mon programme d’entraînement est vraiment bon car j’ai à  nouveau prouvé que je suis costaud lorsque les conditions sont difficiles avec un circuit aussi sautillant que celui-ci. Parfois, le samedi, il me faut du temps pour me familiariser avec un circuit sur lequel je n’ai jamais roulé. Je dois apprendre les trajectoires et la manière de passer les obstacles mais ici, c’était OK et finalement, le plus important est d’être rapide le jour de la course! Il nous reste quelques épreuves et mon objectif est d’être au moins une fois sur le podium cette saison. Le prochain GP aura lieu en Belgique et j’adore Lommel. Je roule là -bas depuis que je suis tout jeune et encore cet hiver, j’y ai roulé avec Jeffrey (Herlings). J’aime le sable, je me sens mieux que jamais et je suis impatient d’être là -bas pour le prochain GP!”

Vos commentaires

Plus de motocross