Motocross MXGP - Villars-sous-Ecot

Villars-sous-Ecot – Les réactions des pilotes

Villars-sous-Ecot – Les réactions des pilotes
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Hier, à Villars-sous-Ecot, le rideau est tombé sur la saison 2017 des championnats du monde de motocross. Jeffrey Herlings a terminé la saison en boulet de canon en remportant sa sixième victoire ainsi que le titre de vice-champion du monde. Le Néerlandais aura indubitablement été l’homme de la seconde moitié du championnat! Tim Gajser est second à égalité de points avec Herlings tandis que Max Anstie termine troisième, Romain Febvre échouant au pied du podium malgré un nombre de points identique. Chez les Belges, Kevin Strijbos clôture en beauté avec une sixième place et il précède d’un petit point Jeremy Van Horebeek qui se classe à la huitième place derrière Arnaud Tonus.

En MX2, Thomas Covington remporte le GP devant les Australiens Lawrence et Beaton mais on retiendra surtout le titre de Pauls Jonass qui fut acquis au terme de la première manche. Julien Lieber n’a pu faire mieux que treizième.

Dernière grande manifestation: le Motocross des Nations dans quinze jours, à Matterley Basin, en Grande-Bretagne.

MXGP

Jefrrey Herlings (1er): « Dans la première manche, je suis mal parti et je ne suis pas parvenu à revenir tout de suite sur les hommes de tête; finalement, je termine troisième. Dans la seconde manche, je réussis mon premier holeshot de la saison, ce qui était une surprise pour moi. Immédiatement après, Max (Anstie) m’a dépassé vu qu’il était à l’intérieur. J‘avais de bonnes trajectoires et j‘avais l’intention de le dépasser. Je me suis retrouvé à côté de lui à plusieurs reprises mais il changeait alors de trajectoire. Il pilotait très bien et ce n’était pas évident de le dépasser mais j’y suis finalement arrivé et je l’ai emporté. »

Jeffrey Herlings: assurément le grand favori pour le titre l’an prochain!

Tim Gajser (2ème): « La saison avait bien commencé en ce qui me concerne. J’ai été en tête du championnat durant les quatre premiers GP jusqu’à ce que je me blesse. A partir de ce moment-là, plus nrien n’a été. Je roulais dans la douleur et je n’arrivais pas à retrouver la forme. Je suis à nouveau tombé et dès lors, ma saison était vraiment fichue. Je suis content de terminer le championnat sur une bonne note et aujourd’hui, je me sentais vraiment bien dans la boue. Cette année, j’ai commis trop d’erreurs et lorsque je commets une erreur, je me blesse. Lors des derniers GP, j’étais en meilleure condition et mon pilotage était plutôt bon. Je voudrais remercier de tout coeur mon entourage et ma famille. »

Tim Gajser : cette saison, il aura été victime de sa fougue

Max Anstie (3ème): « L’an dernier, je roulais bien en MX2 mais je suis devenu beaucoup plus fort maintenant. Dans la seconde manche, j’ai bien pris le premier virage, ce qui m’a permis de dépasser Jeffrey (Herlings). J‘avais trouvé mes trajectoires et je ne les ai pas quittées. J’enquillais les tours à l’aise jusqu’à ce que je sois informé de ce que Jeffrey avait commis une erreur et à partir de ce moment-là, mon état d’esprit a changé un peu… Jeffrey est revenu sur moi, m’a dépassé et je me suis reconcentré en veillant à y aller mollo avec mes trajectoires et cela s’est bien déroulé jusqu’à la fin. »

Max Anstie : une toute belle saison en MXGP pour le rookie britannique!

Romain Febvre (4ème) : « Ce week-end avait vraiment bien débuté. Aujourd’hui, dans la première manche, j’ai bien roulé et je termine deuxième. Dans la seconde manche, j’ai glissé au départ et je suis parti de la dernière place mais je suis parvenu à remonter à la quatrième place, ce qui me donnait le même nombre de points que le troisième. Cela n’a pas été une saison extraordinaire et je suis content qu’elle est terminée. Je vais pouvoir me concentrer sur 2018. »

Romain Febvre: une saison à oublier au plus vite…

Kevin Strijbos (6ème): « Le circuit était piégeux à certains endroits à cause de la pluie. Dans la première manche, je suis tombé au départ et je suis revenu de la dernière place à la sixième. Je me sentais bien et j’avais de bonnes trajectoires même en revenant du fond du classement. Dans la deuxième manche, j’ai également dû revenir de l’arrière. Je n‘étais pas bien parti et ce n’était pas évident de remonter avec toute cette boue et ces pilotes qui allaient dans tous les sens. Finalement, je suis parvenu à finir à la huitième place. Ce n’était vraiment pas évident avec ce circuit boueux et je suis donc heureux de mon classement compte tenu de ces conditions. Je voudrais remercier le team pour tous ses efforts au cours de ces deux dernières années. C’est dommage que nous n’ayons pas obtenu les podiums que nous voulions vu les blessures que j’ai encourues mais je tiens encore à les remercier pour avoir réalisé un si bon boulot; ils ont travaillé dur sur la nouvelle RM-Z450WS, notamment avec tout le testing que cela impliquait. C’est dommage de quitter Suzuki car je me suis toujours senti bien chez eux. Maintenant, il faut aller de l’avant mais avant ça, il va falloir se concentrer sur le Motocross des Nations. Je vais essayer d’y faire de mon mieux, comme je l’ai toujours fait, pour que la saison se termine bien. »

Kevin Strijbos: les derniers conseils de Stefan Everts…

Arnaud Tonus (7ème): « C’était un week-end positif. Avant que la pluie ne se mette à tomber, j’ai vraiment apprécié ce circuit. Dans la première manche, je me suis légèrement accroché avec Shaun (Simpson). Cela a pris du temps pour que nous puissions repartir car nous étions emmêlés. Je suis parvenu à remonter à la dixième place, ce qui n’était pas mal. Dans la deuxième manche, je finis cinquième. Compte tenu des conditions difficiles que nous avons connues, je suis content de mon résultat. »

Arnaud Tonus: un résultat honorable dans des conditions difficiles…

Jeremy Van Horebeek (8ème): « Ce n’était pas vraiment super aujourd’hui. J’ai connu quelques grosses chutes dans les deux manches. Des chutes stupides à cause de la boue. Je me suis fait mal au genou et mentalement, ce n’est pas évident car je sens que les choses ne vont plus comme elles devraient depuis que je me suis fracturé le doigt en Russie. Quand je constate qu’avec mes petites blessures, je peux faire les mêmes chronos que les pilotes qui sont devant, je me dis que je pourrais faire nettement mieux si j’étais à 100%. La saison est terminée. Je vais travailler dur en vue de la saison prochaine. »

Jeremy Van Horebeek: il a connu une saison moyenne…

Shaun Simpson (10ème): « Avant ce week-end, j’ai passé une excellente semaine en Suisse avec Arnaud (Tonus) pour effectuer des tests sur la moto et pour rouler. Je me sentais vraiment très à l’aise sur de circuits en dur. Ce matin, il a plu et je ne suis jamais parvenu à me sentir à l’aise. Dans la première manche, je suis tombé et j’ai plié un peu mon guidon de sorte que je ne me sentais pas bien sur la moto. Dans la deuxième manche, je ne suis pas arrivé à trouver mon rythme. Bref, c’était un de ces week-ends à oublier… »

Shaun Simpson: la bonne nouvelle, c’est que le Britannique est réapparu dans un top-dix !

Antonio Cairoli (15ème): «Aujourd’hui, les conditions étaient difficiles et je n’ai pas connu beaucoup de réussite (il a abandonné dans la deuxième manche, NDLR). Je préfère revenir sur ma saison qui a été plus que satisfaisante. Nous avons travaillé dur pour obtenir ce titre. Je me suis bien amusé au guidon de ma machine et je suis déjà impatient d’être l’an prochain car je connais les points que je dois encore améliorer. »

Antonio Cairoli : il n’était plus vraiment concerné…

MX2

Thomas Covington (1er): « C’est une belle manière de clôturer le championnat. Cela va me motiver pour l’entre-saison afin de bien me préparer en vue de l’année prochaine. Lors des derniers GP, mes départs ont vraiment été bons et je crois que c’est ça un de mes plus gros progrès par rapport à la saison dernière. La moto est une vraie fusée lorsqu’elle sort de la grille comme on a pu le constater aujourd’hui. Dans les conditions que nous avons connues aujourd’hui, le départ est capital et nous avons fait ce qu’il fallait pour bien partir. »

Thomas Covington: le pilote américain termine la saison en force…

Hunter Lawrence (2ème): «Ce matin, j’étais content car j’étais le premier à choisir ma place au départ après avoir remporté la manche qualificative hier. Dans la première manche, il pleuvait très fort et le circuit était donc très boueux et glissant. Je suis malgré tout relativement bien parti et j’ai effectué quelques dépassements pour me retrouver à la cinquième puis la quatrième place. Je n’ai pas pu revenir sur les pilotes qui étaient devant et je me suis donc contenté de ma quatrième place. Dans la seconde manche, je suis nettement mieux parti et j’ai pris l’intérieur du premier virage pour me retouver en tête. Je me suis alors mis la tête dans le guidon et j’ai commencé à aligner les tours pour accroître mon avantage. Sur la fin, j’étais fatigué et Thomas Covington revenait sur moi. Il y a une grosse différence entre mener toute une course et revenir de l’arrière. Je suis évidemment content de cette victoire de manche qui me permet de clôturer la saison sur une bonne note.»

Hunter Lawrence: une des satisfactions de Suzuki cette saison

Jed Beaton (3ème): « Le samedi s’est très bien passé et j’ai réalisé une bonne manche qualificative. Cela m’a permis d’avoir une bonne place sur la grille aujourd’hui. Mes départs ont été très bons. J’ai été un peu chanceux quand Seewer est tombé dans le dernier tour de la deuxième manche, ce qui m’a permis d’obtenir la troisième place au général. Au départ, je ne devais pas rouler en MX2 ce week-end mais j’ai eu la chance que Carglass Honda me permette de saisir l’opportunité qui m’était offerte. Obtenir une troisième place au classement général pour ma quatrième apparition en MX2 , c’est vraiment génial. C’était notamment super de voir le team aussi heureux et c’était gentil de leur part d’avoir pris le temps de régler la moto pour moi alors que je l’avais piloté pour la première fois à Assen. »

Jed Beaton : LA surprise du podium MX2

Jeremy Seewer (4ème): « On a connu un nouveau GP dans la boue ce week-end suite à toute la pluie qui est tombée hier et ce matin. Je ne me sentais pas à l’aise sur le circuit avec toutes ces côtes, cette boue et ces ornières. Je suis bien parti dans la première manche, ce qui m’a bien aidé. Covington était un peu plus rapide et ne commettait aucune erreur de sorte que j’étais content avec ma deuxième place. Dans la deuxième manche, j’ai patiné sur le tapis métallique; ce qui était bizarre car je suis parti de la même manière qu’en première manche et alors, je n’avais souffert d’aucun patinage. Sur la ligne droite après le départ, j’étais très loin mais je suis parvenu assez vite à remonter à la quatrième place et à dépasser Covington. Je suis ensuite passé à la deuxième place avant que Covington ne me dépasse à nouveau après que j’aie réalisé deux ou trois tours assez médiocres. J’ai continué à pousser malgré tout et à la fin de la manche, j’ai entraperçu l’opportunité de remporter le GP de sorte que j’ai tout donné car je voulais mettre la pression sur Covington pour le pousser à l’erreur. Malheureusement, au bas de la descente, ma roue avant s’est dérobée et je suis tombé, sans me faire mal toutefois. Je pensais que cela valait la peine d’essayer de remporter le GP mais cela n’a pas marché. Tous mes remerciements vont au team Suzuki World MX2 car ils ont fait beaucoup d’efforts pour que je sois devant chaque week-end et pour que je puisse prétendre au titre. Je suis déçu de ma seconde place au championnat mais je dois reconnaître que Jonass a bien roulé toute l’année et je tiens donc à le féliciter. Je suis allé le trouver après la première manche simplement pour lui dire ‘bien joué’ car il a vraiment bien géré la pression et il a été constamment rapide durant toute la saison. »

Jeremy Seewer: il a reconnu sportivement la supériorité de Pauls Jonass

Pauls Jonass (5ème): « Depuis que j’ai commencé à rouler, cela a toujours été mon rêve d’être champion du monde. Cela a été un moment spécial après la première manche quand le titre est devenu réalité. Je me suis pourtant compliqué la vie lorsque je suis tombé après le deuxième virage dans la première manche puis lorsque je suis tombé encore une fois dans le virage suivant! Je suis reparti bon dernier et je suis parvenu à finir cinquième, ce qui était suffisant pour remporter le titre. C’était vraiment le bonheur total! »

Pauls Jonass: le nouveau champion du monde MX2 !

Pauls

Vos commentaires

Plus de motocross