Motocross MXGP | Sylvain Geboers ne croit pas aux miracles

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

“Le motocross est un sport particulièrement exigeant, qui exige de passer beaucoup de temps sur la moto. Clément est resté plus d’un mois sans pouvoir rouler durant la semaine, il vient seulement de reprendre l’entraînement il y a quelques jours. Dans ces conditions, il est difficile pour nous d’espérer un top résultat ce week-end à  Lommel. Je ne crois pas aux miracles!” Ces mots sont ceux de Sylvain Geboers lorsqu’il évoque ses ambitions par rapport à  Clément Desalle ce week-end dans le sable de Lommel.

Le manager du team Suzuki/Rockstar poursuit: “En tant que Wallon, Clément n’a pas la même aisance naturelle dans le sable que celle qu’il peut avoir sur d’autres types de circuits. Etant donné que le championnat ne compte cette année que 2 épreuves dans le sable, j’avais pensé qu’il était préférable de nous concentrer sur les autres types de circuits. Contrairement aux pilotes étrangers qui viennent à  Lommel pour se focaliser sur leur pilotage dans le sable, nos pilotes ne roulent sur ce circuit qu’une dizaine de fois par an. Ils ne sont donc pas, comme certains, “super spécialisés” pour ces conditions très particulières.”

“La blessure de Clément, continue Geboers, a changé la donne. Après un excellent début de saison, nous savions que les choses allaient se compliquer pour Clément suite à  cette chute en championnat de Belgique. Il a fait le maximum pour rester fort malgré tout, en roulant à  peine une semaine plus tard en Suède. Mais, sans entraînement la semaine, nous nous rendons compte qu’il devient difficile pour lui de continuer comme cela. Son état de forme a diminué légèrement ces dernières semaines. Malgré la situation, nous devons rester positifs et constructifs au sein de l’équipe pour pouvoir tirer le meilleur parti des circonstances.” 

Vos commentaires

Plus de motocross