Motocross AMPL

Joël Halleux : “J’avais besoin de reprendre le chemin des circuits”

Joël Halleux : “J’avais besoin de reprendre le chemin des circuits”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Après être resté 15 ans éloigné des circuits, Joël Halleux a repris la compétition en 2017. Avec un objectif : devenir champion dans le groupe des Experts B de l’AMPL. Le citoyen d’Antheit, mécanicien moto au palmarès duquel sont inscrits plusieurs titres FMPL, de Wallonie et même un titre de vice-champion de Belgique se fixait ainsi un challenge personnel d’envergure. De quoi raviver en lui la flamme des débuts, en 1981.

Pourquoi être revenu après 15 ans d’absence ?

Joël Halleux :  “J’en avais besoin. La vie nous confronte en effet à bien des difficultés. Afin de me relancer dans la course au bonheur, je m’étais fixé des objectifs personnels et reprendre le chemin des circuits en faisait partie.”

Tes enfants, Julien et Sylvain, roulent aussi. Je suppose qu’il n’a pas été facile de gérer de front les rôles de coach, mécano et pilote ?

Joël Halleux :  “J’ai beaucoup de chance car Julien et Sylvain m’ont fortement soulagé dans ces tâches, en se partageant les rôles de coach et mécano. Sans cette implication, cela n’aurait certainement pas été possible.”

Est-ce qu’en revenant tu pensais devenir champion Experts B à l’AMPL ?

Joël Halleux :  “Gagner le championnat en Experts B était ma motivation principale. Mais cela n’a pas été facile. Une blessure en févier à bien failli compromettre ma saison 2017. J’ai eu beaucoup de difficultés avec les textures pierreuses des circuits de l’AMPL. Ce qui a eu pour conséquence de me pousser à la chute à plusieurs reprises dans le premier tier de la saison. Une évidence, c’est que la chance était de mon côté, ce qui m’a permis à chaque fois de me relever… ” (rires)

Quel a été ton ressenti lorsque tu as su que tu étais assuré du titre ?

Joël Halleux :  “J’ai décroché le titre à Willancourt. Mon fils Julien me l’a fait savoir par le biais du panneautage. A l’arrivée, j’ai ressenti de la joie et un grand soulagement,une grande paix intérieure. Ce que j’ai ressenti de plus fort, c’est mon arrivée à la camionnette, à l’instant où j’ai vu le bonheur, la joie et la fierté dans les yeux de mes proches. C’est indescriptible et c’est à ce moment là que tu te dis : j’ai réussi ! J’ai enfin eu ce dont j’avais besoin !!!”

As-tu des personnes, des sponsors à remercier ?

Joël Halleux :  ” Oui, beaucoup de personnes, beaucoup trop que pour les citer toutes. Merci à tout le monde, les supporters, tous les pilotes Experts, l’AMPL, etc… Un merci plus particulier à mes proches, pour leur aide, leur implication et leur confiance. Merci à mon plus jeune fils, Sylvain pour le nettoyage et l’entretien de ma moto chaque semaine. A mon plus grand, Julien, pour ses conseils, son aide et son soutien à tout moment. Également, merci à Cyril Maquet (CLM MOTOS) pour son aide, sa confiance et son implication. Et enfin, à ma chérie, de m’avoir suivi, encouragé et soutenu. Vraiment merci à tous !”

Que vas-tu faire durant la saison 2018 ?

Joël Halleux :  “Pour 2018, je vais continuer à m’occuper de mes fistons et du HBR Racing Team. Je ne ferai que 2 ou 3 courses. Je vais m’impliquer dans mes activités professionnelles. Et pourquoi pas, représenter Yamaha CLM MOTOS sur les courses AMPL… A suivre !”

Texte & photos: Angélique Bouille

Vos commentaires