Motocross MXGP – Guadalajara | Les réactions des pilotes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Que faut-il penser de ce GP mexicain? Tout d’abord que lorsqu’on va rouler à  l’autre bout de la planète, on n’est pas à  l’abri de certaines mauvaises surprises. C’est vrai que les pilotes du MXGP n’avaient fondamentalement pas tort d’exiger que le circuit soit arrosé de telle manière que les risques inhérents à  la poussière soient réduits au maximum. D’un autre côté, les Mexicains ont ouvert de grands yeux en estimant que les récriminations des pilotes n’étaient que des caprices. Ce qui peut se comprendre pour des gens habitant dans un pays ou la sécheresse est le lot quotidien et où l’eau est dès lors une denrée précieuse. Ce qu’on comprend moins, c’est qu’un organisateur tel que Sébastien Tortelli, qui a fait une grande partie de sa carrière en Europe, n’ait pas anticipé les exigences des pilotes. Exigences qui auraient par ailleurs dà» se trouver reprises clairement dans le cahier des charges établi par Youthstream. Pour autant qu’un tel cahier des charges existe…

Sur le plan sportif, on peut affirmer qu’en MX1, Antonio Cairoli a fait une bonne affaire en remportant une nouvelle victoire mais surtout en constatant que deux de ses principaux adversaires ont perdu de ‘gros’ points. Nous voulons parler de Christophe Pourcel et de Gautier Paulin qui on dà» abandonner chacun dans une manche. Du côté belge, on est satisfait de la seconde place de Clément Desalle et des quatrième et septième places de Ken De Dijcker et de Kevin Strijbos sauf qu’il faut que nous nous rendions compte que Tony Cairoli est probablement également satisfait de la seconde place de Clément. Et c’est là  que réside le problème…

En MX2, il faut bien constater que dans son état de forme actuel, Jeffey Herlings est au-dessus du lot.  Tommy Searle n’a dès lors d’autre choix que de rester régulier en espérant une baisse de forme du Hollandais. Pour nous, les Belges, nous serons encore plus raisonnables en nous satisfaisant des bons résultats et de la régularité de Jeremy Van Horebeek et de Joël Roelants, ce qui n’a rien de péjoratif.

Rendez-vous le week-end prochain au Brésil! 

MX1

Antonio Cairoli (1er) : “On a réalisé une belle course et le circuit était aujourd’hui en bon état. J’ai apprécié les deux manches et j’ai réalisé un bon départ en première manche , à  la troisième place. Il m’a suffi d’attendre l’occasion de dépasser Pourcel et Desalle qui étaient en bagarre. Lorsque cette occasion s’est présentée, j’ai attaqué puis j’ai pris de l’avance. J’étais vraiment motivé pour gagner également la seconde manche et je suis d’ailleurs parti cinquième ou sixième. Je suis ensuite remonté troisième et j’ai observé les types qui se trouvaient devant moi afin de voir quand il serait possible de les dépasser. J’ai alors glissé dans un virage et j’ai perdu deux places. C’était peut-être dà» à  un manque de concentration. J’ai ensuite poussé pour remonter à  la troisième place mais cela m’a coà»té pas mal d’énergie. Je suis cependant content de mes première et troisième places ainsi que des points pris dans le cadre du championnat.”

Clément Desalle (2ème): “Encore deuxième! Je suis régulier, ce qui n’est pas une mauvaise chose mais je n’étais pas loin de pouvoir l’emporter aujourd’hui et c’est décevant de ne pas y être arrivé. Je vais continuer à  travailler en restant positif. Dans la deuxième manche, nous sommes bien battus, David et moi. Nous sommes les pilotes les plus agressifs du plateau et lorsqu’on peut rouler durement comme nous l’avons fait sans pour autant aller à  la faute, c’est bon signe.”

David Philippaerts (3ème): “Je suis vraiment heureux d’avoir remporté la seconde manche parce que cela faisait longtemps que je n’avais plus gagné. Je suis de retour! Mentalement, ce n’est pas évident de gérer des chutes en course et des résultats qui pourraient être meilleurs. Je suis en excellente condition physique et c’est super de remonter sur un podium. J’ai chuté dans la première manche suite à  un accrochage avec Shaun Simpson. J’ai dà» rentrer au paddock et je suis dès lors reparti dernier. J’ai dà» me battre pour remonter à  la dixième place et c’était épuisant à  cette altitude et avec cette chaleur. C’était toutefois important de le faire car il y avait un podium en jeu.”

Ken De Dijcker (4ème): “Je termine avec le même nombre de points que Philippaerts mais je suis vraiment déçu de ne pas être sur le podium. Cela a été très serré tout le week-end et je sens que je suis de mieux en mieux sur la moto. En fait, je ne peux pas vraiment me plaindre dans la mesure où j’ai été malade la semaine dernière et que je n’ai pas pu dès lors me préparer convenablement. Je dois également me montrer heureux des points que j’ai engrangés.”

Tanel Leok (5ème): “Cela a été ce week-end. Mon pilotage s’améliore constamment dans la mesure où ma jambe va de mieux en mieux. Je peux désormais rouler de façon plus agressive et lorsque tu n’as plus mal, il n’y a plus lieu de se tracasser. En première manche, mon départ n’a pas été terrible mais j’ai bien roulé et j’ai pu remonter. Mes roll-offs étaient au bout en fin de manche et je n’ai pas pu dépasser Strijbos pour lui prendre sa cinquième place. En deuxième manche, j’ai effectué un meilleur départ. Ma vitesse est désormais bonne dès le départ. J’ai un peu peiné à  dépasser Boog mais je suis finalement parvenu à  le dépasser. Le circuit était bon et la poussière était le seul problème.”

Xavier Boog (6ème): “J’ai vraiment été malchanceux en première manche. J’ai effectué un bon départ mais deux pilotes se sont accrochés dans les whoops et m’ont entraîné avec eux en dehors du circuit. Je suis finalement remonté à  la huitième place. En seconde manche, j’étais très optimiste dans la mesure où j’étais second, juste derrière Christophe Pourcel lors des tout premiers tours. Nous avons trouvé un bon rythme mais il faisait très chaud à  la fin de l’après-midi et je me suis senti fatigué après dix minutes. J’avais chuté lourdement le matin lors du warm-up et je pense que cela a eu des conséquences en fin de journée.”

Jonathan Barragan (8ème): “Je suis assez content de ma course ici, au Mexique. Aujourd’hui, j’avais un bon rythme et les résultats ont suivi. Dans la seconde manche, j’ai été un peu déçu car il y avait cinq pilotes juste devant moi et je n’arrivais pas, quoi que je fasse, à  me mêler à  eux. Peu importe, c’est malgré tout ma meilleure course cette saison. Je voudrais remercier mon team manager, Steven, et le team dans son ensemble pour leur soutien. Le circuit était dans un état déplorable et pà¢r conséquent dangereux.

Rui Gonçalves (9ème) :”Lorsque le week-end est arrivé, j’ai su que ce ne serait pas facile après ma blessure en courue à  Fermo. J’avais du mal à  prendre les virages à  droite car je ne pouvais pas sortir ma jambe normalement. Et pour rendre les choses encore un peu plus compliquées, j’ai atterri trop violemment après un saut, en plein milieu d’un trou, et ma main a là¢ché le guidon. Mon pouce droit s’est tordu méchamment. Cela faisait vraiment mal. Avec deux blessures, ce n’était vraiment pas évident de rouler sur un tel circuit. J’ai dà» mettre de la glace tout le week-end. En seconde manche, la chaleur était terrible. Je suis toutefois parvenu à  revenir sur le petit groupe qui se trouvait devant moi mais les dix dernières minutes ont été vraiment très pénibles. Je sentais que je pouvais aller plus vite et sauter plus loin mais mon pouce me faisait vraiment trop souffrir et j’ai pensé qu’il était préférable de rester régulier et de ne pas prendre trop de risques. J’ai maintenant une semaine pour me soigner et j’espère faire mieux au Brésil. Je voudrais également remercier le team car les choses ne sont pas faciles pour lui non plus. Il faut que je guérisse au plus vite pour me mettre à  jour avec mon programme.

Christophe Pourcel (10ème): “Mon objectif était de monter à  nouveau sur le podium mais j’ai eu une banderole qui est venue s’enrouler autour du moyeu arrière en première manche. Je suis bien parti dans les deux manches et j’étais en troisième position dans la première manche jusqu’à  ce que j’aie ce problème avec cette banderole de protection. J’avais bien essayé de l’éviter mais elle était couchée sur presque toute la largeur de la piste. En deuxième manche, j’ai réussi le holeshot et je me suis battu pour la victoire pendant presque toute la course mais le circuit était devenu trop dangereux que pour prendre des risques.”

MX2

Jeffrey Herlings (1er): “Le circuit était un peu sablonneux et il me plaisait pas mal ainsi. Aujourd’hui, il avait été encore mieux préparé. En première manche, je suis tout de suite parvenu à  faire le trou pour l’emporter tandis qu’en seconde manche, je suis remonté de la dixième place pour terminer avec vingt-cinq secondes d’avance. Je suis maintenant excité à  l’îdée de rouler sur un autre circuit au Brésil.”

Tommy Searle (2ème): “Je suis bien sorti de la grille en première manche mais un pilote devant moi a glissé dans le premier virage et il a fallu que je freine. J’ai rapidement eu les leaders en vue mais il y avait tellement de pilotes locaux qui roulaient lentement qu’au bout de dix minutes, on leur prenait déjà  un tour. Dans la deuxième manche, j’ai commis une erreur et je suis tombé dans le premier tour alors que j’étais en deuxième position. J’ai la vitesse pour gagner mais Jeffrey est vraiment trop fort pour moi si les choses ne changent pas. Ma condition physique est bonne et je n’ai pas arrêter de pousser car je savais que les autres pilotes ne pourraient pas garder leur vitesse.”

Jeremy van Horebeek (3ème): “J’ai réussi deux holeshots et la moto était formidable mais j’ai dà» céder ma deuxième place dans les deux manches. J’ai poussé très fort au début mais j’ai dà» en payer le prix à  la fin. Entre les deux manches, je ne me suis pas senti très bien. Il s’agissait sans doute de l’effet combiné de la chaleur avec l’altitude en même temps qu’une alimentation différente.”

Joël Roelants (4ème): “Je suis vraiment content d’avoir terminé quatrième dans la seconde manche et si je n’étais pas tombé dans la première manche, j’aurais également été quatrième. Je n’ai pas roulé à  mon niveau ce week-end suite à  mon accident en Italie il y a deux semaines. J’ai dà» rester dans une chambre noire pendant cinq jours et encore maintenant, pendant les courses, je dois me dire ‘concentre-toi, concentre-toi’. En temps normal, je n’aurais été content de ma quatrième place mais compte tenu des circonstances…”

Christophe Charlier (5ème): “Je suis satisfait de mon week-end. J’ai mal débuté mais je voulais ne pas avoir fait tout ce chemin depuis l’Europe pour rien. Finalement, je suis content de ma performance et de mon résultat. Le team a très bien travaillé et cela n’a pas été un week-end facile pour nous. On a fait du bon boulot.”

Jordi Tixier (6ème): “Je suis content de mon week-end. En effet, j’ai effectué deux bons départs et j’ai été quatrième dans la première manche pratiquement toute la course jusqu’à  ce que je me fasse dépasser dans le dernier virage. J’étais évidemment un peu déçu. Je roulais bien aussi dans la seconde manche jusqu’à  ce que je tombe en me battant avec Roelants. La moto avait perdu de la puissance dans l’aventure et il a bien fallu que je me contente de ma place.” 

Vos commentaires

Plus de motocross