Enduro – ISDE 2012 – Allemagne | ISDE 2012: la France rafle tout, les Belges souffrent

Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

On peut maintenant affirmer, au terme que ces 87ème ISDE, que l’épreuve allemande restera comme l’une des éditions les plus difficiles qu’aient connues les Six Days. Les 392 rescapés des 6 jours de course ne nous contrediront pas. Des spéciales très longues et très techniques, voire dangereuses parfois, des temps en liaison assez serrés, une météo capricieuse surtout la nuit de mercredi à  jeudi où la pluie n’a pas cessé, il n’en fallait pas plus pour laisser quelque 83 coureurs sur le carreau.

Sur le plan sportif, la France, victorieuse des 3 dernières éditions des ISDE, arrivait dans le district de Chemnitz en grand favori mais personne n’imaginait qu’elle allait écraser la concurrence à  un tel point. Les 4 pilotes français Nambotin, Méo, Aubert et Rennet monopolisaient en effet les 4 premières places au classement scratch durant presque 6 jours de course, contraignant les équipes australienne et italienne à  se contenter des accessits.

Du côté féminin, une Ludivine Puy impériale pour sa dernière saison en élite, ramenait facilement la victoire avec ses coéquipières Blandine Dufrêne et Audrey Rossat. Pour l’équipe Junior, la tà¢che s’annonçait plus difficile. Dés le lundi, Kevin Rohmer se blessait grièvement et Mathias Bellino perdait de nombreuses minutes en tombant en panne dans une spéciale. Mais c’était sans compter sur un trio Bellino-Joly-Queyreyre en grande forme pour remonter un à  un leurs adversaires et empocher la victoire.

Ennuis mécaniques pour Martiny, chute pour Bailleux

Du côté belge, la semaine avait pourtant bien débuté. Aux portes du top-10 après 2 jours de course, la troisième journée, annoncée comme la plus difficile, s’est avérée fatale pour notre équipe Trophy. Tout d’abord, la Husqvarna de Jérôme Martiny décidait de ne plus démarrer à  la sortie d’un CH (problème électrique). Ensuite, c’est Bertrand Bailleux qui chutait lourdement, se blessant à  l’épaule. S’il put achever la journée malgré 19 minutes de pénalité, il lui était impossible de repartir le lendemain, son épaule le faisant trop souffrir. Avec 2 abandons consécutifs, c’en était terminé des espoirs de résultats pour notre équipe Trophy.

Il restait donc à  nos 4 rescapés à  viser un résultat individuel. Même si l’on pouvait encore en attendre un peu plus de nos 2 fers de lance Jeff Goblet et Cédric Cremer, ils réalisaient une course appréciable aux alentours de la 50ème place au scratch se livrant un duel belgo-belge à  coup de secondes (sur plus de 5heures de chrono!).

Si nos 2 compatriotes manquent encore de puissance pour jouer les avant-postes, la vitesse était pourtant au rendez-vous: Cédric Cremer réalisait un 8ème temps scratch le 3ème jour puis un 10ème temps scratch le 4ème jour.  Jeff Goblet allait faire mieux encore en réalisant le 5ème temps absolu dans cette même spéciale!

Cédric Cremer aura néanmoins tout perdu le 5ème jour. Arrachant son pause-pied à  la réception d’un double saut, il chuta lourdement. S’il se releva assez étourdi, il n’était heureusement pas blessé. Mais, il dà» achever les 5ème et 6ème journées sur un seul pose-pied !

L’officiel Husaberg Wim Vanderheyden et Bob Van Looveren ont réalisé une semaine régulière mais perdaient trop de temps dans la longue spéciale en ligne du lundi et du mardi. Ils décrochent néanmoins tous les 2 une médaille d’argent à  5/6 minutes seulement de l’or tant convoitée.

Beau comportement pour l’équipe Junior

Nos 4 jeunes compatriotes engagés au classement Junior (Andrew Leloup, Nicolas Charlier, Yohan Peffer et Quentin Monfort) ont montré énormément de maturité et de professionnalisme durant toute la semaine, ramenant tous les 4 une médaille d’argent.

Un véritable esprit d’équipe inculqué par leur manager, Mickaël Despontin qui les avait d’ailleurs emmenés en stage de préparation quelques semaines plus tôt dans le sud de la France. Une préparation qui a payé puisque la Belgique a inscrit en Allemagne son nom pour la première fois au palmarès du classement Junior des ISDE.

Notons enfin qu’en classement individuel, Philippe Rorive et son fils Maxime, ainsi que Pierre Schmit ont tous les 3 rallié l’arrivée et ramènent ainsi une médaille de bronze.

Texte: Jérémie Fraselle | Photos: Macserge

Résultats

E1

1.MEO Antoine KTM; 2.REMES Eero KTM; 3.THAIN Rodrig HONDA; 4.MILNER Daniel YAMAHA; 5.SANTOLINO Lorenzo HUSQVARNA;…45.CHARLIER Nicolas KTM;…47. PFEFFER Johan KTM;…

E2

1.RENET Pierre-Alexandre HUSABERG; 2.AUBERT Johnny KTM; 3 SALVINI Alex HUSQVARNA; 4.PHILLIPS Matthew YAMAHA;5.CERVANTES Ivan GAS-GAS;… 19. GOBLET Jean-François YAMAHA;… 28. CREMER Cédric KTM;…51 VAN LOOVEREN Rob HUSABERG;…59.LELOUP Andrew KTM;… 67.MONFORT Quentin KTM;…

E3

1.NAMBOTIN Christophe KTM; 2.PRICE Toby KTM; 3.LJUNGGREN Joakim HUSABERG; 4.LEOK Aigar TM; 5.KEHR Marcus KTM;…27.VANDERHEYDEN Wim Husaberg;

Vos commentaires

Plus d’enduro

  • Victoire du team DAM Racing KTM sur les 20 Heures de Compiègne

    Victoire du team DAM Racing KTM sur les 20 Heures de Compiègne

    Organisées au profit du Téléthon, les 20 heures de Compiègne, en France, accueillent chaque année pas mal de concurrents belges. Cette année encore, nos compatriotes ont joué les premiers rôles …
  • Vidéo : interview Erik Willems

    Vidéo : interview Erik Willems

    Yves Utens interroge Erik Willems au terme d’une manche de championnat de Belgique d’enduro à Dinant durant laquelle le pilote Husqvarna a été le seul à pouvoir maintenir Antoine Magain …
  • Antoine Magain : “Je ne suis pas encore à 100%”

    Antoine Magain : “Je ne suis pas encore à 100%”

    De retour de blessure, Antoine Magain vient de remporter les deux dernières épreuves disputées dans le cadre du championnat de Belgique, à Verdun puis à Dinant. L’officiel Sherco n’est pas …
  • Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    Antoine Magain devant Erik Willems à Dinant

    L’avant-dernière épreuve du championnat de Belgique d’enduro se disputait ce dimanche à Dinant. Un parcours plus court que d’habitude, deux spéciales par tour seulement au lieux de 3 les années …