Motocross MXGP

Julien Lieber et Valentin Guillod en bleu

Julien Lieber et Valentin Guillod en bleu
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Avec le départ du team Bike it Dixon vers Kawasaki, l’interruption du développement de la 250 YZ-F chez Rinaldi ou encore une stratégie axée sur les jeunes chez Kemea, Yamaha se devait de retrouver un représentant de premier ordre pour faire briller ses couleurs dans la catégorie MX2. C’est l’équipe de notre compatriote Tim Mathys, le team Standing Construct, qui a été choisi par les Japonais. Ce qui signifie que c’est au guidon d’une 250 YZ-F que rouleront désormais notre jeune compatriote Julien Lieber et son coéquipier Valentin Guillod.

Après avoir porté les couleurs de Suzuki puis de KTM, voilà donc le team Standing Construct qui entre dans un nouveau chapitre de son histoire. “Yamaha cherchait un team concentré à 100% sur le MX2 et prêt à faire de la 250 YZ-F une machine au niveau comparable à celui de la KTM”, confie Tim Mathys. “Bien sûr, ils veulent voir une Yamaha dans le top-5 l’an prochain et voir des gens prêts à se battre pour faire mieux encore. C’est aussi notre but !”

“J’étais heureux de passer de Suzuki à KTM en 2014 car beaucoup de promesses n’avaient pas été tenues chez Suzuki mais nous n’étions chez KTM qu’un team satellite, ce qui signifie évidemment que nous restions toujours un cran en-dessous des teams officiels”, continue Mathys. “C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons commencé à travailler nous-mêmes sur les machines. Je dois dire que les résultats obtenus étaient satisfaisants car nous avions une bonne base de chez KTM et nous parvenions à l’améliorer. Nous continuerons à travailler dans le même sens avec Yamaha mais, à présent que nous sommes plus officiels, plus “factory”, cela signifie aussi que nous pourrons bénéficier d’un support plus rapproché de la part de la marque. C’est primordial car disputer une saison à un bon niveau en MX2 est extrêmement coûteux.”

Profiter de l’expérience acquise aux USA

Standind Construct envisage une collaboration avec Yamaha aux USA afin de profiter des efforts consentis cette saison par un team comme Star Racing, dont la machine confiée à Jérémy Martin était clairement un cran au-dessus du lot sur les circuits US l’été dernier.

Après avoir mis un terme à son contrat avec Suzuki avant le GP de Lommel, Julien Lieber était réapparu sur les deux derniers GP de la saison au guidon d’une machine du team Standing Construct. Avec son coéquipier Valentin Guillod, Julien est attendu la saison prochaine pour marquer la catégorie MX2 de son empreinte. “Je suis là pour obtenir des résultats, c’est ma seule source de satisfaction”, poursuit Mathys. “Si j’étais là pour l’argent, je ne ferais pas tout ce que je fais. Je travaille très dur toute la semaine pour faire fonctionner ma société de construction. Le week-end, je suis là pour profiter de la course et voir mes pilotes se battre dans le top-5. Gagner de l’argent avec le motocross mais voir mes pilotes rouler pour la 13ème place ne m’intéresse pas !”

Vos commentaires

Plus de motocross