Motocross AMPL

Interview : Maxime Protin de retour aux avant-postes chez les Seniors de l’AMPL

Interview : Maxime Protin de retour aux avant-postes chez les Seniors de l’AMPL
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

L’actualité de Maxime Protin, c’est malheureusement une fracture de la clavicule survenue jeudi dernier sur le motocross de Cherain. Une blessure qui a contraint le pilote de Sainte-Marie-sur-Semois à faire l’impasse sur l’épreuve de Dürler. Celui qui est durant la semaine employé dans une menuiserie où il fabrique portes et fenêtres avait jusque là signé un excellent début de saison. Il occupait la 7ème place du classement provisoire chez les Seniors en arrivant à Cherain. Nous l’avions rencontré après l’épreuve de Vaux-sur-Sûre.

“J’ai commencé le motocross alors que j’avais 10 ans. J’en ai 30 aujourd’hui”, entame Maxime Protin. “Mais je n’ai malheureusement pas roulé non-stop durant ces 20 années. De 2000 à 2003, j’ai roulé au FPCNA et à la JMS, avant d’arriver à l’AMPL pour les saisons 2004 et 2005. J’ai ensuite arrêté jusqu’en 2010, année durant laquelle j’ai recommencé à rouler en disputant des courses çà et là, pour le plaisir. En 2013, j’ai repris une licence AMPL en Seniors, puis en Nationaux en 2016.”

“En cours d’année 2016, j’ai pris la décision d’arrêter”, poursuit-il, “suite à une blessure et une grosse frayeur. En fait, aussi pour prendre le temps de m’installer dans la vie. Aujourd’hui, mon retour à l’AMPL se passe vraiment de façon inespérée. Je n’ai rien fait durant 2 ans.”

“La moto me manquait. Je savais que reprendre le motocross m’aiderait à remonter la pente.”

“En janvier, quand je suis pour la première fois remonté sur une moto après avoir traversé une longue période plutôt noire pour moi, j’étais encore une “loque”. Mais je savais que reprendre la moto m’aiderait à remonter la pente. Cela me manquait. Aujourd’hui, je ne suis pas encore tout à fait bien mais je suis très satisfait et au final assez impressionné de ce que je suis parvenu à faire.”

“Mon objectif cette année est avant tout de progresser et d’améliorer mon pilotage tout en essayant cependant de faire les meilleurs résultats possibles. J’étais 22ème au championnat il y a quelques courses et en arrivant à Vaux-sur-Sûre, j’étais déjà remonté à la 8ème place du championnat ! J’ai un autre objectif sur le côté : être le premier con de la région (rires) à faire un backflip à moto !”, confie celui qui préfère les circuits “du genre moderne, tracés larges avec une bonne texture bien préparée comme Willancourt, Vaux-sur-Sûre, Gérouville,.. et des sauts ! Je suis fort dans les sauts. Par contre, j’ai horreur de la caillasse!”

“Je voudrais remercier Turbo Tattoo Neufchateau et Billy Graphik pour leur soutien. Mes parents, bien sûr, et mes amis qui me suivent m’apportent la motivation nécessaire : Math, Ann, Benji, Billy, Mo, Ayrton,… Merci à tous !”

Texte & photos : A. Bouille

Vos commentaires

Plus de motocross