Florent Lambillon aux US pour les Mini O’s : le rêve américain

Florent Lambillon aux US pour les Mini O’s : le rêve américain
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Les Mini O’s, c’est la plus grande course réservée aux pilotes amateurs aux USA. Organisée chaque année en Floride durant la période de Thanksgiving, elle réunit des centaines de passionnés durant une semaine. Parmi eux, quelques Belges… Florent Lambillon, son père Laurent, son oncle Pascal et son grand-père Freddy ont profité de l’événement pour accomplir leur rêve: rouler aux US !

 

C’est le rêve de tout pilote de motocross, qu’il soit amateur ou non, que de pouvoir rouler un jour sur le sol américain et plus particulièrement en Floride”, entame Pascal Lambillon. “En effet, qui n’a jamais vu des images de la Baker’s factory, des terrains d’entraînement de Ken Roczen, de James Stewart, etc ? Notre famille, étant une famille de passionnés de motocross, nous avons décidé de partir avec Florent (15 ans et pilote nationaux à l’AMPL), son père, son grand-père et moi-même, son oncle, de l’autre côté de l’Atlantique afin de le faire participer à la plus grande course amateur américaine : les Mini O’s.”

“C’était également l’occasion de voir comment Florent pouvait se défendre face aux meilleurs amateurs américains et de voir où il se situe dans un autre environnement que le motocross belge. Mon frère et moi, habitués de la catégorie Experts de l’AMPL, pourions également profiter de ce rêve américain en s’inscrivant dans les catégories pour vétérans.”

lambillon_us_action

Les Namurois se sont donc envolés pour la Floride, non sans avoir prévu quelques séances d’entraînement aux US avant de se rendre sur le grand événement. “Afin que Florent soit dans les meilleures dispositions et vu que les terrains (nature du sol, obstacles…) ne ressemblent en rien ce que nous avons l’habitude de voir en Europe, nous avons décidé de partir quelques jours plus tôt à Orlando afin de s’entraîner sur les circuits locaux. Nous avons pris contact avec USA Sport LifeStyle qui nous a amené sur différents circuits avec la mise à disposition de KXF250 parfaitement entretenues. Grâce à ses connections, nous avons également pu rouler sur un circuit privé où les pilotes KTM Factory mais également Ken Roczen viennent tester leurs suspensions. Un circuit de plusieurs kilomètres juste pour 3 pilotes…. Inpensable chez nous où nous connaissons par cœur le moindre circuit existant tellement ils sont peu nombreux !”

Après cette entrée en matière encourageante, les choses sérieuses pouvaient donc enfin commencer ! “Après cette mise en jambe, direction Gainesville pour la Mini Os et là quel choc ! Trois circuits incroyables (un de SX, deux de MX), des pilotes amateurs qui ont tous des infrastructures dignes des Grand prix avec plusieurs motos pour participer aux différentes courses (non seulement 450 et 250 mais aussi MX modifié ou MX stock), des golf-karts en location pour se déplacer dans les paddocks et, petite surprise pour nous les Belges : pas de bière en vente sur les circuits. Ici c’est le sport qui prime…”, poursuit Pascal Lambillon.

 

“Michel Costich, organisateur du MX Master Kids, sans qui rien ne serait possible, nous attend sous une tonnelle avec les motos (une RMZ 2017 pour Florent et une YZF 450 à partager avec mon frère). Nous reconnaissons quelques têtes de l’AMPL : bien entendu Pierre-Louis Costich mais également Edmond Naterman. Nous sommes de vrais amateurs à côté de tous ces semi-remorques gigantesques. Le terme « amateur » aux USA n’a pas vraiment l’air d’être le même que chez nous.”

“La semaine se compose de 6 jours de courses dont 3 jours de SX (circuit parfaitement adapté pour les amateurs avec des sauts réalisables par tous et pas de whoops) et 3 jours de MX sur un circuit impressionnant mélangeant partie technique sablonneuse et partie rapide, très rapide où l’on peut passer les vitesses sans arrières pensées !”, raconte le Namurois. “Après la prière d’avant course diffusée au micro et l’hymne nationale américain -rituel auquel nous avons eu droit tous les jours-, les courses peuvent commencer et s’enchaîner. Des 65 à la catégorie 250 Pro, en passant par les 85, les Américains sont vraiment impressionnants. Les minots enchainent les triples aussi bien que les adultes.”

“Pour nous la pression monte, le niveau est terrible…Florent commence par le SX, le stress est là, on n’a vraiment pas l’habitude des supercross en Belgique et rouler à 40 pilotes par course sur ce type de circuit est complètement fou ! Le SX se finira bien pour Florent avec 2 qualifications en finale dont un top 10 en 250 C limited sur quelque 90 pilotes engagés. Nous sommes heureux et satisfaits malgré le stress et les départs manqués. Lui n’est toujours pas content, il voulait un top 3, ce qui nous rassure sur sa mentalité de gagnant.”

lambillon_us_action_2

“Il se qualifiera également dans les deux finales MX avec des tops 20 à la clé malgré toujours des mauvais départs et de superbes remontées. Les Américains sont les « kings » du holeshot… Les courses sont courtes -entre 10 et 12 minutes- et un mauvais départ hypothèque toutes les chances d’un podium ou de top 5. Mais la vitesse est là et c’est le plus important. Ce qui est certain c’est que ses courses nous aideront dans son apprentissage. On a plus appris en une semaine et identifié les points faibles qu’il doit améliorer que sur une année en Belgique à fréquenter les mêmes adversaires sur les mêmes circuits. Cela montre aussi que le niveau de notre petite fédération amateur comparé aux amateurs d’une grande nation comme les USA est bien sûr plus faible mais loin d’être ridicule.

“Nous, le reste de la famille, nous avons roulé pour le plaisir sur des pistes fantastiques et incroyables et tout cela sous 25 degrés en plein mois de Novembre. Le seul bémol est évidemment le coût des courses de notre passion aux USA. On se plaint parfois du prix des licences dans nos fédérations amateurs et des prix des pistes en Belgique. Voici quelques exemples qui feront sans doute réfléchir :

  • prix d’entrée pour une journée de roulage MX Orlando Park : 35$ + 5$ par accompagnateur ;
  • prix d’entrée par personne pour la semaine à la mini O’s : 80$ par personne (le pilote paye aussi…) ;
  • prix de l’engagement pour une catégorie (soit 1 entrainement + 2 manches de 10 minutes : 90$ (soit 360$ si on cumule 250 stock-modifié en MX + SX)

Et avec tout cela vous n’avez encore aucune assurance… pour une semaine de course vous pouvez ajouter 200$ d’assurance pour les non-résidents américains. Pour les résidents américains pratiquant le motocross, c’est 3000$ d’assurance par mois !”

lambillon_us_groupe_2

Une expérience qui reste inoubliable pour nos compatriotes, qui pensent déjà à un retour aux USA dès l’an prochain…”Le plus important dans tout cela reste le bohneur de voir Florent assouvir sa passion et de nous la faire partager”, termine Pascal Lambillon. “Nous retournerons nous entraîner en Floride car les conditions sont idéales. Et rendez-vous est pris pour la Mini Os 2017 car Florent veut absolument cette victoire. Il ne lui reste qu’à continuer sa progression et surtout travailler ses départs pour atteindre son objectif et finir ses finales avec le sourire. Merci encore à Michel Costich (MX Only) et Julien Herspont (USA Sport LifeStyle) pour leur aide sur place !”

Vos commentaires

Plus de motocross

  • Lommel : les pilotes engagés dans les classes EMX et WMX

    Lommel : les pilotes engagés dans les classes EMX et WMX

    En marge des classes mondiales MX2 et MXGP, les championnats EMX250, EMX2T et WMX (mondial féminin) se poursuivront également dans le sable de Lommel ce week-end. Avec pas moins de …
  • MXGP à Lommel : les classements du GP en direct

    MXGP à Lommel : les classements du GP en direct

    Suivez chaque manche du championnat MXGP en live ! Timing et classements en direct, horaires complets du week-end, … tout ce qu’il faut pour suivre un GP en ligne sur …
  • Veste Softshell 24MX avec manches amovibles

    Veste Softshell 24MX avec manches amovibles

    La veste softshell 24MX Team est un vêtement polyvalent qui peut être rapidement et facilement converti en gilet. La matière polyester résistante au vent et à l’eau, la doublure confortable, …
  • Le championnat MXGP n’ira pas en Finlande cette année

    Le championnat MXGP n’ira pas en Finlande cette année

    Infront Moto Racing a annoncé ce jeudi que le GP de Finlande, programmé les 21 et 22 août prochains, n’aurait finalement pas lieu. Les organisateurs reprogrammeront leur épreuve en 2022. …