Motocross AMPL

Adrien Corneli : “Le travail finit par payer !”

Adrien Corneli : “Le travail finit par payer !”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

La saison 2018 a été la meilleure de la jeune carrière d’Adrien Corneli. En jouant les premiers rôles chez les Juniors puis les Seniors, l’étudiant en électromécanique a franchi un cap important cette année à l’AMPL.

Comment es-tu arrivé dans le milieu du motocross ?

Adrien Corneli : “Ma maman a été élevée dans un milieu où le sport mécanique était très présent et mon papa avait fait du BMX, ils m’ont donc naturellement transmis cette passion. J’ai reçu ma première moto à l’âge de 7 ans lors de ma petite communion, une KX 65. Je me suis alors entraîné sur quelques terrains privés. J’ai disputé ma première course à Maizeret en 2007 où j’ai directement été accueilli par Tony Lefèbvre dans le club d’Andenne. J’ai directement accroché, malgré des saisons d’écolages parfois difficiles parce que je n’arrivais pas à prendre confiance. Dés que ça commençait à venir, il fallait changer de moto car j’étais toujours trop grand ! Suite notamment à une blessure au poignet en 2011, j’ai cessé de rouler régulièrement durant 2 ans.”

Cette saison, on peut dire que le travail a enfin fini par payer !

Adrien Corneli : “Oui, en effet. En 2014, j’avais 13 ans et j’ai enfin pu monter sur une 250cc. Je me suis enfin senti à l’aise sur le 4-temps. J’ai commencé à avoir un déclic et j’ai gagné ma 1ère course en 2015 en Débutants à Willancourt. Depuis, j’ai continué à évoluer pour finir vice-champion de printemps chez les Juniors S1 en 2017. J’ai ensuite terminé 6ème du championnat Seniors, une catégorie assez impressionnante vu le niveau des pilotes dont certains sont d’anciens Inters.”

Des résultats qui t’ont surpris ?

Adrien Corneli : “Oui, j’ai été surpris car je ne pensais pas monter si vite. Peu de monde croyait en moi. Mais je leur ai prouvé que mon travail pouvait payer, que j’en étais capable ! Je suis très content d’avoir pu réaliser quelques beaux résultats mais je ne pensais vraiment pas faire des top-5 si tôt. Ceci ne serait jamais arrivé sans l’aide de ma maman, Cindy Morsa, qui a toujours cru en moi, mon beau-père Guy Samson et surtout Julien Bill avec qui j’ai pu faire quelques stages.”

Que compte-tu faire cette saison ?

Adrien Corneli : “Pour 2018, je roulerai avec une Honda 250 2018, toujours en Seniors? J’aimerais aussi participer à quelques manches du championnat de Belgique en Juniors pour découvrir d’autres terrains et essayer de progresser dans le sable vu les nombreux circuits là-bas.”

As-tu des personnes, des sponsors à remercier ?

Adrien Corneli : “Je remercie ma maman et sa société Assurances Laduron & Morsa, mon beau-père Guy, le MC Gesves, ainsi que mon papa et ma petite sœur pour leur soutien. Sans oublier tous les photographes, dont mon papy Samson. Sans oublier évidemment les supporters !”

Texte & photos : Angélique Bouille

Vos commentaires