Interview Jordi Tixier | Jordi Tixier, le rêve devenu réalité

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Jordi Tixier est la nouvelle recrue du team officiel KTM pour le prochain mondial MX2. C’est alors qu’il participait en Sardaigne au traditionnel photoshoot d’avant-saison avec ses coéquipiers que celui qui évolua sous l’aile de Jacky Martens et offrit même à  notre compatriote un titre de champion d’Europe 125cc a répondu à  nos questions. Pour le jeune Français, intégrer le team le plus prestigieux du paddock, c’était un rêve. C’est aujourd’hui une réalité.

Jordi, tout d’abord, comment vas-tu ?

Jordi Tixier :” Tout va bien! Pour le moment, c’est entraînement à  fond.”

Qu’est-ce qui à  changé pour toi en passant d’un team satellite à  un team usine ?

Jordi Tixier :” Beaucoup de chose on changé! Chez Jacky, j’avais une très bonne moto, un très bon mécano et tout allait bien. Mais entrer dans une équipe comme le team KTM/Red Bull, c’était un rêve pour moi. Aujourd’hui, le rêve s’est réalisé. La moto est plus performante, c’est vraiment une moto formidable! Et le team est beaucoup plus à  mes côtés, beaucoup plus à  l’écoute. C’est davantage une grande famille!”

Quand tu est rentré dans le team de Jacky Martens, il avait un planning sur le long terme avec toi ?

Jordi Tixier :” Je suis rentré dans le team grà¢ce à  un de mes plus gros sponsors, à  savoir Shot, fin 2008. Avec mes parents, nous ne pouvions pas investir d’argent pour rentrer dans un team. j’ai donc signé avec Jacky, pour l’Europe 125 où j’étais obligé de faire des résultats. J’ai vraiment bien bossé durant l’hiver avec mes parents et Yannig Kervella qui me faisait mes programmes sportifs. Et voilà , j’ai empoché trois titres dans la même année en gagnant presque toute les courses. Une vraie surprise pour moi car je ne m’attendais évidemment pas à  tout gagner comme cela!”

A LIRE EGALEMENT  Chase Sexton et Jeremy Martin s'imposent à Washougal

A l’image de pilotes talentueux comme Herlings ou Roczen, te considères-tu plutôt talentueux ou bosseur ?

Jordi Tixier :” Je sais que je suis un bosseur, je sais que je veux y arriver! Des pilotes comme Jeffrey ou Ken, c’est incroyable! On n’a jamais vu ça dans le motocross! Ils ont à  peine 17 ans et ils se battent pour la victoire. Moi je les regarde rouler, je m’inspire beaucoup d’eux.”

Comment se passe la collaboration avec Stefan Everts ?

Jordi Tixier :” Au départ, c’est un peu bizarre car tu est en face de Stefan Everts, qui est dix fois champion du monde. Mais après, quand on apprend à  le connaître, c’est une personne très très gentille qui n’hésite pas à  te donner des conseils quand il le faut. Après, pour moi, c’est quelque chose de formidable que se soit quelqu’un comme Stefan qui m’entraîne.”

Rouler dans le sable, c’est quelque chose de nouveau pour toi ?

Jordi Tixier :” Cela ne fait pas longtemps que je roule dans le sable. A l’époque du 80cc, je n’ai jamais roulé dans le sable, j’ai commencé un petit peu en rentrant chez Jacky et j’ai davantage roulé dans le sable la saison passée. On s’y entraîne beaucoup avec Stefan et c’est vrai que c’est là  où il faut que je progresse.  Aux côtés de Jeffrey Herlings et Jeremy Van Horebeek, on ne peux que progresser!”

Stefan a sa vision des choses sur le pilotage, le tien a-t-il changé depuis ton arrivée à  ses côtés ?

Jordi Tixier :” Oui, dès que j’ai commencé à  travailler avec lui, il m’a fait changer ma position. J’étais un peu trop sur l’avant. C’est vrai que j’ai déjà  beaucoup progressé et je pense que je n’ai pas fini… Enfin, j’espère!”

A LIRE EGALEMENT  MX2 : Mattia Guadagnini s'impose à Loket

Quels sont tes objectifs pour cette année ?

Jordi Tixier :” J’espère en début de saison faire un maximum de top-10 et, d’ici la fin d’année, me rapprocher du top-5. J’espère un top-huit final. Ce sont les objectifs que m’a donnés le team et que je me suis fixés.”

As-tu un rêve Américian ?

Jordi Tixier :” C’est sà»r que j’ai un rêve Américain,  comme tout pilote je pense, mais avant de partir aux USA, j’aimerais obtenir de bons résultats en championnat du monde… pourquoi pas être champion du monde? C’est aussi un rêve! Pourquoi ne pas faire mes preuves en Europe avant de partir comme Ken Roczen, par exemple?”

Texte: Thierno Capton

Vos commentaires

Plus de motocross