12 Heures de la Chinelle - Franchimont

La Chinelle : deux Yamaha Zone Rouge aux couleurs de l’asbl Mikembo-Mukini

La Chinelle : deux Yamaha Zone Rouge aux couleurs de l’asbl Mikembo-Mukini
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Le millésime 2019 des 12 Heures de la Chinelle aura une saveur très particulière pour le team Yamaha Zone Rouge. Bien sûr, il s’agit de la 40ème édition de la plus célèbre des épreuves d’endurance tout-terrain. Mais pour l’équipe de Michel Nickmans il s’agira avant tout de défendre le titre conquis de haute lutte l’an dernier. Et pour ajouter encore plus de sens au défi que s’apprêtent à relever les pilotes des deux machines engagées par le concessionnaire andennais, les Yamaha Zone Rouge seront les porte-drapeaux de l’asbl Mikembo-Mukini, une association belgo-congolaise qui oeuvre notament pour aider à la scolarisation des enfants en RDC.

 

 

“Nous serons comme toujours au départ des 12 Heures de la Chinelle pour y jouer la victoire”, annonce Michel Nickmans. “Nous engageons pour cela deux équipages homogènes qui présentent toutes les qualités nécessaires pour jouer les premiers rôles à Franchimont. Nous espérons évidemment faire aussi bien que l’an passé !”

Pour défendre leur titre sur l’épreuve bientôt quarantenaire, les Bleus comptent sur le trio Cédric Cremer – Rony Fryns – Jérémy Herinne. Une deuxième machine devrait elle aussi jouer un rôle en vue puisqu’elle sera confiée à Loïc Begon, Arnaud Herinne et Thierry Klutz. Cinq fois vainqueur de l’épreuve, Klutzy reprendrait – mais c’est encore à confirmer – du service pour défendre une cause qui lui tient à coeur. Rappelons que le Liégeois s’est déjà rendu à deux reprises en RDC pour y participer à une épreuve de charité organisée précisément au profit des associations Mikembo et Mukini.

“Nous serons fiers de porter le plus haut possible les couleurs de l’asbl Mikembo-Mukini !”

“L’objectif que poursuit une association comme Mikembo-Mukini cadre parfaitement avec les valeurs que véhicule notre sport, surtout lorsqu’on parle d’une épreuve comme La Chinelle où les notions d’entraide, de coopération, de dépassement de soi sont primordiales pour réussir”, expose Michel Nickmans. “Il s’agit pour Yamaha et moi de valeurs que nous entendons promouvoir à travers notre investissement dans le sport et c’est pourquoi nous serons très fiers de porter le plus haut possible les couleurs de ces associations les 9, 10 et 11 août à Franchimont. Comme toujours, on ne laisse rien au hasard pour mettre toutes les chances de notre côté afin de leur offrir la plus haute marche du podium dimanche midi !”

A LIRE EGALEMENT  Jago Geerts : "Un sentiment fabuleux !"

 

Pour en savoir +

 

Photos : F. David – G. Maes

Vos commentaires

Plus d’enduro