Motocross MXGP

Max Nagl, un prétendant supplémentaire au titre ?

Max Nagl, un prétendant supplémentaire au titre ?
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Après son deuxième GP victorieux cette saison, on peut se poser la question de savoir si Max Nagl n’est pas en train de se révéler comme un candidat sérieux au titre de champion du monde 2015. Au cours de ces deniers mois, le pilote allemand n’arrêtait de raconter combien ti était heureux de faire partie du team Red Bull IceOne Husqvarna, le team appartenant au pilote finlandais de F1 Kimi Raikkonen et qui est basé en Belgique, et du travail effectué sur la FC450 qui lui a permis de maintenir une vitesse constante tout au long d’une manche.

Au Qatar, l’Allemand de vingt-sept ans avait remarquablement inauguré la saison en remportant les deux manches après chaque fois un passage en tête dès la fin du premier tour. Pour sa deuxième victoire, en Argentine, Nagl avait dû s’extraire du top-dix en dépassant des pilotes de la trempe de Ryan Villopoto, Tony Cairoli et Clément Desalle, ce qui était une performance d’un pilote évoluant à un haut niveau.

Il se pourrait que Nagl ait trouvé dans le team Red Bull IceOne Husqvarna une structure plus flexible et plus efficace pour abriter ses talents et lui donner la moto qu’il aime, sachant que Max est un amateur de gros couple et de moteur méchant. Il sait aussi qu’il doit absolument abandonner cette propension qu’il avait de se blesser s’il veut se battre pour la couronne mondiale.

104128_nagl_iceone-lifestyle-potrait-8

Nagl avait terminé vice-champion du monde en 2009 mais depuis, il a dû se battre avec un nombre incalculable de blessures et notamment avec, durant la saison 2011/2012, une blessure au dos qui avait mis sa carrière en péril. Tous ces éléments ont donné à Max Nagl la reputation d’un pilote fantastiquement rapide mais qui ne tient pas une saison. Cette année, le pilote allemand veut conjurer le sort et c’est comme cela qu’il déclarait au soir du GP d’argentine : » Cette année, je me sens mieux que jamais mais je sais que le championnat est long et la chose principale, c’est de ne pas se blesser. Cela ne dépend pas toujours de moi et j’espère que je ne me blesserai pas. Je travaille dur pendant la semaine pour encore améliorer mon rythme en course et je continuerai de cette façon. »

Vos commentaires

Plus de motocross