Gamme Michelin StarCross 5

Essai Michelin StarCross 5 : la nouvelle génération de pneus cross est là !

Essai Michelin StarCross 5 : la nouvelle génération de pneus cross est là !
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Michelin vient de présenter sa nouvelle gamme de pneus dédiés au motocross et au cross-country. Le manufacturier français compte bien franchir avec sa gamme StarCross 5 un nouveau cap sur le marché très concurrentiel du tout-terrain et du motocross en particulier en offrant aux pilotes les plus exigeants comme aux amateurs de tous les niveaux des pneus aux performances élevées et adaptés à toutes les conditions.

Le StarCross 5 se décline en 4 versions (Hard, Medium, Soft, Sable) et pas moins de 21 dimensions. Difficile de ne pas y trouver chaussure à son pied… La principale caractéristique de la gamme StarCross 5, c’est la carcasse inédite développée par le département R&D de la marque française. Fabriquée à base de matériaux d’une densité plus élevée et plus résistants que ce que l’on retrouvait sur les précédentes générations StarCross 3 et StarCross 4, la nouvelle carcasse est plus légère (de 300 à 700 grammes pour les pneus arrières et de 150 à 200 à l’avant) et permet ainsi d’obtenir des pneumatiques aux caractéristiques très séduisantes : motricité accrue en ligne-droite et comportement plus progressif en virage, possibilité de rouler avec des pressions plus élevées sans perte d’adhérence ou de confort, montage plus facile,… Voilà ce que nous promet la marque française, rien de moins !

graphe_sC5_michelin

Les dessins des crampons utilisés sur les différentes déclinaisons du StarCross 5 ont également été l’objet de beaucoup d’attention de la part des ingénieurs maison. Ils ont été étudiés pour maximiser l’aire de contact avec le sol et donc optimiser la motricité et le guidage, même dans les conditions les plus extrêmes.

graphe_sC5_michelin_crampons

Les modèles médium et soft ont été développés pour offrir une large plage d’utilisation et donc être extrêmement polyvalents. De quoi répondre aux attentes des pilotes soucieux d’avoir un pneu performant sur le plus grand nombre de surfaces possible. En cross-country, une discipline à laquelle Michelin a prêté également beaucoup d’attention dans son développement, c’est évidemment l’outil recherché étant donné que la nature du sol sur un circuit naturel est extrêmement variable. Il n’est pas rare de passer de parties rocheuses à d’autres parties très meubles en pleine forêt par exemple. Sans oublier que, même en motocross, un départ de course peut très bien s’effectuer sur une prairie et au fil des passages des pilotes devenir un champ de pierres destructeur de gomme. De même qu’une course peut débuter sur un terrain sec et se terminer dans la boue, ou inversement.

 

Le modèle Hard de la gamme StarCross 5

Le modèle Hard de la gamme StarCross 5

L’objectif majeur de Michelin dans le développement de sa gamme StarCross 5 a donc été d’offrir une plage d’utilisation la plus grande possible tout en préservant la durabilité de son produit.

graphe_sC5_michelin_sizes

Mise à l’épreuve

Sur le papier, un tableau plus que prometteur qu’il nous tardait de confirmer à l’épreuve de la piste. Quoi de mieux qu’une épreuve de cross-country pour tester le dernier arrivé dans la gamme Michelin ? Spécialiste belge incontesté de la discipline, vainqueur de nombreuses épreuves dont cette année des fameuses 12 Heures de la Chinelle et du désormais célèbre Honville Cross-Country, Thierry Klutz s’est prêté au jeu et a monté sur sa KTM 450 EXC le Michelin Starcross 5 Soft 90/100-21 à l’avant et un 120/90-18 à l’arrière pour les épreuves de Gouvy et de Bêche. Deux épreuves de 4 heures à 2 pilotes et 2 motos disputées sur des tracés aux textures de sol très variées. Un champ labouré avec pas mal de parties glissantes dû aux nombreuses pierres plates à Gouvy puis un site passant de parties extrêmement rapides sur un sol “béton” à des passages en sous-bois particulièrement meubles une semaine plus tard à Bêche. Notez que les deux épreuves ont été disputées avec le même train de pneus.

« Avant même de prendre le guidon, j’ai pu remarquer qu’il était bien plus facile de monter les pneus avec des mousses grâce à la souplesse de la carcasse », commente Klutz. « J’ai été surpris par le grip et la motricité du pneu arrière tant lors des freinages que des accélérations, en particulier sur la seconde épreuve alors que le pneu avait déjà roulé à Gouvy une semaine plus tôt.  Le pneu avant ne m’a jamais surpris négativement quelle que soient les conditions d’adhérence. Le grip est tout aussi étonnant. Je n’ai jamais été surpris par un décrochage, que la surface du sol soit dure ou meuble. Le guidage est excellent en toutes circonstances. »

MICHELINStarCross5_1

Des performances à la hauteur de ce qui avait été promis par Michelin qui répondent aussi aux attentes d’un pilote du niveau de Klutzy. Performances élevées ne riment-elles cependant pas nécessairement avec usure rapide ?

« La durabilité d’un pneu est un point important auquel j’accorde beaucoup d’importance », poursuit Thierry Klutz. « En effet, sur des épreuves d’endurance, performance rime souvent avec manque de longévité et nous sommes souvent contraints de faire des compromis. Avec le nouveau StarCross 5, le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai pu avoir la confirmation que la longévité est bel et bien de mise. Après environ 4 heures de course, les deux pneus sont encore tout à fait prêts à repartir pour une nouvelle épreuve car aucun crampon n’est arraché. Ils sont bien sûr un peu arrondis mais le niveau d’usure fait en sorte que ces pneus conviendront encore parfaitement à la plupart des pilotes.

La longévité est donc également de mise malgré la gamme Soft qui a été utilisée. C’est un point extrêmement positif car j’avoue qu’au vu du dessin assez “ouvert” des crampons, je n’imaginais pas du tout avoir un pneu arrière en si bon état après 4 heures de course dans de telles conditions. Le pneu avant étant pour sa part comme neuf. Les cales extérieures étant à peine arrondies », conclut un Klutzy enthousiaste.

La gamme Michelin StarCross 5 vient d’arriver chez votre concessionnaire,  n’hésitez pas à découvrir cette nouvelle génération de pneus tout-terrain par vous-même !

Vos commentaires

Plus de motocross