Interview Jérémy Van Horebeek

Jérémy Van Horebeek: “Heureux de rouler enfin en Belgique !”

Jérémy Van Horebeek: “Heureux de rouler enfin en Belgique !”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Jérémy Van Horebeek a signé un début de saison remarqué. Tout d’abord en championnat d’Italie, où il s’est offert un titre national MX1 puis, évidemment, en championnat MXGP. Après les 3 premiers GP de la saison, l’officiel Yamaha occupe la 3ème place du classement provisoire, derrière le Français Gautier Paulin et l’intouchable Italien Antonio Cairoli. Le Brabançon a indéniablement le vent en poupe! Avant de défendre son rang mondial dès le week-end prochain en Italie, c’est sur le championnat de Belgique que se focalise ce week-end son attention. Il sera au départ de l’épreuve d’ouverture du championnat ce dimanche avec de sérieuses ambitions sportives. Mais aussi avec l’envie d’assurer le spectacle dans un championnat de Belgique qui lui tient à coeur.

Jérémy, la saison a vraiment bien débuté pour toi !

Jérémy Van Horebeek: “Oui, c’est vraiment incroyable la manière dont les choses se passent pour moi actuellement ! Je suis très heureux de mes premières courses de la saison. Être en 3ème position du classement provisoire du championnat MXGP après les 3 premiers GP, je n’osais pas l’espérer. Mais tout va bien pour le moment, je suis dans une dynamique positive. Avec le team, nous travaillons beaucoup et nous allons dans la bonne direction. Je ne peux qu’espérer que cela continue comme cela !”

Jérémy ne regrette pas d'avoir choisi Yamaha !

Jérémy ne regrette pas d’avoir choisi Yamaha !


Yamaha, un choix facile ?

Jérémy Van Horebeek: “Non, pas du tout ! La moto a la réputation dans le paddock d’être une machine à laquelle il n’est pas facile de s’adapter et j’ai donc longtemps hésité avant de signer. Avec mon père, nous avons énormément discuté mais nous avons finalement voulu prendre le risque. Et nous avons bien fait ! Le team est très professionnel, ils travaillent énormément et font le maximum pour moi. Dès les premières courses en championnat d’Italie cet hiver, la collaboration s’est avérée excellente. D’ailleurs, nous étions là-bas pour effectuer du développement sur la moto mais cela ne nous a pas empêchés d’y signer de bons résultats…”

Dimanche, ce sera ta première course en Belgique cette saison. Heureux de rouler enfin “à la maison”?

Jérémy Van Horebeek: “C’est clair que cela fait plaisir de pouvoir enfin rouler en Belgique! Les GP lointains, les voyages qui vont avec, c’est très sympa mais c’est aussi contraignant et fatigant à la longue. Je suis très heureux de pouvoir enfin rouler devant devant mes supporters dimanche. Ce sera la première fois cette année qu’ils pourront me voir rouler !”

Jérémy est actuellement le premier Belge au classement provisoire du championnat MXGP.

Jérémy est actuellement le premier Belge au classement provisoire du championnat MXGP.


Tu es actuellement le premier Belge au classement provisoire MXGP, devant Clément Desalle. Considères-tu arriver à Mons en favori ?

Jérémy Van Horebeek: “Je ne veux pas me mettre dans la peau d’un favori. C’est clair, je me sens super bien pour le moment mais j’aurai à Mons de sérieux adversaires et une course n’est jamais gagnée d’avance ! On verra dimanche comment les choses se passent !”

Lorsqu’on est l’un des pilotes les plus en vue du championnat MXGP, un titre de champion de Belgique revêt-il encore la même importance ?

Jérémy Van Horebeek: “Pour le team, il est évident que la priorité absolue va au championnat MXGP. C’est leur objectif principal, il est donc normal que toute leur attention soit focalisée là-dessus. De mon côté, je me dois donc également de rester concentré au maximum sur le championnat MXGP. Mais j’aime rouler en Belgique et je trouve que c’est important de rouler dans son championnat national. Le championnat a besoin de notre soutien et je suis heureux de pouvoir lui donner un petit coup de pouce ! C’est évidemment aussi important pour les supporters. Sur le plan sportif, je ne peux pas prendre de risques inconsidérés sur le championnat de Belgique mais c’est clair que je vais faire le maximum pour gagner malgré tout !”

Interview: Olivier Evrard

Vos commentaires

Plus de motocross

  • Lommel : les pilotes engagés dans les classes EMX et WMX

    Lommel : les pilotes engagés dans les classes EMX et WMX

    En marge des classes mondiales MX2 et MXGP, les championnats EMX250, EMX2T et WMX (mondial féminin) se poursuivront également dans le sable de Lommel ce week-end. Avec pas moins de …
  • MXGP à Lommel : les classements du GP en direct

    MXGP à Lommel : les classements du GP en direct

    Suivez chaque manche du championnat MXGP en live ! Timing et classements en direct, horaires complets du week-end, … tout ce qu’il faut pour suivre un GP en ligne sur …
  • Veste Softshell 24MX avec manches amovibles

    Veste Softshell 24MX avec manches amovibles

    La veste softshell 24MX Team est un vêtement polyvalent qui peut être rapidement et facilement converti en gilet. La matière polyester résistante au vent et à l’eau, la doublure confortable, …
  • Le championnat MXGP n’ira pas en Finlande cette année

    Le championnat MXGP n’ira pas en Finlande cette année

    Infront Moto Racing a annoncé ce jeudi que le GP de Finlande, programmé les 21 et 22 août prochains, n’aurait finalement pas lieu. Les organisateurs reprogrammeront leur épreuve en 2022. …