Motocross

Greg Smets candidat au titre Inters MX2 de la VLM

Greg Smets candidat au titre Inters MX2 de la VLM
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le championnat de la VLM prendra son envol ce week-end à Arendonk. Parmi les pilotes en action cette année sur le championnat de la fédération flamande cette année, Greg Smets. Pas de championnat d’Europe EMX300 -ou plutôt désormais EMX2T- donc pour notre compatriote cette année. Il sera candidat au titre chez les Inters MX2.

“Je sais que je devrai me battre pour chaque point.”

Oui, c’est au guidon d’une KTM 250 SX-F que roulera cette année Greg Smets. “Ce sera un grand changement pour moi. A cause des examens cet hiver, je n’ai pas encore beaucoup d’heures au guidon de la moto, j’espère donc pouvoir monter en puissance au fil de la saison”, commente Smets. “Au début, quand Vic et Frans de chez BeTeMo m’ont proposé de rouler avec la 250, j’étais plutôt mitigé sur la question. Puis on en a reparlé, j’y ai réfléchi et mon père trouvait aussi que cela pouvait être une bonne idée pour apprendre à me battre davantage sur la moto et à soigner mes trajectoires.”

Un nouveau challenge pour Greg qui s’attend à trouver sur son chemin de sérieux adversaires, à commencer par Jonathan Banken. “Oui, Jonathan Banken est assurément l’homme à battre dans la catégorie. Il la domine depuis tellement d’années ! Sans compter qu’il laisse souvent de sérieux clients en 450 derrière lui”, confirme Smets. “Mais il n’y a pas que lui, je suis conscient que ce ne sera pas facile. Ce n’est de toutes façons jamais facile. Je sais que je devrai me battre pour chaque point.”

Quant à son programme en marge du championnat VLM, le pilote BeTeMo compte s’aligner sur une sélection d’épreuves en Europe. “Quoi qu’il arrive, je ne disputerai pas le championnat d’Europe mais il n’est pas impossible, une fois que l’année scolaire sera derrière moi, que je participe durant l’été à l’une ou l’autre épreuve. Je compte avant tout compléter mon calendrier VLM avec de belles épreuves, que ce soit en Hollande sur les Dutch Masters of Motocross, en Allemagne sur l’ADAC ou encore en France.”

 

Photos : Dieter Jans & Loïc Lassence

Vos commentaires

Plus de motocross