Motocross | Qui sera le coéquipier de Desalle chez Suzuki?

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Seul Clément Desalle semble aujourd’hui assuré de disputer le prochain mondial au guidon d’une Suzuki du team Geboers. Le Panda aurait en effet prolongé son contrat chez Suzuki-Rockstar d’une année et cette décision devrait être officialisée ce week-end à  Lommel. En revanche, le nom de son futur coéquipier fait l’objet de nombreuses sépculations dans le paddock.

La semaine passée, Steve Ramon était en effet incapable de nous dire de quoi son avenir serait fait. Mais, après 6 années de collaboration et un titre de champion du monde, il semble désormais certain qu’il n’y aura plus de place au sein du team pour le Flandrien l’an prochain. Alors, qui prendra la relève de notre compatriote?

Certaines rumeurs évoquent un possible retour en Europe de Chad Reed. L’Australien, qui a roulé aux USA pour Rockstar/Suzuki en 2008 et 2009, serait dans ce cas un candidat tout désigné. Mais le retour de Reed sur le championnat MXGP semble toutefois peu probable. Non seulement par les exigences salariales de Reed seront sans doute difficiles à  supporter par les teams européens dans le contexte actuel mais aussi parce qu’il est évidement que, en cas de retour chez Suzuki, Skippy exigera à  coup sà»r d’être le pilote n°1 de l’équipe. Ce qui ne collera pas forcément avec les plans de Desalle…

Un autre nom qui est actuellement cité parmi les successeurs potentiels de Ramon chez Suzuki est celui de Joël Roelants. Une proposition émananant d’un team aussi prestigieux que celui d’Eric et Sylvain Geboers est certainement intéressante mais Roelant a déjà  par le passé esquivé plusieurs propositions de quelques gros teams du paddock MXGP pour rester chez Jacky Martens. Il ne fait aucun doute que Martens entend poursuivre l’aventure en MX1 avec Roelants. Non seulement parce que notre compatriote peut signer quelques coups d’éclats en GP dès l’an prochain mais aussi parce qu’il sera un sérieux candidat au titre dans le championnat de Hollande, particulièrement important pour l’équipe de l’ancien champion du monde 500cc. Bref, là  aussi, rien n’est moins sà»r…

Dernier point: selon nos sources, Geboers Racing Promotion aurait déjà  prolongé son contrat avec Rockstar mais serait également déjà  certaine de devoir composer avec un budget en provenance du Japon revu à  la baisse. La situation économique actuelle pousse Suzuki, comme de nombreux autres fabriquants, à  revoir son implication en compétition à  la baisse, en vitesse comme en motocross. En Superbike et en MotoGP, les teams officiels de la marque se contentent désormais d’un seul pilote. Alors, trouver un second pilote pour le team Rockstar reste-t-il une priorité pour Suzuki?

Vos commentaires

Plus de motocross