Motocross AMPL

Yohann Werry : retour remarqué sur le championnat Espoirs AMPL

Yohann Werry : retour remarqué sur le championnat Espoirs AMPL
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Après être resté éloigné des circuits durant 7 années, Yohann Werry a repris le guidon cette saison. Le Namurois a choisi l’AMPL et sa catégorie Espoirs 125cc. Un début de saison au-delà de ses espérances l’a propulsé à la deuxième place du classement provisoire qu’il occupe au moment d’arriver face à son public ce week-end à Gesves.

Yohann Werry a 18 ans et suit actuellement des études d’éducateur. Sa passin pour le motocross, il la doit à son père. “Il m’avait emmené voir un de ses amis qui roulait à l’AMPL”, se souvient-il. “Là-bas, j’ai vu les pilotes écolages rouler et je me suis immédiatement dit que je voulais faire la même chose”.

Une carrière sportive malheureusement rapidement interrompue. “J’ai chuté lourdement en 2011 et je me suis fracturé le tibia, le péroné et le fémur ainsi que le cartilage de croissance. Après plusieurs opérations, cette blessure m’a contraint à arrêter pendant presque 2 ans. Ensuite, je n’ai pas pu reprendre avant cette année à cause de quelques soucis personnels.”

“Au moment de débuter la saison cette année”, poursuit le pilote Husqvarna, “je n’avais pas d’objectif bien précis car je ne savais pas trop où me situer après une si longue absence. Le but était de reprendre mes marques et de progresser à chaque sortie. Mais à présent, vu mon début de saison j’espère me maintenir dans le top-3 du championnat jusqu’à la fin de saison.”

Depuis le début de la saison, Yohann cumule les bons résultats en faisant preuve d’une régularité exemplaire. “Pourtant, les circuits AMPL, que je ne connaissais pas, ne sont pas vraiment ma tasse de thé”, explique-t-il. “Ayant évolué plusieurs saisons en France, je préfère les circuits techniques, plus typés cross. Je me suis particulièrement bien amusé à Dürler et Haid Haversin. J’attend avec impatience l’épreuve de Nismes. Le week-end passé, le circuit de Bastogne était vraiment au top du top. C’est un tracé magnifique avec de beaux sauts, entretenu toute la journée. On ne peut rien demander de plus ! C’était assurément le plus beau circuit que nous ayons eu cette saison.”

Texte & photos : Angélique Bouille

 

Vos commentaires