Motocross

Mathéo Léonard en tête de la Yamaha 125 Youth Cup : “Rien n’est joué !”

Mathéo Léonard en tête de la Yamaha 125 Youth Cup : “Rien n’est joué !”
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Avec quatorze points d’avance au classement provisoire du championnat Espoirs 125cc alors que trois courses restent à disputer, Mathéo Léonard a plus que jamais le titre en ligne de mire. Une belle performance pour le jeune pilote de Aye, 15 ans à peine, qui dispute sa première saison dans la catégorie.

“Je suis monté en Espoirs cette année seulement et je ne pensais donc pas me retrouver devant directement”, explique le pilote Husqvarna Bailleux Motor Sport. “Le championnat ne se déroule pas mal du tout, à part un abandon à Bastogne dû à une casse mécanique. A présent, je suis en tête du championnat avec quelques points d’avances su Yohann Werry. Mais il reste encore 3 épreuves donc je reste concentré car rien n’est joué. Je ne dois pas me mettre de pression et surtout veiller à m’amuser. Mais c’est sûr que je suis fier de ce que j’ai fait cette année. Cette première année en Espoirs, je la prenais comme un entrainement pour prendre de la vitesse mais j’ai vite vu que je pouvais rouler devant. Aujourd’hui, je dois dire que j’appréhende un peu les 3 derniers circuits de la saison. En motocross, rien n’est jamais acquis avant le drapeau à damiers. Une chose est certaine : je donnerai tout !”

Mathéo Léonard s’impose au sprint dans la seconde manche des Espoirs.

S’il n’a que 15 ans, Mathéo a déjà derrière lui une carrière sportive bien remplie. “J’ai fait mes débuts en 50cc à l’AMPL”, poursui-til. “J’ai été champion dès la première année, en 2012. Je suis donc monté en 65cc dès l’année suivant. J’y étais souvent aux avant-postes mais je me suis malheureusement blessé, ce qui m’a contraint à abandonner le championnat. Ensuite, je suis encore monté de catégorie pour me retrouver en 85cc. Lors de ma deuxième année dans cette catégorie, je termine deuxième du championnat et lors de ma troisième saison, en 2017,  je deviens champion.”

“Dans le futur, j’aimerais jouer la tête d’autres championnats, pourquoi pas dans d’autres fédérations.”

Un titre de champion Espoirs dans le viseur donc pour Mathéo qui espère ensuite franchir un cap en s’exportant dans d’autres fédérations. “L’année prochaine, j’aimerais bien aller rouler dans d’autres fédérations comme la FMB par exemple”, explique le jeune pilote. “J’aimerais continuer à progresser et, pourquoi pas, à nouveau jouer la tête du championnat dans d’autres catégories, d’autres fédérations dans les années à venir.”

“J’aimerais remercier Bailleux Motor Sport, JT Racing Development , Concept toiture, ainsi que Michael Besonhé, Ludovic Clément et Eric Vandendick qui sont toujours présents pour moi. Et bien entendu ma famille qui me soutient. Ainsi que les pilotes en Espoirs car il y a une bonne ambiance entre nous. On peut être adversaires sur le circuit mais après la course on est amis et c’est ça qui est vraiment top !”, conclut-il.

Texte : Angélique Bouille et Loïc Lassence | Photos : A. Bouille

 

En bref

Ton idole ?

Ken Roczen, car il a prouvé être le meilleur pilote au monde sur un circuit MXGP, et il est désormais aux avant-postes aussi sur ceux de l’AMA.

AMA MX ou MXGP ?

MXGP

Boue ou  sec ?

Sec

Tear-off our Roll-off ?

Tear-off

MXvsATV ou Mx Simulator ?

Mx Simulator.

 

 

Vos commentaires