Motocross MXGP - News

Valentin Guillod complètement rétabli pour Loket

Valentin Guillod complètement rétabli pour Loket
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Valentin Guillod espère bien être complètement guéri pour le GP de la République Tchèque après s’être coupé à la main droite voici une dizaine de jours sur le circuit de Lommel lors d’un entraînement, coupure qui a nécessité la pose d’une vingtaine de points de suture.

« C’est vraiment râlant et je ne suis toujours pas certain de ce qui a pu causer cette vilaine blessure mais nous pensons qu’il doit s’agir du frein avant » a déclaré Guillod. » J’ai fait bien attention pour que la blessure ne s’infecte pas et je suis bien sûr resté quelques jours sans rouler. Je suis remonté sur la moto lors d’une compétition près de Genève ce dernier week-end et tout s’est bien passé. Ce qui a rendu les choses compliquées, c’est que c’est une coupure tout près du poignet, sur le dessus de la main, à un endroit où la peau bouge beaucoup. »

Guillod, troisième du championnat du monde MX2 l’an dernier, a attiré l’attention cette année en se positionnant à la septième place du classement provisoire du championnat MXGP et en se classant à la troisième place d’une manche courue à Matterley Basin lors du GP de Grande-Bretagne. Le pilote suisse a semble-t-il attiré un vif intérêt de deux teams d’usine mais ses chances de courir une troisième saison sous les couleurs de Yamaha avec un soutien de l’usine ont été fortement mises en question après la confirmation la semaine dernière de ce que Jeremy Van Horebeek restera bien le coéquipier de Romain Febvre chez Monster Energy Yamaha l’an prochain.

Valentin Guillod avec son mentor, Yves Demaria

Valentin Guillod avec son mentor, Yves Demaria

Evidemment, le team principal de Yamaha pourrait faire courir une troisième moto – ce qu’il a déjà fait par le passé – mais Guillod n’entretient pas une excellente relation avec le champion du monde en titre Romain Febvre et les deux pilotes se sont encore disputés sur le circuit à l’occasion du GP de France. « Pour le moment, je ne suis pas trop sûr de ce qui va se passer, » a admis Guillod. « L’élément positif, c’est que j’ai des autres offres à examiner. J’aime beaucoup Yamaha mais les deux places sont prises dans le team d’usine et comme Kemea pourrait se concentrer exclusivement sur le MX2, il faut voir ce qui va se passer de ce côté-là. »

Vos commentaires

Plus de motocross