EnduroGP

Antoine Magain : un week-end décevant mais riche en enseignements

Antoine Magain : un week-end décevant mais riche en enseignements
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le championnat EnduroGP était en Estonie le week-end passé. Pour les Juniors, il s’agissait du 3ème round de la saison mondiale d’enduro. Une épreuve éprouvante, pour les hommes comme pour les machines. Antoine Magain en revient à la fois déçu par les résultats obtenus et optimiste pour la suite après un week-end plein d’enseignements pour le pilote KTM.

“Le week-end a été assez compliqué pour moi”, entame-t-il. “Vendredi soir, le prologue était peu intéressant, tracé sur du béton, relativement lent avec beaucoup d’obstacles. Je roule propre et serein mais dans la partie des « bûches » je tombe. Déconcentré, je cale mon moteur un peu plus loin et je termine le prologue du vendredi soir sans bonus, à la 11ème place et avec un goût amer. Je pense être capable de jouer le top-6 dans cet exercice mais à chaque fois, je fais l’erreur à ne pas commettre…”

“En voulant rattraper le temps perdu, j’ai chuté à 3 reprises”

Le samedi, la journée commençait sur le terrain de cross de Taillinn, rallongé pour l’occasion pour devenir une spéciale de 6 minutes, Antoine y réalisa le 6ème chrono d’entrée de jeun. De quoi le mettre en confiance et le placer dans le bon wagon. Il bouclait le premier tour à la 7ème place scratch au contact des hommes de tête et commençait le tour suivant avec des 6ème et 5ème temps (cross test, extrême test).

Malheureusement, dés la 6ème spéciale du jour, la journée se compliquait. “Je me suis loupé dans l’enduro test en chutant dans une montée”, explique-t-il. “Obligé de redescendre et de m’y reprendre à 2 fois, j’ai perdu le fil de sa journée. En voulant rattraper le temps perdu, j’ai chuté à 3 reprises, percutant même un arbre.” Il terminait son calvaire à la 11ème place, déçu, sans vraiment comprendre pourquoi ce samedi avait été si négatif.

Dimanche, le calvaire continuait. Classé 22éme après les 3 premières spéciales, Antoine ne parvenait pas à trouver un bon feeling avec sa moto. Pire, en manque de confiance avec sa machine, il réalisait des temps hors du top 10 ! Seul coup d’éclat, son 2 ème temps scratch dans l’enduro test de la seconde boucle. Avec l’aide de Loic Garin de chez FRD Racing development, il trouva la solution mais, hélas, trop tard dans la journée. Il termine 11ème du scratch et 6ème en catégorie Juniors 1.

“Nous revenons d’Estonie avec des solutions, un paquet d’expériences supplémentaires. Nous progressons !”

“Ce week-end est décevant mais nous en revenons avec des informations, des solutions, un paquet d’expériences supplémentaires”, positive le pilote KTM. “Nous savons pourquoi ce GP a été difficile, nous progressons en apprenant de nos erreurs. J’ai aussi pu noter que j’avais vraiment une bonne vitesse dans le sable.”

Prochaine étape pour le Nismois : Saint-Agrève pour le 3ème week-end du championnat de France. Antoine a la ferme intention d’y confirmer sa position de leader du championnat.

Vos commentaires

Plus d’enduro