Sevlievo: les réactions des pilotes

Sevlievo: les réactions des pilotes
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

La pluie était tombée en abondance dans les jours qui ont précédé le GP de Bulgarie et, comble de malchance, il a encore plu avant la seconde manche des MXGP. Si on ajoute à cela toutes les courses qui avaient eu lieu en dehors du GP proprement dit, on ne s’étonnera pas que le circuit, habituellement dur et mono-trajectoire, était glissant et rempli d’ornières. A la notable exception de Clément Desalle, cela n’a pas trop affecté les pilotes, certains affirmant même qu’il s’agissait là d’un véritable circuit de motocross. Voilà qui va rassurer nombre d’organisateurs qui se sentent obligés de construire de véritables billards, persuadés qu’autrement, ils seront voués aux gémonies.

En MXGP, Antonio Cairoli a pris sa revanche sur l’humiliation subie la semaine dernière à Trentino. Gautier Paulin est à nouveau sur le podium tandis qu’un trio belge composé de Van Horebeek, Desalle et Strijbos clôture le top-cinq. Au classement provisoire, Antonio Cairoli compte vingt-huit points d’avance sur Desalle et Van Horebeek. Voilà qui pourrait nous donner un match dans le match très intéressant voire passionnant entre les Belges si Cairoli devait prendre le large au classement provisoire.

En MX2, Jeffrey Herlings a remporté cette fois les deux manches et semble ainsi renouer avec de vieilles habitudes sauf si, à l’exception des courses se déroulant dans le sable, des pilotes comme Tonus et Coldenhoff parviennent à garder la motivation qui est la leur aujourd’hui.

Rendez-vous dans quinze jours à Valkenswaard.

MXGP

Antonio Cairoli (1er): “Je suis heureux d’avoir gagné en Bulgarie. La dernière fois que je l’avais emporté ici, c’était en 2007. Je suis aussi content d’avoir engrangé de bons points après ceux que nous avions perdus en Italie; c’est bon pour le championnat. Le circuit était vraiment très glissant lors de la deuxième manche et il a fallu que nous trouvions d’autres trajectoires. En effet, les deux manches se sont déroulées dans des conditions complètement différentes et ce n’est vraiment pas habituel de voir ça lors d’un GP.’’

Antonio Cairoli: sa dernière victoire à Sevlievo remontait à 2007

Antonio Cairoli: sa dernière victoire à Sevlievo remontait à 2007

Gautier Paulin (2ème): ‘’ Nous avons eu un vrai terrain de motocross ce week-end et c’était vraiment super. J’ai vraiment adoré prendre les virages gaz à fond. Aujourd’hui, les conditions étaient différentes mais les organisateurs ont fait du bon boulot en retravaillant le circuit. J’étais deuxième lors du départ de la première manche mais j’ai immédiatement dépassé Cairoli dans un virage et j’ai ensuite contrôlé mes adversaires en réalisant le meilleur tour puis en l’emportant. La deuxième manche était différente avec la pluie qui tombait. Mon départ n’a pas été mauvais mais pas aussi bon que lors de la première manche. Je roulais en quatrième position et c’était important d’obtenir à nouveau un podium. Je vais maintenant partir pour la Belgique afin de m’entraîner dans le sable avant le GP des Pays-Bas.’’

Gautier Paulin: il a apprécié le terrain à Sevlievo

Gautier Paulin: il a apprécié le terrain à Sevlievo

Jeremy Van Horebeek (3ème): “Ce n’est pas mon circuit favori et je n’étais jamais monté sur un podium ici de sorte que je suis très content de mon résultat. J’ai été à la peine tout le week-end car je ne me sentais pas à l’aise. Heureusement, avec le team, nous avons super bien réglé la moto, ce qui a rendu les choses plus faciles. Nous devons encore travailler les départs car ceux-ci doivent être meilleurs si nous voulons gagner des courses. Dans la seconde manche, il n’y avait pas tellement de boue et si le circuit était glissant, c’était parce qu’il était très dur en dessous. J’ai roulé comme un pilote d’enduro! En effet, rouler de façon coulée en étant souvent debout sur les pose-pieds, cela aidait. Quatre podiums en quatre GP et Valkenswaard qui arrive et qui se trouve pratiquement dans mon jardin, c’est bien. J’adore rouler dans le sable et j’ai travaillé énormément ce type de pilotage durant l’hiver car je trouvais que j’étais un peu moins à l’aise sur ce type de terrain avec une MX1. Maintenant, ça va et je suis impatient d’être à Valkenswaard.’’

Jeremy Van Horebeek: il tient la grande forme

Jeremy Van Horebeek: il tient la grande forme

Clément Desalle (4ème): “Je ne pense pas que les conditions dans lesquelles se trouvait le circuit étaient acceptables. Il y a eu énormément d’épreuves disputées ici durant le week-end. Voir le circuit, c’est une chose mais rouler dessus, c’en est une autre. Je suis vraiment peiné à ce sujet. Je suis parvenu à terminer quatrième mais je ne me suis jamais senti à l’aise. Quand je ne suis pas en confiance, cela se remarque à ma façon de piloter et à mes résultats. La pluie dans la seconde manche a servi à ralentir la vitesse. J’ai réussi un bon départ; j’étais en seconde position et je roulais calmement mais je suis tombé et j’ai perdu du temps. Nous devons analyser la manière dont nous roulons dans de telles conditions mais d’ores et déjà, on peut constater un point positif, ce sont les départs. je me suis en effet retrouvé à chaque fois dans le top-trois.’’

Clément Desalle: il n'a pas du tout apprécié le circuit de Sevlievo

Clément Desalle: il n’a pas du tout apprécié le circuit de Sevlievo

Kevin Strijbos (5ème): “Je ne suis pas content de me retrouver dans le top-cinq. Je roulais bien ce week-end. J’ai mis Van Horebeek sous pression durant toute la première manche et il a fini par tomber, ce qui m’a permis de prendre la troisième place. Il a commencé à pleuvoir avant le départ de la deuxième manche mais cela ne me dérangeait pas car je suis bon dans la boue. C’est vrai que le circuit était piègeux en ce qui concerne les dépassements et comme beaucoup de pilotes, j’ai connu des problèmes avec mes lunettes. Alors qu’il restait trois tours à parcourir, je suis rentré en changer puis je suis presque parvenu à dépasser Paulin sur la fin. Sur l’ensemble du GP, j’aurais dû monter sur le podium avec la vitesse que j’avais. Les choses n’ont pas marché comme je l’espérais et c’est ça qui me déçoit. Je pense qu’en ce qui concerne l’état du circuit, cela fait partie de la course. Nous demandons toujours des ornières et des trajectoires multiples. Nous avions tout ce qu’il fallait ce week-end! Je ne crois pas que les pilotes doivent trop se plaindre car le circuit n’était pas dangereux. Il fallait simplement choisir la bonne trajectoire.’’

Kevin Strijbos (en plein debriefing avec Joël Smets): il pense qu'il méritait un podium

Kevin Strijbos (en plein debriefing avec Joël Smets): il pense qu’il méritait un podium

Tyla Rattray (6ème): “Je suis vraiment satisfait de la manière avec laquelle les choses se sont déroulées ce week-end. je crois que j’ai effectué un pas dans la bonne direction. La première manche s’est vraiment bien déroulée. Je n’ai pas réalisé le départ escompté mais je suis parvenu à bien remonter au fur et à mesure de la course. Il a beaucoup plu lors de la deuxième manche, ce qui a fait que c’était un peu une loterie mais je me suis malgré tout bien amusé. J’ai trouvé de bonnes trajectoires, j’ai évité les chutes et j’ai terminé sixième. Dans l’ensemble, je suis satisfait de mes résultats. Tout cela va m’aider à retrouver toute ma confiance.’’

Tyla Rattray (18): il s'est bien plu à Sevlievo

Tyla Rattray (28): il s’est bien plu à Sevlievo

Max Nagl (9ème): »Samedi, tout s’est vraiment bien passé car le circuit comportait des ornières profondes et j’aime ça. Je suis arrivé aujourd’hui avec un bon feeling et, dans la première manche, malgré un mauvais départ, je suis parvenu à occuper la cinquième place. Malheureusement, dès le premier tour, Steven Frossard a chuté dans une ornière et je n’ai pas pu l’éviter. Nos motos se sont retrouvées entremêlées. Par la suite, je me suis à nouveau retrouvé bloqué à cause d’une chute. Ceci dit, mon pilotage était bon et j’ai dépassé de nombreux pilotes pour remonter à la dixième place. Dans la deuxième manche qui s’est courue sous la pluie, j’ai réalisé un meilleur départ mais Shaun Simpson a chuté devant moi dans une profonde ornière peu après la ligne d’arrivée et je suis à nouveau resté bloqué. Quand je suis reparti, j’étais pratiquement dernier. Ce n’était pas fini puisque dans le dernier tour, un pilote a pris trop large et m’a envoyé en dehors du circuit. Heureusement, je n’ai pas été blessé. C’est la première fois que je reste bloqué quatre fois en deux manches suite à l’accident d’un autre. Il n’y a malheureusement rien qu’on puisse y faire; il faut attendre qu’on dégage les motos avant de repartir. C’était une journée pénible pour nous aujourd’hui mais il s’agit de pure malchance.’’

+

Max Nagl: une malchance insigne à Sevlievo

Max Nagl: une malchance insigne à Sevlievo

Rui Goncalves (10ème): “Je n’étais pas content samedi car je me suis fait mal au dos et à la jambe droite lors du premier entraînement. Sur un des sauts, je suis passé d’une ornière à l’autre et bien que j’aie évité la chute, l’atterrissage a été très violent. Je me suis froissé un muscle dans l’aventure. Je n’ai pas pu rouler à mon meilleur niveau aujourd’hui car j’étais tendu et j’essayais de me protéger le dos. Je savais que la course serait dure et je voulais sauver un maximum de points. C’est ainsi que dans la première manche, j’ai terminé treizième sans bien rouler. Dans la seconde manche, j‘étais bon dernier mais j’ai ensuite roulé calmement et je suis parvenu à remonter à la neuvième place, ce qui me satisfaisait. Il faut bien que j’accepte ce résultat et que je me refasse une santé cette semaine avant de me préparer pour Valkenswaard. J’aime bien le sable et je vais faire en sorte qu’à l’avenir, je figure régulièrement dans le top-dix.’’

Rui Goncalves: serein et même philosophe

Rui Goncalves: serein et même philosophe

MX2

Jeffrey Herlings (1er): « J’essaie de riposter après ma blessure. Nous avons remporté quatre GP sur quatre cette année et nous ne sommes qu’à quatre points du leader du classement provisoire. On va donc continuer à attaquer. Dans la première manche, j’ai eu des crampes aux bras mais par la suite, ça s’est arrangé. Le circuit était difficile pour moi aujourd’hui. Je n’ai pas l’habitude de telles conditions et spécialement de la pluie mais nous avons montré que mêmes dans de telles conditions, nous pouvons gagner.’’

Jeffrey Herlings: il devrait logiquement s'emparer de la plaque rouge à Valkenswaard

Jeffrey Herlings: il devrait logiquement s’emparer de la plaque rouge à Valkenswaard

Arnaud Tonus (2ème): “Cela a été un bon GP en ce qui me concerne. Déjà samedi, j’avais réalisé un bon résultat dans la manche qualificative et je m’amusais bien sur la moto. J’ai été déçu par ma petite chute en première manche alors que j’étais leader mais c’était agréable de voir que je peux me battre avec Jeffrey. J’ai énormément appris lors de cette manche. dans la seconde manche, j’ai tout donné pour rat trapper Herlings; nous n’étions pas loin de l’autre mais j’ai commis quelques petites erreurs et il l’a emporté. Deux fois second, c’est un bon résultat et je suis toujours en possession de la plaque rouge de leader au classement provisoire. Je vais maintenant m’entraîner dans le sable. J’aime bien rouler là-bas (à Valkenswaard, NDLR) et je vais me rendre en Hollande avec la ferme intention de remporter le GP.’’

Arnaud Tonus: il veut gagner le GP des Pays-Bas!

Arnaud Tonus: il veut gagner le GP des Pays-Bas!

Jordi Tixier (3ème): “Cela n’a pas mal aujourd’hui. J’ai effectué deux bons départs et j’ai eu un bon rythme en permanence. La deuxième manche a été plus pénible car j’ai dû me débarrasser de mes lunettes après trois ou quatre tours car il y avait de l’eau dedans. Ce n’a pas été facile de revenir sur Ferrandis mais j’ai trouvé la bonne trajectoire pour le dépasser et pour m’emparer ainsi de la troisième place.”

Jordi Tixier: il est satisfait de son week-end bulgare

Jordi Tixier: il est satisfait de son week-end bulgare

Dylan Ferrandis (4ème): “Cela a été un bon week-end pour moi. Je sais que je ne suis jamais aussi rapide que les top pilotes sur ce genre de circuit mais être deux fois quatrième, ce n’est pas si mal. Lors de la première manche, je me battais pour la tête de la course mais Herlings a entrepris une manoeuvre agressive et j’ai perdu mon rythme. J’étais en troisième position dans la seconde manche mais j’ai commis quelques petites erreurs et Tixier m’a dépassé de sorte que j’ai raté le podium. Le circuit était bien préparé mais nous n’avons pas l’habitude d’avoir à escalader et à descendre des côtes aussi grandes.’’

Dylan Ferrandis: il a été impressionné par les longues montées et descentes de Sevlievo

Dylan Ferrandis: il a été impressionné par les longues montées et descentes de Sevlievo

Romain Febvre (5ème): “Je suis satisfait de mon week-end mais en même temps, j’espérais obtenir un meilleur résultat. Réussir à chaque fois le holeshot, c’est bien mais je suis également frustré d’avoir raté le podium parce que ma vitesse était vraiment bonne. Je roulais fort dans la deuxième manche et j’ai tenu la troisième place durant la majeure partie de la course jusqu’à ce que je sois victime d’une petite chute et que je perde ma place. Cinquième au classement général, cela représente des bons points pour le championnat mais je veux remonter sur le podium.’’

Romain Febvre: les podiums lui manquent déjà!

Romain Febvre: les podiums lui manquent déjà!

Petar Petrov (6ème): “C’était finalement un bon week-end et c’est encore mieux quand cela a lieu devant mes supporters. D’habitude, je roule mal ici mais cette année, c’était vraiment bon! Le circuit était vraiment différent de celui qu’on a connu les années précédentes. Avant, c’était rapide et très large tout le temps alors que cette année, il y avait des ornières profondes et on pouvait faire la différence. Dans la première manche, je suis tombé après quelques virages et je me suis retrouvé bon dernier. Je me suis alors mis la tête dans le guidon et j’ai attaqué autant que j’ai pu. Ma vitesse était bonne et et j’ai apprécié la course. Le public était fantastique! Ils me supportaient tellement bruyamment que cela me poussait encore plus vers l’avant! J’ai terminé huitième et j’ai été un des plus rapides sur le circuit. Dans la seconde manche, mon départ a été meilleur. Le circuit était piègeux avec la pluie et je n’ai pas pris trop de risques. J’ai terminé sixième après m’être bien battu avec Coldenhoff. Je suis soulagé d’avoir pu terminer deux courses et cela me donne confiance avant de me rendre à Valkenswaard, un circuit que j’affectionne.’’

Petar Petrov: excellent résultat devant ses supporters!

Petar Petrov: excellent résultat devant ses supporters!

Glenn Coldenhoff (7ème): “C’était vraiment dur! Le circuit était très difficile et il a fallu que je me batte tout le week-end. Dans la première manche, j’ai tout donné mais je n’ai terminé que septième. Ce n’était pas bon et j’étais déçu, même si j’avais fait le maximum. La seconde manche s’est mieux déroulée mais elle n’a malgré tout pas été comme elle aurait dû être. J’ai dépassé Ferrandis puis j’ai été coincé dans une ornière. J’ai tiré sur mon levier de vitesse et j’ai enclenché le point mort. Cela m’a pris du temps pour me remettre en route. Je suis évidemment déçu mais ce sera bientôt ‘mon’ GP dans quinze jours à Valkenswaard et je ferai tout pour me racheter. J’ai deux semaines d’entraînement devant moi maintenant ainsi que deux manches à courir la semaine prochaine afin d’avoir des km dans les jambes mais nous ferons ce qu’il faut pour arriver bien préparés à Valkenswaard.’’

 

Glen Coldenhoff: prendra-t-il sa revanche à Valkenswaard?

Glen Coldenhoff: prendra-t-il sa revanche à Valkenswaard?

Aleksandr Tonkov (9ème): “Je n’ai pas eu de chance lors du premier tour de chaque manche. Dans la première manche, j’ai été éjecté dans le premier virage et il a fallu que je me batte pour remonter jusqu’à la dixième place. Dans la deuxième manche, je me suis fait prendre dans un accident survenu dans le premier virage et j’ai été pratiquement le dernier à repartir. J’ai ensuite poussé fort pour terminer neuvième. Je sais que ma vitesse est bonne et que ma condition physique est solide. J’ai juste besoin d’un peu de chance pour que les choses se mettent bien en place.’’

Aleksandr Tonkov: il a la vitesse et, selon lui, le reste suivra

Aleksandr Tonkov: il a la vitesse et la condition physique et, selon lui, le reste suivra

Jeremy Seewer (10ème): “Ce n’était pas trop mal aujourd’hui; dans la première manche, je termine neuvième et dans la seconde, dixième. Ma vitesse était bonne mais mes départs n’étaient pas terribles. J’ai été poussé vers l’extérieur dans le premier virage lors de la première manche puis j’ai été carrément mis par terre dans la seconde manche! Lors de la première manche, je suis bien remonté avec à la clé une bagarre avec Anstie. J’étais vraiment satisfait de ma condition physique. Dans la seconde manche, j’ai fait ce que je pouvais à partir de l’arrière du peloton et mon rythme était vraiment bon. Malgré le fait que j’ai été un peu malchanceux, je vais essayer de soigner mes départs. Je crois qu’un des problèmes à Sevlievo, c’était qu’il y avait de la boue juste après la grille et la seule manière d’éviter cette boue, c’était de se placer à droite, tout à l’extérieur, ce que je ne voulais pas faire. Ceci dit, je suis content de ma vitesse et c’est le plus important.’’

 

Jeremy Seewer: lui aussi, il a la vitesse!

Jeremy Seewer: lui aussi, il a la vitesse!

Julien Lieber (14ème): “Une journée difficile mais je me rapproche du top-dix. je n’ai pas eu beaucoup de chance aujourd’hui et dans la seconde manche, j’ai eu l’impression que j’avais la moitié des pilotes était sur moi dans le premier virage! Dans les deux manches, j’ai dû remonter en poussant aussi fort que je le pouvais. Les résultats ne sont pas bons mais je fais ce que je peux pour acquérir de la confiance et me sentir mieux.’’

 

Julien Lieber: il se rapproche du top-dix

Julien Lieber: il se rapproche du top-dix

Vos commentaires

Plus de motocross